Carnet de voyage en page 58.
...

Carnet de voyage en page 58.1. Avec sa baie qui débouche dans le Pacifique, San Francisco a parfois des allures d'Istanbul. Comme ici avec cette vue impressionnante depuis le quai d'Aquatic-Park. 2. North Beach est l'ancien quartier ouvrier italien où se rassemblaient, pendant les années 1950, les poètes et écrivains de la Beat Generation, comme Jack Kerouac et Allan Ginsberg. North Beach est une Rive Gauche américaine. Son axe principal est Colombus Avenue et sa succession de restaurants italiens, de bars et de boutiques. Les rues latérales grouillent de monde. L'intersection de Colombus Avenue et Broadway est au c£ur d'un croisement de cultures exceptionnel : au nord, North Beach, au sud-est, Chinatown, au nord-est, les tours du Financial District. 3. Vue sur San Francisco à partir du sommet des Twin Peaks, les plus hautes des 43 collines sur lesquelles la ville est construite. Twin Peaks offre un panorama de près de 270° sur ce site urbain unique, étalé sur la pointe d'une presqu'île entre l'océan Pacifique et la baie de San Francisco. 1. Le Mission Dolores Park est à mi-chemin entre La Mission District, le quartier Latino et le Castro. Elle offre de merveilleux panoramas sur l'ensemble de la ville. 2. Exercices de tai-chi sur Washington Square. La Chinatown de San Francisco est la cité chinoise la plus importante et la plus authentique des Etats-Unis. Chinatown a été créée en 1870, à la fin de la construction du chemin de fer transcontinental. 12 000 employés chinois, devenus chômeurs, s'y installent. Ils y rejoignent les dizaines de milliers d'aventuriers qui étaient descendus sur la ville au temps du Gold Rush, la Ruée vers l'or de 1849. 3. A ne pas manquer : la découverte de la ville en voiture, colline par colline, à la recherche du plus beau panorama, de la rue la plus accidentée. A tester en voiture : la Lombard Street, la rue la plus abrupte et la plus sinueuse du monde. 1. L'architecture du hall central du San Francisco Museum of Modern Art mérite le détour. Sans être une capitale culturelle, San Francisco est riche de nombreux musées et galeries d'art. Pour en savoir davantage, il faut plonger dans le " San Francisco Bay Guardian ", un hebdomadaire gratuit que l'on trouve à chaque coin de rue.2. Vernissage de l'exposition d'Hubert Koenig (artiste) peintre et chanteur d'opéra avant-gardiste. Il ambitionne de devenir cuisinier chantant. Il a quitté son pays d'origine, l'Allemagne il y a quatorze ans. L'événement est animé par deux danseuses, l'une d'origine japonaise, l'autre israélienne inspirées par le Carnaval de Rio. L'exposition s'affiche dans un café sur Haight Street, le centre du quartier Haight-Ashbury. C'est ici et dans le Golden Gate Park voisin que s'est tenue la Summer of Love, une manifestation qui a représenté l'apothéose du mouvement hippie en 1967. Aujourd'hui, Haight Street est une agréable rue commerçante bordée de petites maisons victoriennes. Le quartier est toujours aussi dynamique et original. 3. San Francisco se prépare pour le feu d'artifice du 4 juillet, le jour de la fête nationale américaine. Les quais de Fishermans Wharf, de vieilles installations portuaires transformées en attraction touristique, sont bondés. C'est le moment de découvrir la richesse ethnique de San Francisco : Caucasiens, Asiatiques, Africains, Latinos se côtoient en toute sérénité. En arrière-plan, on aperçoit les collines de la ville, avec la célèbre Coit Tower sur Telegraph Hill (à gauche) et le Transamerica Pyramid Building (à droite). Reportage : Marc Goldchstein