La Biennale internationale de Courtrai en est cette année à sa 20e édition. Un chiffre rond qui a donné envie à ses organisateurs de jeter un £il sur les archives de cette vénérable institution et de retrouver les fondements de sa création. Le but affiché était alors de " faire la promotion de la créativité dans le domaine de l'habitat et de l'architecture d'intérieur ". On se gardait à tout prix d'utiliser le mot " design ", jugé pédant et de ce fait associé à un monde irréel et onéreux.
...

La Biennale internationale de Courtrai en est cette année à sa 20e édition. Un chiffre rond qui a donné envie à ses organisateurs de jeter un £il sur les archives de cette vénérable institution et de retrouver les fondements de sa création. Le but affiché était alors de " faire la promotion de la créativité dans le domaine de l'habitat et de l'architecture d'intérieur ". On se gardait à tout prix d'utiliser le mot " design ", jugé pédant et de ce fait associé à un monde irréel et onéreux. Aujourd'hui, c'est bien l'inverse. Tout ce qui compte se doit d'être design. Pour accrocheur et vendeur qu'il soit, le terme est heureusement aussi riche de sens : le " bon " design, celui qui est pensé avec l'humain en point de mire, rend la vie plus facile et plus belle à vivre. Les plus grands noms du secteur de l'ameublement et de l'aménagement d'intérieur, soit près de 300 exposants, tenteront en tout cas d'en faire la preuve au détour des 40 000 m2 de Kortrijk Xpo (1). On pourra y découvrir, entre autres, la nouvelle folie des canapés modulables, dont l'une des illustrations les plus bohèmes nous est proposée chez Molteni par le designer Ferruccio Laviani qui décode pour nous cette Freestyle Mania ( lire aussi pages 102 à 106). Les frères Bouroullec présenteront eux leurs nouvelles Tuiles textiles que nous ont été dévoilées en primeur dans leur atelier parisien ( lire aussi pages 48 à 52). Preuve aussi qu'il n'est jamais trop tôt pour aimer le beau, la crèche d'Interieur accueillera les premiers exemplaires de Panton Junior, version miniature de la célèbre chaise lancée dans sept coloris par Vitra lors de la Biennale (notre photo). Une série de manifestations annexes alimenteront aussi la réflexion. Weekend Le Vif/L'Express soutiendra la jeune création en attribuant pour la première fois cette année, avec la Fondation Interieur, le prix du Designer de l'Année au Bruxellois Alain Berteau ( lire aussi pages 32 à 38). Et ce n'est pas tout ! Notre magazine a voulu rendre hommage à 20 objets mythiques, véritables icônes de leur temps, reflets des courants stylistiques qui ont fait vibrer les visiteurs des 20 biennales depuis 1968. Une exposition de photos XXL mettra en scène ces 20 classiques et 20 silhouettes fashion signées par les grands noms de la mode belge ( lire aussi pages 60 à 69). Comme le veut la tradition, Interieur donnera encore carte blanche à un grand nom du design international. Suisse d'adoption, Argentin d'origine, Alfredo Häberli, qui nous a accordé un très long tête-à-tête ( lire aussi pages 24 à 28), a choisi de scénographier un large échantillon de son travail des quinze dernières années mais aussi d'accueillir sur son espace d'exposition de la Rambla trois chalets dédiés à la création suisse contemporaine. On notera aussi le très bel hommage qui sera rendu au créateur belge Maarten Van Severen, décédé l'année dernière. Sans oublier la conférence que donnera Eames Demetrios(2). Le petit-fils du duo de designers américains Ray & Charles Eames dénoncera le fléau de la contrefaçon. Une menace bien réelle, à prendre en compte lorsqu'on se laisse tenter par une piètre copie. Car elle menace l'âme même de la création. (1)" Interieur 06 ", du 13 (journée réservée aux professionnels) au 22 octobre, à Kortrijk Xpo, 216, Doorniksesteenweg, à 8500 Courtrai. Entrée : 10 euros. Tél. : 056 24 11 11. Internet : www.interieur.be (2) " Who cares about design authenticity ? ", le vendredi 20 octobre à 17 heures, salle Stoutenberg.Isabelle Willot