L'évolution des technologies s'emballe aujourd'hui de façon exponentielle. Si la couleur, la stéréo et le télétexte ont demandé plusieurs décades avant de s'installer dans les foyers, écrans plats, résolution Full HD et autres lecteur Blu-Ray se sont succédé à un rythme effréné, en quelques années seulement. Sans parler de la 3D qui pointe le bout de ses pixels. La tendance s'observe d'ailleurs sur l'ensemble du petit monde high-tech.
...

L'évolution des technologies s'emballe aujourd'hui de façon exponentielle. Si la couleur, la stéréo et le télétexte ont demandé plusieurs décades avant de s'installer dans les foyers, écrans plats, résolution Full HD et autres lecteur Blu-Ray se sont succédé à un rythme effréné, en quelques années seulement. Sans parler de la 3D qui pointe le bout de ses pixels. La tendance s'observe d'ailleurs sur l'ensemble du petit monde high-tech. Face à cet emballement, low-tech et steampunk fleurissent dans les échoppes en ligne prônant le do-it-yourself. Plus qu'une nostalgie, cette réappropriation spontanée et rétrograde de la technologie pousse un nombre croissant de constructeurs à se pencher vers un design et une ergonomie rétro. Si de nombreux constructeurs high-tech assaisonnent leurs productions d'une âme vintage voguant des années 50 aux années 90, d'irréductibles passionnés de steampunk retournent plus loin dans le passé encore. Ou plutôt dans une période imaginaire. Soit une uchronie réécrivant l'époque victorienne à coup de pc en bois ou d'iPod en cuir et en cuivre. Figure incontournable de cette nouvelle vague d'artisans allergiques aux productions à la chaîne et aux prouesses techniques sans âme, Richard Nagy alias Datamancer déchaîne les passions sur son site ( www.datamancer.net). Une adresse criblée d'improbables customisations à vendre. L'ingénieux bricoleur a ainsi créé de toutes pièces des pc sédentaires et nomades tout en rouages mécaniques, en bois précieux et en marbre. Clavier assemblé depuis une antique Remington, le Victorian Keyboard (1.) complète la liste. Rapidement arraché aux colonnes d'eBay, le Steampunk Laptop (2.) en bois compte également parmi les pièces remarquables de Datamancer. Percé de fentes d'aération pour violon, ce pc portable s'habille de repose-poignets en cuir clouté et se surmonte d'un capot habillé d'une vitre derrière laquelle se cachent des rouages mécaniques dorés. Parallèlement à cet artisanat rare, fantasque et expérimental, l'industrie high-tech verse également dans la nostalgie en explorant les gimmicks esthétiques marquants de ces dernières décennies. Les accros des fifties partiront ainsi en pique-nique avec la Revival R250 de Roberts (3.). Un charmant transistor se déclinant en une quinzaine de couleurs et de textures différentes. Les ex-fans des sixties, eux, mitrailleront leurs modèles avec l'Olympus PEN E-P1, appareil photo digital à objectifs interchangeables. Les aguerris de l'image saisiront enfin le LeicaM8.2 (4.), fascinant et complexe appareil photo numérique à visée télémétrique. Rayon audio, la fin des années 60 inspire également d'irrésistibles perles. Parmi celles-ci, le RP-HTX7 de Panasonic (5.), un casque audio rétro-futuriste hyperléger en beige, noir ou rose. Les mélomanes enthousiastes jetteront ensuite leur dévolu sur le StylophoneRetro Pocket Synth de thinkgeek.com. Utilisé en son temps par David Bowie et Kraftwerk, ce clavier de poche mythique lancé en 1967 joue au stylet et propose trois sons d'orgues différents. Les claviéristes initiés opteront enfin pour le SV1-88 de Korg (6.), piano recelant d'une foule de sonorités et d'effets vintage. A cheval sur plusieurs décennies, le combiné craquant du Yubz Talk (7.) se branche sur pc en USB, sur iPhone ou sur tout type de téléphone portable ou smartphone. Les accros de blabla rétro pourront également se tourner vers le Magicbox Colombo deChauhanStudio (8.), un téléphone DECT sédentaire en noir et blanc sous forme de clin d'£il à 2001, l'odyssée de l'espace. Fasciné par l'univers graphique de Kubrick, ChauhanStudio a d'ailleurs livré de nombreux modèles en noir et blanc épurés. Parmi les réalisations émaillant l'épais portfolio du studio de design londonien, on notera également le Nokia 7280 (9.), gsm techniquement dépassé, dont les lignes épattent encore. Pour un salon SF seventies, les geeks adeptes de Star Trek se rabattront sur le HANNSvibe de HANNspree (10.), téléviseur plat noir et blanc de 32 pouces nanti de deux haut-parleurs indépendants. Si les années 60 et 70 occupent le top en matière de design rétro-futuriste, les eighties inspirent également certains constructeurs. ION a ainsi transposé son idée géniale de platine vinyle USB à l'univers des cassettes audio avec le Tape Express et le Tape2PC (11.), deux convertisseurs assurant la sauvegarde de K7 en MP3. Dans le même ordre d'idée, Lasonic a transformé en dock iPod son célèbre Ghettoblaster (12.), icône du breakdance et de l'émergence de la culture hip-hop. Poids de 7 kilos et jeux de lumières d'époque inclus ! Aussi emblématique que la boombox de Lasonic, l'USB Nintendo PC Game Pad de Buffalo prend, lui, la forme d'une manette totémique du jeu vidéo : celle de la Famicom, première console de salon de Nintendo sortie uniquement au Japon dans les années 80. à quand les années 90 ? Par Michi-Hiro Tamaï