Depuis peu, une esthétique robuste, sportive et militaire mobilise les garde-temps. Le look sport? C'est celui qui symbolise le mieux notre envie et notre besoin de vivre le temps plus intensément. L'inspiration martiale? La vogue "treillis", adoptée par les créateurs de prêt-à-porter les plus pointus, remet au goût du jour le dessin simple et essentiel de la montre militaire, avec son cadran noir imposant, rythmé d'aiguilles blanches, immédiatement lisibles. Les spécialistes sont unanimes: l'engouement pour les montres à identité forte, extra larges, a été amorcé par la Panerai, première montre militaire de plongée de l'histoire, conçue en 1935 par Officine Panerai à Florence, dont la Radiomir, avec son boîtier géant et ses aiguilles ultraluminescentes, équipa, dès 1938 les plongeurs de l'armée italienne. En 1997, le groupe Richemont (Cartier) rachète la manufacture. Pour la Panerai commence alors une incroyable success story. Le quotidien français "Le Monde"se penche sur le phénomène en ces termes : "En conservant à ce boîtier vieux de 70 ans ses dimensions généreuses, les nouveaux managers vont faire d'un équipement guerrier un fascinant objet de mode et lui offrir une diffusion internationale" (*). Pourquoi cette folie, partagée par des stars, des princesses orientales et des "beautiful people"? "La Panerai est une montre-objet, souligne Michel Alberge, administrateur-délégué-directeur géné...

Depuis peu, une esthétique robuste, sportive et militaire mobilise les garde-temps. Le look sport? C'est celui qui symbolise le mieux notre envie et notre besoin de vivre le temps plus intensément. L'inspiration martiale? La vogue "treillis", adoptée par les créateurs de prêt-à-porter les plus pointus, remet au goût du jour le dessin simple et essentiel de la montre militaire, avec son cadran noir imposant, rythmé d'aiguilles blanches, immédiatement lisibles. Les spécialistes sont unanimes: l'engouement pour les montres à identité forte, extra larges, a été amorcé par la Panerai, première montre militaire de plongée de l'histoire, conçue en 1935 par Officine Panerai à Florence, dont la Radiomir, avec son boîtier géant et ses aiguilles ultraluminescentes, équipa, dès 1938 les plongeurs de l'armée italienne. En 1997, le groupe Richemont (Cartier) rachète la manufacture. Pour la Panerai commence alors une incroyable success story. Le quotidien français "Le Monde"se penche sur le phénomène en ces termes : "En conservant à ce boîtier vieux de 70 ans ses dimensions généreuses, les nouveaux managers vont faire d'un équipement guerrier un fascinant objet de mode et lui offrir une diffusion internationale" (*). Pourquoi cette folie, partagée par des stars, des princesses orientales et des "beautiful people"? "La Panerai est une montre-objet, souligne Michel Alberge, administrateur-délégué-directeur général de LMC Belgique (Cartier, Baume & Mercier, Piaget et Panerai). De par son design, elle est à part. Son esthétique, alliée à son passé militaire particulier, ainsi qu'à sa fonctionnalité, la font sortir du rang de l'horlogerie traditionnelle. Elle plaît à ceux qui aiment avoir un objet singulier. La Panerai est une montre que l'on regarde, même sans regarder l'heure."Exceptionnel, le style Panerai est en train de s'imposer comme un classique du XXIe siècle. Cela dit, la nostalgie, l'authenticité, la beauté plus que parfaite et un parfum d'aventure, liés aux montres militaires, ne sont pas les seuls facteurs du succès des montres XXL. "Il est révolu le temps où l'on se contentait d'une montre basique, plate et relativement petite, indiquant l'heure et, éventuellement, la date, explique Stephane Meyers, administrateur délégué de Sme Kronos Benelux (Girard-Perregaux, Daniel JeanRichard). Le public recherche aujourd'hui des mouvements de plus en plus compliqués, repoussant toujours plus loin les limites du défi technologique. Or, les complications demandent de l'espace." Faite par des mains d'hommes, une montre mécanique, compliquée, reflète l'âme et la sensibilité de celui qui a participé à sa création. "Une belle montre est une oeuvre d'artiste, note Bernard Louf, General Manager de Swatch Group Belgium (Breguet, Blancpain, Omega, Tissot, Rado, Swatch). Elle est l'expression d'un défi lancé