C'est à deux pas de la célèbre place Vendôme, au c£ur de la capitale française, dans des ateliers ultramodernes que naissent les trésors du joaillier Cartier. Sésame, ouvre-toi !
...

C'est à deux pas de la célèbre place Vendôme, au c£ur de la capitale française, dans des ateliers ultramodernes que naissent les trésors du joaillier Cartier. Sésame, ouvre-toi ! Parures de rêve. Ici, le mystère et le secret règnent en maîtres. Les parures réalisées dans ces ateliers sont uniques, destinées aux collections de la haute joaillerie prestige: " Caresse d'orchidées par Cartier " ou la toute récente " Inde Mystérieuse ", par exemple. Lancées tous les deux ans, elles alternent avec des collections tout aussi prestigieuses présentées lors de la Biennale des Antiquaires à Paris. Sans oublier les commandes spéciales de prestige. Contrastes de couleurs sublimes, alliance du platine et du diamant, pierres gravées, passementeries de perles... La pièce la plus modeste demande 50 heures de travail, la parure plus spectaculaire exige jusqu'à 3 000 heures de travail. L'esprit d'un lieu. Ce " site de production " très singulier a tout d'un écrin. Précieux, feutré et silencieux. Pas de place pour l'esbroufe. Rien qui ne vienne entraver le travail des artisans coachés par Xavier Gargat, directeur d'ateliers, joaillier de père en fils, 36 ans de métier. On se demande ce qui est le plus impressionnant : la créativité des joailliers qui réalisent le " squelette ", le métier des sertisseurs à l'extrême dextérité, le travail des polisseuses aux mains expertes qui font briller le métal précieux à l'aide de fils de coton ou encore les mille et un contrôles de qualité opérés à chaque manipulation. A commencer par celui des pierres, puisqu'un diamantaire et un lapidaire £uvrent sur place pour optimiser davantage l'éclat des plus belles pierres du monde. Les " plus " de la maison. Soixante personnes triées sur le volet perpétuent avec passion le savoir-faire artisanal acquis patiemment au fil des siècles. Xavier Gargat a même " artisanalisé " un métier industriel : la fonte. Cartier est donc la seule maison de joaillerie qui intègre la fonte complète de l'or et du platine. L'absence d'ordinateurs est frappante. Si d'autres joailliers n'ont pas hésité à faire appel à cet outil de modernité, ici on privilégie les doigts d'or du joaillier. C'est lui qui donne vie à chaque parure et lui insuffle une âme. Dernière caractéristique ? Chez Cartier, on revient toujours en arrière si l'on peut optimiser le résultat. Un exemple ? On vient de terminer un bracelet Panthère mais on s'aperçoit qu'une tache de la robe du fauve serait plus belle dans un autre endroit. Il sera alors démonté et le travail recommencé, pendant de très longues heures... Barbara Witkowska