Carnet d'adresses en page 86.
...

Carnet d'adresses en page 86.E ugénie-les-Bains ? Une oasis de paix à la lisière des Pyrénées, synonyme de douceur de vivre au charme d'antan. Elle possède aussi une vraie richesse naturelle : une eau thermale unique. Excellente contre la surcharge pondérale et les rhumatismes, elle est agréée et conventionnée par la sécurité sociale française. Jadis, l'impératrice Eugénie de Montijo, la femme de Napoléon III, aimait beaucoup y peaufiner son capital santé. Fiers de cette présence impériale, les habitants lui ont demandé de parrainer le village. Bonne fille, Eugénie a dit " oui " sans hésiter. Les années ont passé. Aujourd'hui, Christine et Michel Guérard règnent avec talent et gentillesse sur Les Prés Eugénie, un magnifique " temple " dédié aux plaisirs de la forme en douceur et aux bonheurs gourmands les plus exquis. Michel Guérard, l'un des plus grands chefs français (trois étoiles au Michelin depuis 1977 sans interruption) est également le créateur de la " grande cuisine minceur ", couronnée par un livre au titre éponyme, un vrai classique. A 70 ans, toujours aussi enthousiaste, il continue à préparer de somptueux plats de fête, à chaque repas, aussi bien en cuisine gastronomique qu'en cuisine minceur. Christine Guérard, elle, veille à la beauté des lieux et des jardins. Elle embellit, actualise et réinvente les décors, ajoute, ici et là, des touches d'un raffinement extrême. En 1996, au c£ur d'une nature admirablement disciplinée, elle a imaginé La Ferme Thermale d'Eugénie. Bâtie avec le concours des Monuments historiques et faisant appel à des matériaux anciens, elle s'inspire d'une authentique ferme landaise. L'espace est très vaste : mille m2. Patines à l'ancienne, grosses poutres en chêne, pierres aux tonalités chaudes, tentures grèges, cheminées immenses, mobilier ancien... Les soins ? Très exclusifs et mis au point par Christine Guérard. Fille d'Adrien Barthélémy, fondateur de la Chaîne Thermale du Soleil, elle a été initiée très tôt aux mystères et bénéfices des eaux thermales. A Eugénie-les-Bains, elle a souhaité réinventer le thermalisme moderne, tout en s'appuyant sur les valeurs sûres de la tradition et du passé. La Ferme des Thermes est donc une merveilleuse synthèse alliant l'eau, les bienfaits des plantes médicinales, les rituels orientaux et le raffinement des bains gréco-latins. Pour commencer, direction le Salon impérial. On se relaxe dans le bain médiéval aux simples. La baignoire en marbre blanc est remplie d'eau thermale chaude, assaisonnée de thym, romarin et sauge. Dans la cheminée, crépite un feu. Par les fenêtres ouvertes s'engouffre un air tiède, empli des parfums du jardin... On appréciera aussi l'enveloppement de boue thermale chaude d'Eugénie, enrichie d'herbes et de plantes, et la douche filiforme spéciale sveltesse. La douche thermale brumisée est elle aussi à recommander. La cabine se remplit de vapeurs d'eau thermale aux senteurs de sève de pin. On respire profondément. A la sortie, on se sent tout lisse à l'intérieur, corps délié et tête légère. Après chaque soin, un petit manteau de lin bien chaud et des mules végétales vous attendent. Il y a deux salles de repos. Dans le Salon, des canapés moelleux entourent un immense feu ouvert, quelques beaux livres sont déposés sur la table, une délicieuse tisane est déjà prête. Dans le Jardin des Quatre Saisons, l'ambiance est très silencieuse, encore plus douce. D'élégants lits de repos invitent à une petite sieste sous une couverture en cachemire. Le soir, on a tout le temps pour se pomponner, avant de se diriger vers le restaurant gourmand ou minceur. Le dîner vous laissera un souvenir inoubliable. La daurade royale au chou vert est un délice. Ensuite ? On profite tout simplement du décor de sa chambre. Boiseries cérusés, étoffes précieuses, draps de lin immaculé, bouquets de fleurs fraîchement cueillis... Le rythme