Les fragrances. Pomme d'amour, fruits rouges, grenade, pêche ou yuzu : les fruits font décidément recette ! La tendance est textures voluptueuses et sensuelles. Les fruits s'accompagnent de fleurs et d'épices, traitées avec davantage d'originalité et d'insolence.
...

Les fragrances. Pomme d'amour, fruits rouges, grenade, pêche ou yuzu : les fruits font décidément recette ! La tendance est textures voluptueuses et sensuelles. Les fruits s'accompagnent de fleurs et d'épices, traitées avec davantage d'originalité et d'insolence. Les écrins. Ils signent le retour au luxe. Le verre est riche et lourd, finement travaillé à la manière des flacons d'antan. Les formes gagnent en pureté et en finesse. Les décors évoquent l'univers sophistiqué et raffiné de la femme moderne. Les couleurs. Les nouveaux " jus " nous font voir la vie en rose. Un rose doux et tendre, parfois légèrement parme ou violet, est la couleur phare qui habille la plupart des parfums. On note aussi une créativité chromatique dans le traitement des flacons. Pour preuve, l'apparition des blancs optiques, de l'orange ou du bordeaux. Bright Crystal de Versace. Il jaillit, espiègle et impétueux de graines de grenades juteuses et colorées. Quelques accents glacés de yuzu soulignent davantage ce départ insolent. Il coule, ensuite, cristallin, transparent et grisant, parmi les somptueuses fleurs de magnolia, les pivoines et les fleurs de lotus. Il invite, enfin, avec douceur et volupté, à s'abandonner à la chaude sensualité d'ambre végétal, d'acajou et de musc. Cette composition glamoureuse, appartenant à la famille " fleuri-fruité-musqué ", s'épanouit dans un écrin à son image. Le flacon, imaginé comme un joyau par Donatella Versace, est d'un raffinement extrême. Le verre, admirablement taillé, laisse apparaître le rose de la fragrance. Le bouchon XXL, en cristal à facettes, brille comme un diamant et se fait le gardien d'un bouquet d'une élégance absolue. Insolence de Guerlain. Contrairement aux idées reçues, la violette n'est pas seulement l'une des figures emblématiques de la parfumerie rétro. La preuve, dans sa nouvelle interprétation, elle est désinvolte, intrépide et éclatante, carrément insolente ! C'est elle qui ouvre le bal, suivie de près par une ronde gaie et tendre de fruits rouges (une première chez Guerlain). Sans oublier une touche de fleur d'oranger et de rose, pour la volupté et l'intensité. Au final, envoûtement assuré grâce à une cargaison de résines, de baumes suaves et, surtout, d'un très bel iris. Le flacon est une valse à trois temps où trois demi-sphères tourbillonnent telle une robe virevoltante ou une fleur ouverte. Brassées de fleurs odorantes, fruits savoureux et notes boisées capiteuses, pour un élixir de pure séduction. Ange ou Démon de Givenchy. La fleur de lys la plus pure avec une note inédite de bois de chêne pour corser l'arôme : c'est le pari réussi par le dernier parfum du couturier. Au départ, l'impertinence de la mandarine de Calabre se marie aux notes aromatiques et pétillantes de thym et de safran. La note de c£ur s'ouvre sur l'extrême délicatesse de la fleur de lys et la tendresse de l'orchidée Maxilaria. Pour envelopper le sillage, le bois de chêne, le bois de palissandre et un nuage de vanille apportent un halo de sensualité immatérielle. Le flacon est une pampille, empruntée aux grands lustres des palais. Véritable bijou de verre ciselé, il est paradoxal : clair à sa base, sombre à son sommet : interprétation parfaite de l'esprit Ange ou Démon. Nina de Nina Ricci. Gaieté, romantisme, spontanéité et gourmandise : au programme de ce dernier opus olfactif de la maison parisienne, il y a d'abord et surtout un condensé de rêve et de joie de vivre. Nina s'exprime à travers une écriture fraîche et inédite qui réunit la douceur du caramel et l'acidité de la pomme. Côté fragrance, on vous invite à découvrir de nouvelles sensations griffées à base de pomme d'amour, de praline, de pivoine et de fleur de Lune, de bois clairs et de muscs blancs. Côté flacon, on vous invite à croquer la pomme. Le verre, teinté d'un rose tendre, est rehaussé d'un halo rouge, vibrant comme un coup de blush et toujours unique. La tige et les feuilles en argent brillant forment un précieux contraste avec ces nuances chatoyantes et flamboyantes. Stella in Two de Stella McCartney. Le nom dévoile le concept : deux nouvelles fragrances qu'on peut porter séparément ou ensemble, en accentuant l'une ou l'autre selon ses envies. Au c£ur du parfum, il y a la fascination pour la pivoine. Un jus fleuri donc à l'extrême (of course), construit, aussi, autour de la rose, du poivre noir, du patchouli, du cèdre et d'une touche d'ambre. Le second flacon (non illustré) est plus petit et contient un parfum solide, de l'ambre. Concentré, sexy et musqué, il défie la pivoine dans un jeu effronté. A vous de jouer, pour obtenir un sillage plus fleuri et plus fragile ou au contraire, plus affirmé et puissant. Le flacon Pivoine est un bloc de verre superbement taillé en hommage à la parfumerie traditionnelle. Le flacon