au temps qui passe. Aujourd'hui, nous assistons à un réel retour de l'engouement pour le bel objet ainsi que du respect pour l'art."Fortes têtes Girard-Perregaux lance cette année deux modèles XXL. La Vintage 1945 Cambrée double XL se distingue par un mouvement très particulier. Il s'agit d'un chrono automatique avec système rattrapante et seconde foudroyante qui permet d'arrêter le temps au huitième de seconde. Le second modèle surdimensionné est un chronographe automatique de 43 mm "Heures du monde" où tous les fuseaux sont lisibles. Daniel JeanRichard mise sur son nouveau boîtier de 43 mm de la Maxi TV Chronoscope. Hublot passe également au format supérieur avec le Chrono SuperB, nouvelle version du Chronographe Classic. Les chiffres ont un aspect plus grand et plus lisible. Son look sport est accentué par un bracelet en caoutchouc large et épais. Les poussoirs et remontoir également en caoutchouc. Seamaster Aqua Terra, le nouveau modèle d'Omega, est équipé également de l'échappement coaxial exclusif. Cette nouvelle technologie permet de réduire les frottements dans l'échappement et d'améliorer la précision de la montre à long terme de la montre. Chez Baume & Mercier, la nouvelle étoile dans la série des Capeland, s'appelle la Capeland S, aux volumes et courbes accentuées. Le Chronofighter de Graham, impressionnante montre pour aviateur, se distingue par son déclencheur placé à gauche de façon à pouvoir être facilement déclenché avec le pouce droit, tout en gardant ses gants!La course à la grande taille est donc amorcée. Dernière nouveauté? La très spectaculaire Bubble de Corum, avec son verre bombé. Son succès est dû à Séverin Wunderman, le seul Belge dans l'univers de l'horlogerie. "Séverin Wunderman a fait le succès des montres Gucci, avant de les revendre à ce groupe, il y a trois ans, souligne Etienne Gaye, administrateur délégué de Vincent Gaye Company Trading. Récemment, il a racheté la marque Corum. L'objectif? Se démarquer des autres grâce, notamment, à un design très singulier. Et, en effet, il a créé un électrochoc, aussi bien au niveau du public que de la profession. On aime ou on déteste. Cela dit, au Salon d'horlogerie de Bâle, en 2001, c'est la marque dont on a le plus parlé!" La Bubble Joker, la toute dernière version, déclinée en montre automatique et en chronographe, affiche un boîtier de 45 mm de diamètre et une épaisseur de 11 mm. Si son prix la classe dans la catégorie des montres de prestige, son succès est égal auprès des hommes et des femmes. Ces dernières la trouvent d'ailleurs très amusante à leur fin poignet. Dans le domaine des montres, la parité est à l'ordre du jour et les femmes détournent de plus en plus les montres extralarges. La Pasha de Cartier, lancée en 1985, a été vite adoptée par les filles qui l'affichent comme symbole de sex-appeal et de réussite sociale. Tout comme la Cape Cod Deux Zones d'Hermès, signe de bon goût chic sport. Cela dit, il ne faut pas croire que la femme ne pense qu'au look, à l'esthétique et à la frime. Les temps changent. "La femme devient une cliente à part entière, souligne Bernard Hertoghe, administrateur délégué d'Elteger (Jaeger LeCoultre, Vacheron Constantin, Audemars Piguet). Elle recherche de plus en plus une connotation technique. Ainsi, Vacheron Constantin a développé, dans la ligne Malte, une version féminine à complications, avec réserve de marche et phase de lune." Franck Muller propose, cette année, une nouvelle ligne de chronographes, destinés aux femmes. La ligne Cintrée Curvex Chronographe à quartz allie complication technique, précision et élégance. Elle est aussi disponible en version endiamantée. Enfin, la prestigieuse marque Breguet, prend le train en marche et revisite la merveilleuse Reine de Naples, inspirée de la première montre bracelet qu'Abraham-Louis Breguet créa en 1809 pour Caroline Murat, reine de Naples. Ce petit bijou, plein de poésie, a demandé trois ans de recherche et de labeur. Résultat? Raffinement du guillochage, travail subtil sur nacre et un mouvement particulier (équipé d'indicateur de réserve de marche et des phases de lune), qui épouse à la perfection l'ovale du boîtier.Barbara Witkowska [{ssquf}], , Carnet d'adresses en page 147., (*)"Le Monde" du 27 septembre 2002.,