se ralentit, on contemple la beauté, on écoute le silence, on se ressource. Le point fort d'Eugénie ? On y renoue avec la forme (on en ressent les effets pendant trois mois), mais on profite aussi d'une divine parenthèse, d'un rendez-vous inoubliable avec l'art de vivre à la française. Au sud-ouest de Mayence, en Allemagne, la campagne est vallonnée et bucolique, bordée par les montagnes du Hunsrück et la rivière Nahe. Le village s'appelle Bad Sobernheim. A cinq minutes du centre, on pénètre au c£ur d'un parc magnifique, veillé par un tilleul centenaire. Tout autour, des villas cossues, adorables et coquettes. Outre son charme fou, l'endroit a d'autres atouts. La terre environnante, riche en minéraux et en oligoéléments a des vertus thérapeutiques exceptionnelles et s'avère excellente contre les rhumatismes, les douleurs articulaires et le surpoids, notamment. En 1907, les ancêtres de la famille Bolland y ont ouvert un centre de cure qui a acquis au fil des ans une belle renommée. Aujourd'hui, l'hôtel BollAnt's im Park bat le pavillon de la chaîne d'hôtels de charme Romantik (réunissant environ 200 demeures historiques en Europe) et est dirigée par la troisième génération des Bolland, en l'occurrence la pétillante Elke Bolland, secondée par ses trois s£urs. Dynamiques et enthousiastes, elles ont rénové le domaine et l'ont adapté aux besoins du IIIe millénaire. Nicole a créé un spa au décor chaleureux et paisible. Au programme : une foule de soins, de bains, d'enveloppements (notamment avec cette fameuse terre) et de massages relaxants, tonifiants, anticellulite ou antistress. Après une solide formation en Allemagne et au Sri Lanka, Nicole propose aussi la cure ayurveda, une thérapie indienne trois fois millénaire qui fait appel aux huiles précieuses pour régénérer le corps, chasser les douleurs et les tensions, retrouver la sérénité de l'esprit. Pour le soin Shirodhara, on est confortablement allongée. Pendant 50 minutes, Nicole verse sur le front de l'huile tiède, dans un mouvement très lent et très fluide. On s'abandonne à une douce torpeur... et à plus long terme, ce traitement est aussi excellent contre les migraines et les insomnies. Suivent des massages, toujours avec des huiles tièdes et odorantes, du cuir chevelu, des mains et des pieds. Pour terminer, on découvre le Svedana, une thérapie ayurvédique originale de sudation qui élimine toutes les toxines. Pour se reposer, on a le choix entre différentes ambiances. Il y a un très joli salon, au décor boisé, avec des lits de repos. Dans le patio " asiatique ", on se laisse bercer par le murmure d'une fontaine. Sans oublier le parc où des dizaines d'arbres offrent une ombre bienveillante. Pour les sportifs, la première séance de gym démarre à 7 heures du matin, suivie d'une balade en forêt ou d'une séance d'aquagym. Pendant la journée on fait du vélo ou de la musculation. Envie d'une cure plus médicale ? Le Dr Axel Bolland, le mari d'Elke, est médecin naturopathe, pratique la médecine chinoise et l'acupuncture. Lors de la consultation, il composera le régime végétarien et les bains de boue. Pratiqués au jardin feng-shui, situé à côté du domaine, au bord de la rivière Nahe et recommandés pendant une semaine (ou quinze jours, c'est mieux). La perte de poids s'engage, le système immunitaire s'améliore, les douleurs articulaires s'effacent. Dans le jardin feng-shui, le naturisme est de rigueur, cela dit il y a des plages horaires pour hommes et pour femmes. Chez les Bolland, la santé rime avec une alimentation saine. Les trois restaurants (végétarien, méditerranéen et gastronomique) proposent une cuisine très équilibrée, surveillée par le Dr Axel Bolland. Au c£ur de l'Europe, Maastricht, la cité néerlandaise la plus méridionale arrimée à la Meuse est avant tout un lacis de ruelles pavées, vivantes et pimpantes, jalonnées par les hautes façades des maisons Renaissance. On franchit