Dorer sans y laisser sa peau, c'est possible. En respectant sa vraie nature, en la préparant soigneusement et en l'exposant progressivement, jamais trop longtemps ni aux heures les plus chaudes. Les produits solaires ? On ne peut plus s'en passer. Côté indices, la surenchère a été stoppée et une nouvelle réglementation européenne nous aide à y voir plus clair. Des indices simplifiés s'accompagnent d'une catégorie de protection : 6 ou 10 = faible protection, 15, 20 ou 25 = protection moyenne, 30 ou 50 = haute protection, 50+ = très haute protection.
...

Dorer sans y laisser sa peau, c'est possible. En respectant sa vraie nature, en la préparant soigneusement et en l'exposant progressivement, jamais trop longtemps ni aux heures les plus chaudes. Les produits solaires ? On ne peut plus s'en passer. Côté indices, la surenchère a été stoppée et une nouvelle réglementation européenne nous aide à y voir plus clair. Des indices simplifiés s'accompagnent d'une catégorie de protection : 6 ou 10 = faible protection, 15, 20 ou 25 = protection moyenne, 30 ou 50 = haute protection, 50+ = très haute protection. L'autre bonne nouvelle ? " On a mis au point des filtres offrant une très grande affinité avec la peau et dotés d'une photostabilité plus performante, explique Giovanni Oliveri, directeur général de Louis Widmer Belgique. Ils sont plus stables à la lumière et à l'eau et se fixent mieux. De surcroît, certaines combinaisons sont encore davantage gagnantes en matière de stabilité. De par leur meilleure fixation sur la peau, elles offrent en outre une meilleure résistance à l'eau et à la transpiration. Cette avancée permet aujourd'hui d'apporter une meilleure protection solaire tout en diminuant la concentration de certains filtres chimiques. " À noter, à ce propos : le recours aux filtres physiques (minéraux) est réservé aux enfants en bas âge et aux peaux intolérantes aux filtres chimiques (ce qui est rare). La nouvelle tendance, venue des États-Unis et d'Australie, est aux sprays. Ce sont des huiles transparentes qui donnent immédiatement une couleur appétissante et embellissent la peau. Comme elles ne contiennent pas d'eau, on peut zapper l'utilisation des conservateurs. C'est le premier bon point. Le second, c'est leur emploi facile et ludique qui incite à appliquer généreusement le produit. " Dans la protection solaire, outre l'indice de protection, il y a l'indice "plaisir", souligne Giovanni Oliveri. La quantité de produit utilisée est très importante et si la formule n'est pas confortable et agréable, on aura tendance à en mettre moins. "Il existe aujourd'hui des crèmes solaires dont la texture divine offre toute la volupté du bronzage sans son inconvénient majeur : le photovieillissement. Crème Restructurante Cellulaire SPF 30 de Valmont. Au sommet de la défense antiâge, la marque suisse crée l'événement avec cette nouvelle ligne ultraperformante et raffinée. La formule apporte une protection globale et une action réparatrice et régénérante par le biais du fameux complexe de l'ADN triple et de l'ARN liposomé, enrichi pour l'occasion en silicium. La crème s'adresse aux peaux claires. Il y a aussi une émulsion pour les peaux mates et un baume pour le corps. De vrais soins 5-étoiles (165 euros). Soin réparateur - Dommages solaires de Lancaster. Après une exposition au soleil, le réconfort et l'apaisement se ressentent immédiatement grâce à l'action conjuguée du bisabolol, du D-Panthénol et de l'allantoïne. Une recette botanique à base d'angélique, de thé vert et d'orange amère protège des radicaux libres et le complexe Biotech DNA favorise la réparation naturelle d'ADN (54 euros). Crème Solaire Anti-Rides Visage 50+ de Clarins. Pour les fans de plantes : le complexe Phyto-Sunactyl 2 contient des extraits d'épi d'or, de pois, de platane, d'olivier et de baobab, intégrés dans une texture non grasse, non collante et qui ne laisse pas de traces blanches. Exquise douceur des textures et délice des fragrances. Le supplément volupté est inclus dans ces protections solaires. Lait Solaire de Biotherm.Il existe depuis trente-cinq ans ! Parfumé aux agrumes et gorgé de bienfaits (filtres à large spectre, vitamine E et plancton thermal), il satine l'épiderme et donne à la peau une délicieuse couleur abricot. Disponible en 200 ou 400 ml et en trois indices de protection (15, 30 et 50), il s'adapte au format de nos vacances (à partir de 27,45 euros).Crème Protectrice Sublimante SPF 30 de Dior. Elle exhale les senteurs chaudes et gourmandes des fleurs de tiaré de Polynésie et des fleurs de kaupe des îles Marquises. Une formule à sensations multiples : délicieusement fondante, elle désaltère la peau, riche comme... une crème, elle nourrit aussi. Sans oublier ses micro-capsules, hautement antiradicalaires (34,01 euros). Bronze Goddess Crème Raffermissante Hâle Parfait pour le Corps d'Estée Lauder. Idéale après une exposition au soleil, car elle met le hâle superbement en valeur et