Les années 90 ne démarrent pas sur les chapeaux de roue. Les années 80 avaient commencé par le post-modernisme (les designers italiens de Memphis) et s'étaient terminées par une spectaculaire apothéose post-psychédélique (les groupes Happy Mondays et Stone Roses). Acid house et grunge, tie & dye et chemises de bûcheron (1) imprègnent encore le début de la décennie. U Can't Touch This de MC Hammer (2), reprise d'un tube de R...

Les années 90 ne démarrent pas sur les chapeaux de roue. Les années 80 avaient commencé par le post-modernisme (les designers italiens de Memphis) et s'étaient terminées par une spectaculaire apothéose post-psychédélique (les groupes Happy Mondays et Stone Roses). Acid house et grunge, tie & dye et chemises de bûcheron (1) imprègnent encore le début de la décennie. U Can't Touch This de MC Hammer (2), reprise d'un tube de Rick James des 80's, devient le thème musical du début de la décennie. L'album Nevermind de Nirvana (3), sorti en 1991, peut être considéré comme le dernier souffle des 80's ou comme le coup d'envoi des 90's. La même année, Mylène Farmer (4), qui s'est fait remarquer par ses looks androgynes et deviendra bientôt la muse du couturier Jean Paul Gaultier, sort Désenchantée, un tube qui, trente ans plus tard, sera l'hymne de la génération Covid sacrifiée. C'est une décennie bon enfant dans l'ensemble, à l'image de Beverly Hills 90210 (5), la série télévisée américaine diffusée à partir d'octobre 1990. Dans le même temps, TF1 crée Sous le soleil (6), un soap à la française racontant lui aussi les histoires d'amour à la plage d'une jeunesse dorée. Un carton qui comptera 12 saisons, sera exporté dans le monde entier et qui passe encore à la télévision. Sur France 2, Christine Bravo anime Frou-Frou (7), un magazine qui ose parler aux femmes avec impertinence. Mais l'orage menace aussi les nineties. Comme dans Twin Peaks, la série télévisée qui, comme le grunge, est basée à Seattle. Des versions simplifiées des plus grands succès des années 90, avec beaucoup de logos. Les jeans oversized, sweats et polos du passé - aperçus chez Balenciaga mais aussi chez des marques plus grand public comme Tommy Hilfiger et Gant ou des labels pointus tels que Spiritual Punk - refont surface. C'est tout à fait normal: la génération de créateurs influents en ce moment a grandi durant cette période. En 2018, Levi's a relancé une série de classiques de l'ancienne ligne SilverTab, "l'uniforme non officiel de la contre-culture des années 90", comme s'en targue la marque, qui avait dominé les années 80 avec le 501.