le seuil de l'une d'entre elles. Le spa Aveda est niché dans les sous-sols, mais avant d'y pénétrer, on déguste un thé à la menthe poivrée et à la réglisse, dans le patio lumineux, décoré de grands pots blancs entourés de palmiers. Puis on change d'ambiance. Dans ces caves très anciennes, magnifiquement rénovées, le bois exotique et le verre opaque flirtent avec des volumes généreux, nets et aérés. Tout est beau et simple, calme et silencieux. On est au c£ur de l'univers Aveda. Créée par l'Autrichien Horst Rechelbacher, cette marque de produits de soins, entièrement bio, puise ses bienfaits aux sources de la nature, tout en manifestant un immense respect pour l'environnement. Les soins et les traitements sont une synthèse des rituels de bien-être du monde entier. Tout commence par un massage du dos, des épaules, de la nuque et du cuir chevelu. Le bain de pieds, lui, est accompagné d'un gommage. La série se poursuit par un bain, agrémenté d'huiles essentielles dont vous choisissez vous-même les arômes, en fonction de votre état d'esprit du moment. Ensuite ? Massage du corps avec des huiles délicieuses. Les mains expertes de Nadia repèrent les n£uds et les tensions qu'elle dénoue avec délicatesse et savoir-faire. A midi, on déjeune légèrement devant une table raffinée, nappée de voiles indiens. Ensuite, on reprend la position allongée. Nadia chouchoute le visage avec des crèmes, masques et élixirs, formulés avec de la tourmaline, cette pierre semi-précieuse qui irradie le teint. En finale, un shampooing, un brushing et un maquillage. L'idéal est d'arriver la veille à Maastricht. On a alors tout le temps pour profiter de cette cité accueillante, la seule ville néerlandaise à avoir un caractère méditerranéen. Partout, un air de santé et d'aisance : maisons douillettes soigneusement décorées, façades opulentes aux larges fenêtres, cafés bondés, galeries d'art pointues ainsi qu'une foule d'antiquaires qui ont contribué à la renommée de la ville. Parmi les nombreux monuments classés, on visitera la cathédrale aux allures de forteresse et la Sint-Servaaskerk, l'une des plus anciennes églises romanes du royaume. Le shopping dans la Ville lumière fait déjà partie de nos habitudes. Et si vous y ajoutiez une halte " bien-être " au spa Nuxe ? Aliza Jabès, PDG de cette marque qui concilie nature et glamour, a eu le coup de foudre pour un ancien chai fait de voûtes et de pierres apparentes, en plein c£ur de la rue de Montorgueil (située dans le premier arrondissement, elle a donné l'impulsion à la naissance de Paris et est toujours l'une des plus grandes rues piétonnes d'Europe). Le cadre est superbe. Les touches contemporaines, le sol de béton blanchi ou l'éclairage sophistiqué, se greffent admirablement dans l'héritage des pierres médiévales. Pour le décor, Aliza Jabès a procédé comme si elle décorait sa propre maison, en mélangeant tout ce qu'elle aime : des bois exotiques aux lignes contemporaines, des velours précieux, des meubles anciens et des objets japonais. Les cabines sont spacieuses. Elles sont toutes, le hammam y compris, traversées par une " rivière ". On a ainsi l'impression de se retrouver en pleine nature. Les traitements ont des noms qui font rêver. Selon son humeur, on choisira le programme Tonique, Pureté ou Volupté. La séance commence par un bain bouillonnant enrichi de décoctions végétales et d'huiles essentielles, se poursuit par un soin visage et corps ou un massage. La peau est soigneusement examinée, puis traitée avec des produits bien ciblés. A essayer : le soin rajeunissant Phytochoc aux polyactifs de cacao. Pour choyer le corps, on conseille un massage avec l'Huile Prodigieuse, le " must " de Nuxe qui apporte à la peau un velouté inouï. L'engouement pour ce " day-spa " est tel, qu'il a déjà été agrandi. Et depuis peu, on peut aussi goûter aux plaisirs de la détente à deux, dans une cabine double. Barbara Witkowska