Le XXIe siècle commence le 11 septembre 2001, avec l'effondrement des tours jumelles à New York. Un début traumatisant, à l'image de celui des année<2020. Quand nous étions petits, nous imaginions un millénaire futuriste, avec voitures volantes entre les gratte-ciel. Mais la réalité nous rattrape vite. Certes, la révolution numérique commence, mais elle reste timide. Boo.com voit le jour, pionnier du commerce électronique moderne. Mais la société fait vite faillite. Apple lance l'iPod en 2001 (1), asse...

Le XXIe siècle commence le 11 septembre 2001, avec l'effondrement des tours jumelles à New York. Un début traumatisant, à l'image de celui des année<2020. Quand nous étions petits, nous imaginions un millénaire futuriste, avec voitures volantes entre les gratte-ciel. Mais la réalité nous rattrape vite. Certes, la révolution numérique commence, mais elle reste timide. Boo.com voit le jour, pionnier du commerce électronique moderne. Mais la société fait vite faillite. Apple lance l'iPod en 2001 (1), assez pour chambouler définitivement l'industrie musicale, mais il n'est pas question d'iPhone ou d'iPad. Nous communiquons, de façon assez primitive encore, avec le BlackBerry. La téléréalité fait son entrée dans les foyers, avec le sulfureux Loft Story et quelques mois plus tard, la Star Academy. La reprise de La Musique de Nicoletta, par la promo 2001, est le single le mieux vendu cette année-là. En 2009, Helmut Fritz et son Ça m'énerve (2) pulvérisent les charts en se moquant des clones de Kate Moss. Le mantra de Warhol se vérifie avec le lancement de Facebook en 2004: nous sommes prêts à tout pour connaître un quart d'heure de gloire. Le masstige, contraction de masse et prestige, définit bien l'époque, encouragé par la fast fashion qui conclut sa première alliance avec le secteur du luxe, ou plutôt l'inverse, lorsque H&M sort une ligne Karl Lagerfeld en 2004 (3). Soudain, le luxe attire les foules. Peut-être pour y trouver du réconfort? Le sac à main d'hier devient "it bag": le Saddle de Dior (4) ou le Baguette de Fendi squattent même les dialogues de la série Sex & the City (5) . Louis Vuitton bouscule ses classiques en confiant à Stephen Sprouse le soin de taguer, en 2002, son monogramme (6). Madonna, Paris Hilton (7) ou Britney Spears portent des survêtements en velours Juicy Couture. Les hommes troquent leurs jeans et tee-shirts XXL pour des skinnys et tops moulants: la faute au créateur Hedi Slimane, et aux marques de denim comme Cheap Monday. Alors que Paris Hilton est apparue dans une campagne Lanvin et que la série Sex & the City annonce son retour, le Saddle Bag ressort des archives de Dior et devient un accessoire Homme - une version collector est même créée en collab avec Sacai. Sur les podiums, on retrouve des trainings en velours chez Moschino et des pantalons affûtés chez Dior. A l'inverse, le skinny vient d'être enterré par son créateur Hedi Slimane qui envisage, chez Celine, pour l'été prochain, un jeans extralarge consacrant le "big is beautiful" pour quelque temps encore.