est très légèrement autobronzante. La poudre d'ambre, le nectar d'abricot et l'huile de noix de coco hydratent et nourrissent l'épiderme. Au final, une peau dorée qui fleure bon les notes chaudes d'ambre, de myrrhe, de vétiver et de santal (30,50 euros). Peau fine, claire, fragile, qui rougit et s'échauffe pour un rien, allergique, intolérante ou sujette, comme chez 10 % des femmes, à la lucite estivale (une éruption s'accompagnant de petites vésicules et démangeaisons après exposition au soleil) : attention ! Pas question de se priver totalement du soleil, certes, mais en optant pour des formules haute sécurité. Anthelios XL 50+ Allergies Solaires de La Roche-Posay. Combinant une protection anti-UVA renforcée pour prévenir les lucites et des filtres chimiques réduits au maximum, c'est l'allié des peaux sensibles ou allergiques au soleil. Son autre arme secrète : l'eau thermale de La Roche Posay, enrichie en sélénium, aux propriétés apaisantes et antiradicalaires. La texture est fondante, fraîche et hydratante (en pharmacie, 16,60 euros). City Block Sheer SPF de Clinique. Très ciblé, ce soin écran solaire 100 % physique est idéal pour celles qui veulent être bien protégées chaque jour mais ne supportent pas les filtres chimiques. Son système protecteur englobe également des antioxydants et des actifs spécifiques contre les irritations (25,60 euros). Lait Protection Cellulaire Profonde Capital Soleil 50+ de Vichy. On le sait, pour qu'un produit solaire soit efficace, il doit être appliqué généreusement et renouvelé toutes les deux heures. D'où ce format XXL. La formule, conjuguant un système filtrant très haute protection jusqu'aux cellules souches, la vitamine E antiradicalaire et l'eau thermale de Vichy, offre une tolérance maximale et un vrai plaisir à l'application (en pharmacie, 300 ml, 19 euros). Fluide Protecteur Visage SPF 20 de Kibio. Dedans, plein d'actifs antiradicalaires, apaisants et nourrissants, dont l'huile de tamanu bio, réparatrice et cicatrisante, l'huile de noix de coco bio, satinante et embellissante, le beurre de karité bio, anti-inflammatoire... En prime, l'huile essentielle de fève tonka bio laisse un sillage ambré très séduisant (17 euros).Le geste réflexe du printemps. Pour afficher un teint ensoleillé en une heure chrono, on recourt aux autobronzants. Soleil Prodigieux Visage et Corps de Nuxe. Le complexe Nuxelle (association de DHA, d'Erythrulose et de Fialggryl) dore la peau tandis que les molécules " plaisir " dopent le moral. Le cocktail de lait de coco parfume délicieusement la peau, la fleur de frangipanier l'hydrate et la fleur de jasmin exerce une action antiâge. Grâce à la texture légèrement colorée, on voit ce qu'on fait et on évite les ratés. Bon point pour les textures : émulsion légère pour le visage et lait fluide pour le corps (20,95 et 24,95 euros). Lait Hydratant Visage et Corps de Yves Rocher. Ce nouveau produit sent particulièrement bon. Il est concocté avec des extraits de fleur de tiaré qui agit comme un révélateur de lumière. La peau est éclatante et ce bronzage artificiel a tout d'un bronzage naturel. Le plus : la texture, très hydratante, fait une jolie peau légèrement satinée (12,90 euros).Soleil Identité de Chanel. La synergie DHA-Erythrulose pour un bronzage naturel, des actifs hydratants pour empêcher le dessèchement et des ingrédients sublimateurs, tels la tomate et le lys blanc. Le soin autobronzant dont on ne peut pas se passer. Deux versions : Soleil Doré pour peaux claires et Soleil Intense pour peaux mates (35,08 euros). On vaporise la protection solaire, on l'étale rapidement et on affiche une belle peau légèrement satinée. La texture des sprays, forcément fine, accélère d'autant le temps de pénétration et de séchage. Le " must-have " de l'été. Spray Visage et Corps UV in Cellium d'Esthederm. Le labo parisien propose les " vaccins solaires ". Des soins d'adaptation solaire, même pour les peaux claires, sans filtre ni écran, qui stimulent l'autoprotection de la peau. Le spray s'utilise 7 jours avant l'exposition pour augmenter le capital bronzage de la peau. On peut l'appliquer au soleil, si l'on veut dorer avec modération. Quand on aime bronzer de façon intensive, mieux vaut y associer une protection supplémentaire (49 euros). Clear Sun Spray SPF 30 de Louis Widmer. Aussi limpide que l'eau, cette huile transparente fond sur la peau sans laisser de traces. La formule sans agents conservateurs ni colorants est disponible en deux versions : légèrement parfumée (fragrance estivale et dépaysante) ou sans parfum (en pharmacie, 22,50 euros). Sun Spray Transparent SPF 30 et 50 d'Eucerin.Une pluie d'actifs high-tech qui empêche la peau de se faner. Au programme : une protection à large spectre grâce à une combinaison de filtres et une protection biologique à base d'extrait de réglisse chinoise, antioxydant naturel. Une formule qui plaira tout particulièrement aux sportifs (10 et 20 euros). PAR BARBARA WITKOWSKA