Point de recette cette semaine, mais c'est tout comme, avec les précieux conseils de notre fromagère pour épater les convives...
...

Point de recette cette semaine, mais c'est tout comme, avec les précieux conseils de notre fromagère pour épater les convives...D'abord, idéalement, pour un plateau équilibré, toutes les grandes familles doivent être représentées : un fromage à croûte fleurie (blanche), un fromage à croûte rouge/orange, un bleu, un fromage à pâte mi-dure, un fromage à pâte dure et un fromage frais. On s'efforce aussi de proposer un mélange de produits à base de laits de chèvre, de brebis et de vache... " Mais rien n'empêche de se limiter à un seul type décliné dans toutes les familles, histoire de découvrir comment différents modes de fermentation, techniques et affinages créent des saveurs complètement différentes au départ d'une même matière première. " " Pour moi, le plateau parfait est composé exclusivement de fromages de chèvre et de brebis. Dans les durs, j'ai choisi le Super Geit, un fromage vieux et sec dont la maturation s'étale sur plus d'un an. Dans les pâtes molles, le Duo de Veere, un fromage doux et gras à base d'un mélange de laits de chèvre et de brebis. Dans les croûtes orange, le Cabricharme, un produit belge doux et onctueux. Côté frais, j'opte sans hésiter pour un Lokers witteke de la marque 't Eikenhof. Pour le bleu, ma préférence va à l' Erborinato, un gorgonzola lombard crémeux avec un goût prononcé de chèvre. Pour compléter le tout, il y a le Montatimu, un Corse enrobé d'herbes -- myrte, baies de genévrier, thym et romarin -- qui servaient jadis à éloigner les insectes, mais qui font le bonheur des papilles... "