L' univers du luxe n'a plus de mystères pour elle. Après une longue expérience chez les grosses pointures de la mode, Camille Miceli a été nommée conseiller artistique de Marc Jacobs pour Louis Vuitton et dessine sa première collection de joaillerie, nommée " Louisette ". Portrait en trois questions.
...

L' univers du luxe n'a plus de mystères pour elle. Après une longue expérience chez les grosses pointures de la mode, Camille Miceli a été nommée conseiller artistique de Marc Jacobs pour Louis Vuitton et dessine sa première collection de joaillerie, nommée " Louisette ". Portrait en trois questions. J'ai commencé par un stage chez Azzedine Alaïa, une personne que j'aime beaucoup. J'étais très jeune mais je savais déjà que je voulais travailler dans la mode, dans un service de presse ou dans un studio. A 18 ans, j'ai rejoint Chanel où l'on m'a confiée le service de presse. Mon travail était très varié car Karl Lagerfeld m'impliquait souvent dans de nombreux projets. Sept ans plus tard, j'ai quitté la maison pour intégrer l'équipe de Marc Jacobs chez Louis Vuitton. C'était un nouveau challenge... En fait, deux de mes meilleurs amis, Naomi Campbell et Michel Botbol, avaient parlé de moi à Marc Jacobs qui cherchait une personne pour s'occuper du lancement du prêt-à-porter Louis Vuitton auprès de la presse. Nous nous sommes rencontrés un peu par hasard lors d'un dîner. Le courant est passé tout de suite, comme si nous étions des amis de longue date, ayant le même feeling et la même sensibilité. Marc Jacobs m'a proposé de travailler dans son équipe et, plus particulièrement, de m'investir dans le projet du lancement de la collection de prêt-à-porter et de la collection de chaussures. Quelques années plus tard, j'ai été titillée à mon tour par la création. Les créoles Monogram que j'ai dessinées ont connu leur petit succès. " Louisette " est ma première ligne complète de joaillerie. La ligne s'inspire de l'histoire de " Louisette la coquette " et plus généralement de ces femmes très coquettes du xviie siècle. La pivoine, fleur vaporeuse et délicate que j'adore, constitue le motif central de toutes les pièces. Dans la version petite, une ravissante fleur penche la tête, dans la version plus grande, elle explose de toutes les couleurs, tel un feu d'artifice. La collection, fraîche et féminine, s'articule autour de l'or jaune, des diamants, des saphirs roses et des rubis. Conjuguant innovation et originalité, la fleur est travaillée dans ses moindres détails. Les pierres ont été serties dans les pétales, apportant légèreté et féminité. Les fleurs sont posées sur de délicates tiges d'or jaune. La bague " Toi & Moi " est très originale : les fleurs se portent dans la continuité du doigt. La barrette " Louisette ", premier bijou de tête de Louis Vuitton, contribue à la fraîcheur de cette collection. Propos recueillis par Barbara Witkowska