Le costume trois pièces revient par là où on ne l'attend pas ! Grand absent de collections hautement classiques comme Ermenegildo Zegna, Hugo Boss, Ralph Lauren ou encore Valentino, ce coordonné veste, gilet et pantalon est aujourd'hui réinterprété par les designers les plus avant-gardistes. Ainsi va l'éternel jeu de la mode. Avec ses effets de balancier qui, à l'heure où la tendance sportswear bat son plein, permettent aussi de dénicher des tenues excessivement habillées, à l'image de la collection de Viktor & Rolf. Ces deux Néerlandais proposent des complets trois pièces en flanelle gris anthracite. Tantôt, le tout est accessoirisé de montre de gousset et chaînes à médailles façon tenue d'académicien, tantôt, dans un autre registre, la veste et le gilet sont dépareillés avec un pantalon en jean... Deux façons radicalement opposées de porter ce coordonné !
...

Le costume trois pièces revient par là où on ne l'attend pas ! Grand absent de collections hautement classiques comme Ermenegildo Zegna, Hugo Boss, Ralph Lauren ou encore Valentino, ce coordonné veste, gilet et pantalon est aujourd'hui réinterprété par les designers les plus avant-gardistes. Ainsi va l'éternel jeu de la mode. Avec ses effets de balancier qui, à l'heure où la tendance sportswear bat son plein, permettent aussi de dénicher des tenues excessivement habillées, à l'image de la collection de Viktor & Rolf. Ces deux Néerlandais proposent des complets trois pièces en flanelle gris anthracite. Tantôt, le tout est accessoirisé de montre de gousset et chaînes à médailles façon tenue d'académicien, tantôt, dans un autre registre, la veste et le gilet sont dépareillés avec un pantalon en jean... Deux façons radicalement opposées de porter ce coordonné ! Archétype du chic tiré à quatre épingles, le costume trois pièces est un pilier de placard. C'est même un grand classique de la mode masculine, avec tout ce que cela comporte comme revers de la médaille. " S'il fait aujourd'hui partie des tendances les plus pointues, nous continuons aussi d'en vendre à une clientèle très conservatrice ", avoue Didier Fouks, directeur des collections masculines et du réseau de boutiques à enseigne Lanvin dans le monde. " Les nouvelles propositions s'adressent à une clientèle nettement plus jeune ", avance, pour sa part, Franck Boclet, directeur artistique de Francesco Smalto. Et le jeune créateur Kris Van Assche de reconnaître également la dualité de cet habit, dont il a fait une des silhouettes phares de sa toute première collection homme pour cet hiver : " Avec le temps, il avait fini par avoir un côté trop dandy ou carrément vieillot. Mon idée n'était donc pas de le ressortir à l'identique. Nul homme ne rêve de s'habiller comme son père, voire son grand-père ! En revanche, la mode masculine ne peut pas continuellement renier son passé. Mieux, elle doit désormais savoir le réinterpréter pour esquisser l'avenir. D'autant que toute la difficulté actuelle de ce secteur est de parvenir à inciter les consommateurs à faire de nouveau l'effort de s'habiller. " Dans ce dessein, Kris Van Assche s'attache à moderniser les beaux classiques auxquels les hommes sont le plus habitués. Parmi eux, le fameux costume coordonné qui, dans sa collection, ne compte d'ailleurs pas trois pièces, mais quatre ! " Jadis, les tailleurs avaient pour habitude de systématiquement confectionner deux pantalons par complet, car ceux-ci s'usaient plus vite. J'ai détourné cette idée et je propose pour chacun de mes ensembles un pantalon droit et un autre baggy. Plus contemporaine, la coupe de ce dernier permet aux jeunes adultes de progressivement se familiariser avec l'élégance du costume trois pièces. Et, surtout, de changer plus souvent de silhouette. " A l'instar de Kris Van Assche, les créateurs canadiens DSquared2 s'entichent subitement de ce costume trois pièces, vêtement jusqu'alors très éloigné de leurs univers de style. Et, a fortiori, qu'ils n'ont jamais porté en raison de leur jeune âge. " Ce sont les créateurs auxquels on s'attendait le moins qui le remettent à la mode, poursuit Franck Boclet. Mais c'est surtout dans la rue, sans cravate et affiché de façon décalée par de jeunes hommes, que son retour est le plus spectaculaire. D'ailleurs, lorsqu'on en croise un ainsi vêtu, on ne se dit pas : " Celui-là s'habille comme un vieux ! ", mais plutôt : " Quelle élégance ! "... Actuellement, il y a une envie de chic classique et habillé qui ne soit ni apprêté ni compassé. " Elégantes sous toutes les coutures, une majorité de collections de cet hiver trouve son inspiration dans le cinéma, ses vieux films noirs et les dégaines de ses meilleurs acteurs. Parmi les modèles de costume trois pièces les plus en vue pour cette saison, épinglons ceux de Paul Smith et les silhouettes en flanelle cachemire d'Yves Saint Laurent, avec une ampleur nouvelle dans le pantalon. Une fois n'étant pas coutume, Versace en propose un très sobre en lainage rayé tennis. Tout aussi chic, un modèle similaire est décliné sur fond gris chez Gianfranco Ferré. Plus sport, l'Américain Michael Kors réinterprète la veste du complet façon saharienne, avec quatre poches plaquées à soufflets. Ou, version ultrasexy chez les DSquared2, qui ont retravaillé ses proportions : taille descendue sur les hanches et ourlet un peu court porté sur des derbys montants. Entre la veste et le gilet, ces deux créateurs glissent un blouson en jean pour dynamiser l'allure du complet. Chez Dolce & Gabbana comme chez Emporio Armani, la veste coordonnée est remplacée par un manteau trois-quarts. Sur nombre d'autres podiums, pantalon et gilet assortis ont aussi laissé tomber la veste, pour mieux évoluer en tandem décontracté. Le petit gilet de serveur s'est également offert nombre de passages en solo, au sein de tenues nettement moins classiques. " Normal, il parvient à redonner de l'élégance à lui seul, commente Franck Boclet. De plus, il officie un peu comme un corset... Et affiner une silhouette n'a jamais fait de mal à un homme ! " Frédéric Martin-Bernard