Carnet d'adresses en page 67.
...

Carnet d'adresses en page 67.Qu'est qu'un cosmétique pur et naturel ? C'est un cosmétique qui utilise essentiellement des ingrédients d'origine végétale, bio le plus souvent possible, pour cause de meilleure affinité avec la peau. Les plantes proviennent de cultures propres ou sont récoltées dans des zones écologiquement protégées. Les fabricants s'interdisent systématiquement l'emploi de tout produit de synthèse chimique comme les huiles minérales, silicones, colorants et conservateurs. Cela dit, la cosmétique bio manquait de labels reconnus. Le mouvement a été initié par les Allemands. En 2000, la BDIH (Fédération allemande de l'industrie et du commerce des produits pharmaceutiques, des produits diététiques, des suppléments alimentaires et des produits d'hygiène corporelle) a mis en place le label " Cosmétique naturelle contrôlée " (" Kontrollierte Naturkosmetik "). La France a emboîté le pas avec le label " Cosmébio ". Délivré par l'organisme indépendant Ecocert, il est le seul label reconnu dans l'Hexagone pour authentifier les qualités bio et écologiques des cosmétiques. En attendant une réglementation spécifique au niveau européen... Marque pionnière du naturel, Weleda a été créée en Suisse en 1923 par l'Autrichien Rudolph Steiner. Il s'agit, à la base, d'une entreprise pharmaceutique. Petit à petit, un département de cosmétique a été développé. Aujourd'hui, Weleda propose environ 3 000 médicaments sur ordonnance, 60 médicaments en vente libre ainsi qu'environ 100 références en soins du corps. Sa philosophie respecte la pensée anthroposophique du fondateur et considère l'individu comme un tout. Par le biais de ses produits, la marque ambitionne de promouvoir et d'améliorer la santé en stimulant et en harmonisant au maximum, et de manière naturelle, les fonctions de l'organisme. La même démarche globale est prônée dans la cosmétique, via des actifs naturels dont on préserve la qualité. D'où l'importance de l'approvisionnement qui conduit la marque à développer ses propres cultures, notamment en Toscane et en Amérique du Sud. Le souci de traçabilité, on le retrouve aussi tout au long de la formulation des soins jusqu'à la mise en flacons. Les soins ne contiennent aucun colorant synthétique, pas de conservateurs ni de parfums synthétiques. Ils sont exclusivement parfumés avec des huiles essentielles naturelles. En effet, Weleda a été l'une des premières marques à miser sur les huiles essentielles. Le plus ? Leur efficacité et leur pouvoir de pénétration. Au bout de trente minutes, on les retrouve dans la circulation sanguine. Elles sont antiseptiques voire bactéricides ce qui permet de faire l'impasse sur les conservateurs. Sans oublier leurs parfums qui agissant sur nos récepteurs olfactifs, calment et détendent l'organisme et le psychisme. Les best-sellers ? Pour le visage, sans aucun doute la Crème de Jour Rosa Mosqueta. Idéale pour peau normale ou à tendance sèche, elle est particulièrement indiquée pour les peaux matures. Deux variétés de roses entrent dans la composition de la crème : la rose musquée du Chili et la rose de Damas. Cette dernière s'épanouit en Turquie et au Maroc et son huile essentielle a des vertus exceptionnelles. Elle agit en synergie avec des huiles de pêche, d'amande douce et d'onagre. Une valeur sûre pour une peau lisse. Le soir, on chasse le stress avec le Bain Relaxant à la Lavande. Sa formule contient de l'huile essentielle de lavande biologique, cultivée par Weleda au village Saint-Auban-sur-Ouvèze dans la Drôme provençale. Elle est souveraine contre la fatigue et aussi contre les maux de tête. Le matin, en revanche, on a souvent besoin d'un coup de pouce. Rien de tel que de s'enduire le corps, après la douche, avec le nouveau Lait Dynamisant à l'Argousier. Les petites baies de couleur orange vif de ce buisson regorgent de vitamines, d'acides gras essentiels et d'oligoéléments. La peau est douce, bien nourrie et très fraîche. Il y a un peu plus d'un an, Caroline Wachsmuth, une ancienne journaliste d'origine suisse a exaucé son rêve : créer sa propre marque de cosmétiques 100 % naturelle, performante, technologique, mais aussi séduisante. Le nom est bien trouvé. Doux me est chatoyant, caressant et rassurant. Sans conservateur chimique ni colorant, sans parfum artificiel ou matière animale, les soins sont composés d'eaux florales et d'huiles végétales issues à 100 % de l'agriculture biologique. Doux me est la première marque française à avoir obtenu le label " Cosmébio ", délivré par Ecocert. L'originalité des produits consiste, notamment, en une " transparence " parfaite. Certes, la composition et les ingrédients figurent obligatoirement sur les étiquettes de tous les produits cosmétiques, mais ils sont libellés souvent dans un jargon scientifique difficile à décrypter. Chez Doux me, la liste des ingrédients est en français et facilement