Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur la Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur la Première (RTBF radio).Le phénomène semble - enfin ! - se répandre sur la Toile francophone. Déjà bien présents dans les mentalités cyber-américaines, les weblogs s'immiscent en effet, tout doucement, dans les habitudes des internautes européens. Pour ceux qui auraient passé quelques semaines sur la planète Mars, les weblogs (ou blogs tout simplement) sont des journaux intimes diffusés librement sur le Net. Leurs propriétaires y parlent de tout et de n'importe quoi, anonymement ou pas, dans un état d'esprit qui tient plus du café du commerce mondial que de l'exhibitionnisme pesant. Si le premier weblog recensé date de l'année 1997, la tendance s'est méchamment accélérée grâce, notamment, à la prolifération de logiciels adéquats. Il y a peu de temps encore, la mise en ligne de ces journaux personnels exigeait une bonne maîtrise de certains langages informatiques comme, par exemple, le HTML. Or, aujourd'hui, chacun peut s'inviter sur le Web grâce à quelques sites spécialisés qui offrent gratuitement " l'infrastructure " nécessaire (comme www.meta-blog.net). En deux clics de souris, tout le monde peut devenir ainsi le cyber-narrateur de son quotidien et passionner, éventuellement, l'internaute qui passe. En tapant simplement le mot blog dans un moteur de recherche français tel que www.yahoo.fr, la liste est d'ailleurs déjà impressionnante. Comment, dès lors, trier le bon grain de l'ivraie ? En faisant simplement confiance aux concepteurs de certaines adresses recommandées comme www.blogdor.com qui épingle, ici et là, des journaux intimes bien frappés (pour la Belgique, le site retient notamment www.cramoisi.net et www.leplatdujour.com). Il reste maintenant à savoir si les fameux weblogs resteront cantonnés au simple phénomène de mode. A vrai dire, cette tendance délibérément altruiste serait plutôt le reflet d'une véritable lame de fond qui secoue actuellement nos réflexes de communication. Car au-delà des simples anonymes qui s'extasient sur le dernier roman de Marc Levy ou la tarte aux pruneaux de Tante Yvonne, d'autres acteurs plus " importants " profitent désormais de ce nouveau média pour mieux faire passer leurs messages. Savants, journalistes, artistes, intellectuels... Les weblogs de fond grignotent doucement la toile et livrent ainsi, en toute sérénité, une autre information. L'un des exemples les plus frappants est d'ailleurs le site d'un professeur d'université américain, Glenn Reynolds, qui attire chaque jour des milliers d'internautes sur www.instapundit.com pour sa vision pointue de l'actualité. Interpellé, le monde du show-business n'est pas non plus insensible au phénomène puisque le nombre de " chanteurs-bloggers " ne fait que croître. Le journal intime permet à l'artiste de donner non seulement des nouvelles aux fans sans devoir passer par l'interview obligatoire, mais développe surtout un nouveau climat de confiance. Sur leur site officiel, Kylie Minogue, Pink, Blur ou encore Moby livrent leur quotidien, leurs humeurs ou même leurs dessins (ci-dessus une £uvre de Moby sur www.moby.com), instaurant ainsi une nouvelle convivialité. Et si c'était ça, finalement, le secret des blogs ? A vous de jouer ! Frédéric Brébant