Enfin ! Il aura fallu attendre plus de deux ans après la régionalisation des matières y afférant pour voir apparaître le Conseil bruxellois du bien-être ani...

Enfin ! Il aura fallu attendre plus de deux ans après la régionalisation des matières y afférant pour voir apparaître le Conseil bruxellois du bien-être animal - plus prompt et déjà loué pour son efficacité, son homologue wallon l'avait précédé d'une année. Que l'on applaudisse l'initiative ou qu'on la juge tardive, on ne peut que se réjouir de voir confier les problématiques animalières à une équipe de scientifiques et de représentants d'organisations actives dans le secteur, telles que la Croix bleue de Belgique, Gaia, la Société royale Saint-Hubert, l'Ordre des Vétérinaires, pour éclairer les autorités au moyen d'avis d'experts. Léger bémol toutefois, ces recommandations seront non contraignantes - ce qui ne signifie pas pour autant qu'elles ne pèseront d'aucun poids.