1 L'hôtel avec la plus belle vue : le Sofitel

Amarré comme un yacht à l'entrée du Vieux-Port, voici le lieu synonyme de luxe pour les Marseillais. Ce Sofitel, loin de s'endormir sur ses lauriers et sa situation unique sur la rade, au pied des jardins du Pharo, vient juste d'achever une campagne de rénovation, qui a duré deux ans, de l'ensemble de ses 134 chambres dans un esprit contemporain, et d'ouvrir en juillet dernier un spa de 600 m2. Deux moments privilégiés pour ceux qui séjournent ici : les petits déjeuners dans la grande salle aux baies vitrées, au dernier étage de l'hôtel, avec vue sur le fort Saint-Jean, et l'heure de l'apéritif au très design bar du rez-de-chaussée qui surplombe la piscine.
...

Amarré comme un yacht à l'entrée du Vieux-Port, voici le lieu synonyme de luxe pour les Marseillais. Ce Sofitel, loin de s'endormir sur ses lauriers et sa situation unique sur la rade, au pied des jardins du Pharo, vient juste d'achever une campagne de rénovation, qui a duré deux ans, de l'ensemble de ses 134 chambres dans un esprit contemporain, et d'ouvrir en juillet dernier un spa de 600 m2. Deux moments privilégiés pour ceux qui séjournent ici : les petits déjeuners dans la grande salle aux baies vitrées, au dernier étage de l'hôtel, avec vue sur le fort Saint-Jean, et l'heure de l'apéritif au très design bar du rez-de-chaussée qui surplombe la piscine. 34, boulevard Charles-Livon, à Marseille (VIIe). Tél. : +33 4 91 15 59 00. Chambres à partir de 200 euros. Vous avez vu le film de Cédric Klapisch L'Auberge espagnole ? C'est tout à fait l'ambiance que dégage le Vertigo. Ancien décorateur de cinéma, David a racheté avec quelques amis deux vieux hôtels dans le quartier de la gare, pour en faire ce lieu unique. 8 chambres " classiques " et 10 " à partager ", où l'on dort le plus souvent à quatre, dans des lits superposés, et pour un tout petit budget. Le charme, ce sont les espaces communs : murs colorés, capharnaüm de meubles de brocante et surtout une délicieuse cour ombragée et un joli bar à l'ancienne pour faire une pause. C'est un peu roots, mais furieusement sympa. A tester entre potes ou en famille. 42, rue des Petites-Maries, à Marseille (Ier). Tél. : +33 4 91 91 07 11. Lit à 25 euros, chambre à 70 euros. Voici " la " nouvelle adresse que l'on se refile ici entre initiés, nichée dans l'un des petits lacets de la route des Goudes, loin du centre-ville et comme à l'écart de tout. De l'extérieur, c'est un petit cabanon vieillot, mais Hervé Atzei cache bien son jeu. Avec sa femme Michèle et sa s£ur Lætitia, il a totalement réinventé depuis mai dernier, en version design,les deux terrasses et l'intérieur du lieu. Coussins graphiques et multicolores, panorama à couper le souffle : la mer se glisse sous vos yeux avant de se poser dans votre assiette. A l'ardoise, en effet, thon à la plancha, loup au gros sel, rougets grillés, le tout livré directement par les pêcheurs du coin. La carte est courte et les prix ne sont pas au plus bas, mais les pizzas, l'autre spécialité de la maison, démarrent à 11 euros et sont excellentes ! Lieu-dit l'Escalette, route des Goudes, à Marseille (VIIIe). Tél. : +33 4 91 72 20 00. À la carte, compter 30 à 40 euros. C'est le frère du comédien Kad Merad, Réda, qui a pris les commandes de cet ancien et fameux bistrot des années 30 du quartier de la Joliette. Les dockers qui fréquentaient jadis l'endroit ont laissé la place aux bobos locaux, à qui l'on sert de gentilles tartines et salades. Une cinquantaine de places, dont 18 en terrasse, sous les auspices du grand vitrail flanqué d'un perroquet coloré qui a donné son nom au lieu. L'endroit fut aussi un temps un dancing, et Réda organise d'ailleurs depuis juin dernier des soirées jazz, certains vendredis soir, au sous-sol. 62, boulevard des Dames, à Marseille (IIe). Tél. : +33 4 95 09 65 13. À la carte, compter 20 euros. Dans la ville où s'organise chaque année, depuis bientôt un demi-siècle, le Mondial de la pétanque (13 000 participants !), il faudrait être fada pour ne pas tâter du cochonnet. Vous pouvez vous y essayer en sous-sol, au Café parisien, place Sadi-Carnot (Tél. : +33 4 91 90 05 77), mais plus de 25 terrains municipaux sont aussi à votre disposition. Le mieux situé ? Le terrain de boules de la Vieille Chapelle, qui surplombe les plages avoisinantes. Jeu de boules de la Vieille Chapelle, avenue de la Pointe-Rouge, à Marseille (VIIIe). Ouvert en février dernier, c'est déjà le hot spot de la ville. Hugo et Phred ont repris un vieux bar de quartier et y servent désormais dès 18 heures,du mardi au samedi, à boire... à écouter. A côté des cocktails (mojito framboise, sex on the beachà), c'est en effet le " nu-disco ", son venu de Norvège, qui passe ici. Et ça danse bien certains soirs de fin de semaine avec les DJ invités ! Ouverture prévue prochainement d'une table d'hôte avec authentique cuisine japonaise dans l'arrière-salle, sous l'égide du chef d'Hiroshima Noriaki Shimbara. 30, place Notre-Dame-du-Mont, à Marseille (VIe). Bière à 2,50 euros. Un vivier et des chambres froides pour les crevettes : voilà ce qu'était autrefois l'endroit ! Aujourd'hui, cet espace tout en longueur de 300 m2 est devenu, après un an de travaux, une véritable bulle zen dans la ville. Cinq cabines de soins, un hammam et un bain japonais composent en effet ce spa ouvert en mars dernier. Rituels préférés ? Le massage impérial mains et pieds, le soin visage antistress ou le massage ayurvédique. 45, quai de Rive-Neuve, à Marseille (VIIe). Tél. : +33 4 91 04 04 04. Soins de 30 minutes à partir de 45 euros. Il n'est pas joli, ce pointu ? Sorti des chantiers navals en 1955, ce petit bateau bleu et blanc de 6 mètres de longueur fait partie des 520 barques marseillaises recensées dans la région. Utilisée autrefois pour pêcher la baudroie et le grondin, cette embarcation typique a été restaurée et a même été classée monument historique. Le mieux, c'est que l'on peut désormais s'y glisser pour faire le tour du Vieux-Port. La balade dure une demi-heure et il suffit d'être trois pour pouvoir la louer ! Barque marseillaise Sainte-Anne. Tél. : +33 6 10 11 43 58. Adultes 10 euros, enfants 5 euros. Balades de 9 à 17 heures. Ça bouge côté design dans la cité phocéenne ! Après l'ouverture de la galerie de Garance Servajean, spécialisée dans les luminaires et le mobilier du xxe siècle (Tél. : +33 4 91 02 35 28), et celle de l'Atelier 159, consacré au design industriel (Tél. : +33 9 64 42 35 20), c'est au décorateur marseillais Maxime Chaufour d'inaugurer, à deux pas du Vieux-Port, l'Ornithorynque, son " cabinet moderne de curiosités ". Les papiers peints anglais de Farrow & Ball y côtoient les pièces des de-signers locaux ou internationaux : coussins Ckoa, poufs en cuir de Régis RombiàL'Ornithorynque, 16, rue Lulli, à Marseille (Ier). Tél. : +33 4 91 55 50 48. Original : la promenade qui permet aux fans de Plus Belle la Vie de partir sur les traces de leurs héros préférés. Au programme de ces deux ou trois journées (du vendredi ou du samedi au dimanche) en bateau, à vélo et à pied la découverte en long et en large des lieux mythiques de la série télé, dont le quartier du Panier, lieu qui a inspiré la fameuse place du Mistral. Le tout commenté par les héros du feuilleton. Pour fans absolus : la possibilité de voir un documentaire sur les coulisses du tournageà L'Office du tourisme de Marseille, 4, la Canebière, Marseille (Ier). Tél. : + 33 4 91 13 89 00. www.marseille-tourisme.com Ouvert de 9 à 19 heures tous les jours, sauf les dimanches, de 10 à 17 heures. Tél. : + 33 4 91 13 89 00. booking@marseille-tourisme.com. PAR GUILLAUME CROUZET