Christian Biecher a la délicate mission de faire de l'ancienne Bourse de Budapest, un superbe immeuble du tout début du xxe siècle, le nouveau spot de la capitale hongroise. Prévu pour la rentrée, le lieu, baptisé Vaci 1, abritera boutiques, cafés, restaurants et la plus grande terrasse panoramique de la ville. De quoi donner un coup de fouet à cette destination " aussi puissante que Berlin ou Milan ", dixit Biecher.
...

Christian Biecher a la délicate mission de faire de l'ancienne Bourse de Budapest, un superbe immeuble du tout début du xxe siècle, le nouveau spot de la capitale hongroise. Prévu pour la rentrée, le lieu, baptisé Vaci 1, abritera boutiques, cafés, restaurants et la plus grande terrasse panoramique de la ville. De quoi donner un coup de fouet à cette destination " aussi puissante que Berlin ou Milan ", dixit Biecher. " C'est en face de l'ancienne Bourse, donc de mon chantier. Difficile pour un gourmand comme moi de ne pas pousser la porte de cette célèbre adresse. J'y viens moins pour le décor suranné et très viennois que pour les délices de la maison. Mon préféré, le Royal Valrhona : chocolat blanc, praliné, caramel et éclats croustillants... "Vörösmarty tér 7-8, tél. : + 36 1 429 9000. " C'est un peu l'équivalent du Costes parisien. Un lieu branché avec un décor néo-seventies réussi. J'aime bien les papiers peints des murs qui donnent un côté Notting Hill à l'endroit, on pourrait être aussi à Londres... Mais au menu, c'est goulache, bien sûr ! "Liszt Ferenc tér 2, tél. : + 36 1 413 1482. " Mon moyen de transport favori dans la ville. C'est le plus vieux d'Europe continentale. Les stations sont minuscules et ne sont qu'à une vingtaine de marches sous nos pieds. À l'intérieur, tout est en bois, les portes, les bancs, les kiosques. Dans les wagons, on se suspend à des lanières en cuir usé et il y a encore des petites plaques en fer écrites en russe. "" Impossible de séjourner dans cette ville sans faire une halte aux bains. Ceux-ci, du côté Buda (réservés aux hommes, sauf la piscine, mixte), figurent parmi les plus anciens. Ils ont été créés pour un pacha au xvie siècle et on s'y détend sous une splendide coupole ottomane en pierre de taille. C'est drôle de voir les gens y jouer aux échecs et y boire des bières tranquillement. " Ouvert le vendredi et le samedi jusqu'à 4 heures du matin. Döbrentei tér 9, tél. : + 36 1 356 1322. www.budapestspas.hu" Comme l'indique le nom, Hungarian fürdo, gravé au-dessus de la porte, nous sommes ici dans un ancien bain transformé en hôtel, à deux pas du quartier juif et de la grande synagogue. Le design contemporain se mélange bien à l'architecture du lieu, très graphique. Le bar noir et blanc, situé au premier étage sous la voûte, vaut le coup d'£il. "Dohany utca 42-44, tél. : + 36 1 815 1070. www.zarahotels.com" Ce bâtiment Jugendstil abritait un grand magasin en vogue avant le communisme. Le groupe Orco (avec qui je rénove la Bourse) l'a entièrement restauré en 2008 pour en faire une librairie. On vient y flâner et lire le journal dans l'un des canapés Chesterfield du Bookcafé. Une salle sublime avec boiseries, peintures et grands miroirs dorés où règne une ambiance 1900, très Mitteleuropa. "" La bonne adresse pour découvrir les jeunes stylistes qui font la mode hongroise. Le magasin tout en bois a un côté maison de poupée. Pour la version rock, il suffit de traverser la place et d'aller dans la deuxième adresse de la maison, spécialisée dans le vintage. "Henszlmann Imre utca 1, tél. : + 36 0630556 2814. www.retrock.com " Le plafond entier de ce pub, à deux pas du grand marché, est tapissé de cartes de visite punaisées par des clients. Des milliers de papiers composent le décor. On dirait une installation artistique. On y vient pour boire une bière autour de grandes tables en bois et écouter un groupe de rock local. Un lieu pour le moins dépaysant. "Vámház körút 2, tél. : + 36 061267 0276. " J'ai découvert cet endroit grâce à l'une des jeunes architectes hongroises qui m'assistent sur mon chantier. C'est une ancienne station de bus pour les connexions entre les collines de Buda et de Pest transformée en bistrot. J'ai flashé sur son architecture années 60, avec ses Abribus et son bâtiment aux lignes obliques. "Bukarest utca, tél. : + 36 1 209 30 70. " C'est le lieu qui m'a inspiré pour mon chantier de la Bourse. Je suis tombé en arrêt devant le hall noir et or de cette salle de concert, connue comme le temple de la musique classique. J'aime les mélanges de couleurs, de marbres sur les murs, les cabochons dorés, les grosses boules bleues au pied des escaliers. Actuellement fermé pour rénovation, il devrait rouvrir d'ici à un an et demi. Il n'en sera que plus impressionnant. "Zeneakademia, Liszt Ferenc tér 8, tél. : + 36 462 4600.Vol direct avec Brussels Airlines à partir de Bruxelles, www.brusselsairlines.comPrix le plus intéressant avec escale à Francfort avec Lufthansa, www.lufthansa.comHôtel Andrassy. Bel hôtel au design contemporain, situé au bout de l'avenue Andrassy près des rives du Danube, dans un immeuble années 30. À partir de 51 euros la chambre double. Andrassy ut 111, tél. : 00 800 7747 7477. www.mamaison.comFour Seasons Hotel Gresham Palace. Une étape de luxe située dans le palais Gresham, bijou de l'Art nouveau. À partir de 290 euros la chambre double avec petit déjeuner. Roosevelt tér 5-6, tél. : + 36 1 268 6000. Réservation, tél. : 00 800 6488 6488. www.fourseasons.comPar Marion Vignal / Photos : Jean-Paul Guilloteau