Ambre est en métal brossé. Nomade et peu encombrant, il vous suit partout pour personnaliser à tout moment l'intensité de la pivoine. Perles de Lalique de Lalique. Son écriture racée rend hommage à la rose. La reine des fleurs s'entoure de notes rares qui s'expriment et se répondent avec élégance et subtilité et subliment chacune de ses facettes. Le poivre noir Bourbon souligne et affirme son audace et sa folle personnalité. L'iris exalte davantage son absolue féminité en y ajoutant quelques accents divinement poudrés. Le patchouli d'Indonésie sème le trouble avec ses notes profondes, opulentes et mystérieuses. Le bois de Cachemire, tout en rondeur, nous enveloppe dans une étoffe moelleuse et orientale. Le flacon puise son originalité dans les archives de la cristallerie. Sa silhouette Art déco s'inspire de la boîte à poudre libre Cactus, créée en 1928 par René Lalique. Les perles de verre qui filent le long de ses contours sont rehaussées des fameuses pointes cactus onyx. Cette fragrance follement féminine et audacieusement " décolletée " se fait douce et caressante sur la peau, comme un collier de perles. KenzoAmour de Kenzo. Il raconte le voyage lent et sensuel d'un couple en Asie. Voyage rythmé par des rencontres, des images et parfums, des sensations douces et des sourires. C'est à partir de ces évocations qu'a été composée cette fragrance pleine de poésie. Entre fleurs de cerisier et fleurs de frangipanier, thé blanc et bois de Thanaka, encens, riz et vanille, elle exprime avec une sensualité limpide le charme discret mais inimitable de la marque. Le flacon est une évocation stylisée d'un oiseau abstrait, symbole de l'élan amoureux et du sentiment voyageur. Souvenir des ambiances vécues au Japon, en Inde et en Asie du Sud-Est, il emprunte trois couleurs délicieuses qu'on ne croise que là-bas : le blanc pur, le fuchsia flamboyant et l'orange vibrant. Un seul et même parfum dans trois tailles de flacons et trois couleurs. Avis aux collectionneuses. Eau de Réglisse de Caron. Cette eau-là joue sur le contraste et s'amuse à brouiller les pistes. Un zeste pétillant de mandarine verte, piqué d'une feuille de basilic pour commencer, c£ur charnel et intense de noix de muscade d'Indonésie et de gingembre du Nigéria et sillage crémeux de vanille et de muscs blonds. La note gourmande de réglisse se devine, tel un fil conducteur, du début jusqu'à la fin. Simple, fraîche et délicieuse, cette eau radieuse ne s'écrit qu'avec des essences qui rayonnent sur la peau et évoque des souvenirs d'enfance et des moments heureux de la vie. Cette création résolument contemporaine qui fait rimer élégance et transparence, se présente dans un flacon simple et cylindrique, coiffé d'un bouchon de bois véritable. Soir de Lune de Sisley. C'est le remake actuel et moderne d'un fleuri chypré, l'un des accords les plus classiques et envoûtants de l'histoire de la parfumerie. La note de tête est fruitée et cristalline. Gorgés de soleil, les précieux agrumes s'invitent dans une farandole de délices épicés : noix de muscade, huiles de piment et quelques accents de coriandre. Plus tard, le c£ur de la fragrance se déploie sur des notes belles et sensuelles de rose de mai, de fleurs de mimosa, de jasmin de muguet, d'iris et d'une touche de pêche, pour se fondre dans une harmonie de bois chauds, de mousses, de miel et de patchouli. Le flacon est pur, surmonté par un bouchon sculpture évoquant délicatement une promenade amoureuse au clair de Lune. Pink de Just Cavalli. Directement inspiré des dernières collections de la griffe italienne, il nous plonge au c£ur d'un sortilège peuplé de fantasmes baroques et luxuriants. Tout commence par une caresse parfumée aux fleurs de lys et d'hibiscus et frottée aux souvenirs fruités de peau de pêche. La délicatesse de la pivoine se livre en c£ur, réchauffée par l'étreinte exotique de la fleur de tiaré et rehaussée d'un nectar de rose bulgare. Un sillage intrigant de bois de palissandre, d'ambre gris et de musc, signe cet élixir juvénile un brin lascif. Il a trouvé sa place idéale dans un flacon habillé de motifs zébrés très sophistiqués, obtenus grâce à la technique innovante des hologrammes. Inspiration de Lacoste. Les graines pulpeuses de grenade donnent le ton de cette composition qui révèle, au fil du temps, un sex-appeal dynamique et enjoué. Accord prune, mandarine et poivre rose en tête, l'émotion s'insinue dans une brassée de pivoines, de jasmins et de muguet avec une note sulfureuse de tubéreuse, qui annonce les palpitations captivantes et enjôleuses d'un sillage où se mêlent l'onctuosité du bois de santal, l'exotisme de la vanille, la douceur poudrée de l'iris et la sensualité animale des muscs. Le design du flacon joue avec les notions d'élégance, de plaisir et de légèreté. Les lignes arrondies et très fluides lui confèrent une allure légèrement provocante. La nuance bleue de la fragrance reflète la liberté et la vie. Une création parfaitement conforme à l'héritage de la griffe française dans le domaine des loisirs et du lifestyle. Barbara Witkowska