compréhensible, " pour qu'on sache ce que l'on se met sur la figure ". L'autre innovation ? Les soins sont gardés, dans les points de vente, au frigo. La cliente les emporte dans un sac isotherme sur mesure. Caroline Wachsmuth recommande de prendre grand soin des produits cosmétiques et de les conserver au frais, à l'instar des aliments fragiles. Evitez surtout de les exposer dans des salles de bains chaudes et humides ! Frais, simples et délicats, les soins sont conçus pour nous simplifier le quotidien. Pour les peaux sensibles, le Soin Visage Jour & Nuit contient des huiles essentielles très pures de géranium, de camomille romaine et de néroli. Ce trio apaise l'épiderme et prévient l'apparition de petits vaisseaux sanguins disgracieux. L'eau florale de rose apporte un plus, en rafraîchissant agréablement le teint. Pour décongestionner et rajeunir la zone fragile qui entoure le regard, la Crème Contour des Yeux, à la lavande officinale et au bois de rose, contient aussi de l'huile de rose musquée qui lutte contre les pattes d'oie. Le soir, on fait peau neuve avec le Lait Rose Glacée, concocté avec des huiles essentielles de rose et de benjoin ainsi qu'avec un soupçon de miel de tilleul bio, très adoucissant. Horst Rechelbacher, fils d'herboristes autrichiens, a débuté sa carrière comme coiffeur. Un très grave accident de voiture modifie complètement sa vision de la vie. Rechelbacher se met à voyager dans le monde entier, s'initie à la médecine ayurvédique, à la méditation, au yoga et au bouddhisme. De ce vaste apprentissage, il tire un immense respect pour la nature, les fleurs, les arbres et les herbes qui nous nourrissent, nous protègent et nous guérissent. En 1978, il fonde, avec l'aide d'un herboriste indien, sa propre marque Aveda. A-Veda signifie " toute connaissance " en sanskrit. Un quart de siècle plus tard, la marque reste toujours au service de l'environnement : toutes les matières premières sont bio. Les soins sont conditionnés dans des emballages recyclés ou recyclables à 100 %. La gamme, très vaste, réunit des crèmes, des lotions et des essences pour se faire belle de la tête aux pieds. Idéale pour adoucir et assouplir le corps, l'Huile Aromatique pour le Corps Beautifying Composition conjugue l'huile de jojoba, l'huile essentielle de lavande et la vitamine E. Très fraîche, la Lotion pour le Corps Rosemary Mint a une texture soyeuse, formulée avec des huiles essentielles de lavande, de marjolaine, de romarin et de menthe. Elle procure à l'épiderme un bel aspect satiné. Le soin Hand Relief, riche en acide lactique et en réglisse, pénètre facilement pour soigner, régénérer et revitaliser la peau des mains. Pour retrouver un teint uniforme, essayez le duo l'Essence Eclairicissante et le Traitement hydratant Eclaircissant. L'association de l'acide citrique, de la camomille et du thé vert atténue les taches brunes. Thomas Haase est allemand et depuis sa plus tendre enfance souffre d'une pathologie dermatologique. Tous les traitements classiques s'avèrent impuissants et, de guerre lasse, il choisit, au début des années 1970, des solutions naturelles. Il ouvre, à Hanovre, l'un des premiers magasins bio en Allemagne. Il cultive ses propres plantes et s'initie à la cosmétique. Son premier produit est un baume pour protéger la peau ultrasensible de ses lèvres. Pendant dix ans, il ne cessera d'approfondir ses connaissances et de développer ses recherches. Se sentant prêt, il crée sa propre marque, Lavera (ce qui signifie " le vrai " en latin). Les matières premières sont bio, les formulations bénéficient du label BDIH. Les tests sont effectués sur des volontaires qui souffrent de problèmes dermatologiques, tels le psoriasis ou les allergies. Société ultramoderne et innovante, Lavera n'hésite pas à faire appel à de nouvelles technologies, pour démontrer que les produits naturels peuvent très bien se marier avec les progrès de la science. Parmi les nombreux exemples, on peut citer les nouvelles techniques qui permettent d'obtenir des extraits des plantes fraîches et non plus séchées ou encore l'utilisation de liposomes (il s'agit de molécules qui véhiculent les principes actifs à l'intérieur de la peau) végétaux, à base de lécithine. Aujourd'hui, la palette des soins est très vaste et comprend des produits ciblés pour le visage, le corps, des capillaires, des solaires et des maquillages. La gamme Neutral, quant à elle, est une ligne complète de cosmétiques anallergiques. Formulée avec la complicité de dermatologues et d'allergologues, elle est spécialement adaptée aux peaux atteintes de neurodermatite. La Crème pour le Visage Soins Intensifs, le Lait du Corps Intensif et la Crème pour les Mains Intensive, affichent dans leur composition l'huile essentielle de primevère. Très précieuse, elle est une sorte de médecine douce pour les cellules et, à long terme, pallie les déséquilibres de la peau. Barbara Witkowska