Alors qu'en Europe, à peine 7 % des femmes se laissent tenter par les promesses des sérums, ils représentent le plus gros segment des soins visage en Asie, où plus d'une femme sur deux y aurait recours tous les jours ! Mais chez nous aussi, l'attrait pour ce produit que l'on a tendance à parer de toutes les vertus ne cesse toutefois d'augmenter grâce aux efforts des leaders du secteur qui ont réussi, ces dernières années, à bien le faire évoluer.
...

Alors qu'en Europe, à peine 7 % des femmes se laissent tenter par les promesses des sérums, ils représentent le plus gros segment des soins visage en Asie, où plus d'une femme sur deux y aurait recours tous les jours ! Mais chez nous aussi, l'attrait pour ce produit que l'on a tendance à parer de toutes les vertus ne cesse toutefois d'augmenter grâce aux efforts des leaders du secteur qui ont réussi, ces dernières années, à bien le faire évoluer. S'il est difficile de trouver une définition unique de ce qu'est un sérum en cosmétique - l'appellation n'étant pas " protégée " -, une texture fluide, ni trop liquide, ni trop gélatineuse fait partie des prérequis. " Cette consistance bien particulière est inspirée par celle du sérum dit biologique, autrement dit la partie du sang qui reste liquide lorsque l'on a éliminé tous les facteurs de coagulation ", rappelle-t-on chez Dior. Le confort d'application est devenu primordial. Et les actifs que l'on y retrouve en concentrations nettement supérieures à celles que l'on peut se permettre dans une crème classique rencontrent désormais tous les besoins des femmes. Leader du secteur avec près de 40 % de parts de marché, le célèbre sérum Advanced Night Repair (ANR) lancé en 1982 par Estée Lauder vient d'être reformulé. Mais le petit flacon marron - il s'en vend trois par minute dans le monde - aux allures de fiole pharmaceutique, lui, n'a pas changé. " Nous avons été les premiers à découvrir l'impact des dommages de l'ADN sur le vieillissement de la peau et à mettre au point une formule capable d'aider les cellules de la peau à se régénérer pendant la nuit, insiste-t-on chez Estée Lauder. Une grande majorité des utilisatrices d'ANR lui sont fidèles depuis plus de cinq ans. Cet attachement profond ne s'explique pas uniquement par le fait qu'elles adorent sa texture soyeuse. Mais sûrement parce qu'elles constatent des résultats visibles. "Si ce produit, comme la moitié des sérums du marché, est autosuffisant, la tendance est plutôt de proposer ce soin comme un complément de gamme. Voire comme booster universel de tous les autres produits de la marque. C'est la voie que l'on a choisie chez Dior qui vient de lancer One Essential. Véritable programme détox pour la peau, il " décrasse " et augmente l'activité des cellules en stimulant l'élimination des toxines. Le soin de jour ou de nuit que l'on applique ensuite, lui, peut voir son activité doubler. " Le sérum ne doit pas être porté seul, justifie-t-on chez Dior. Tout le challenge était donc de réussir une texture assez légère pour " appeler " une autre crème mais qui soit, dès l'application, repulpante. Et qui intègre les 21 actifs biologiques qui représentent 21 % de la formule ! " Pour y parvenir, les chercheurs de Dior ont été particulièrement à l'écoute des Japonaises déjà fans de ce type de produits lors des tests consommatrices. Comme La Mer qui s'apprête à lancer un tout nouveau booster dérivé de cellules souches de plantes marines pour sa célèbre Crème, la marque met en avant des années de recherche, des milliers d'heures de tests et des brevets déposés par dizaines pour convaincre de l'excellence de son sérum. Et justifier un prix toujours plus élevé que celui d'un soin " classique ". Le sérum nouvelle génération a pourtant réussi une belle percée chez Lancôme. Lancé en 2009, Génifique, dont le rôle est aussi de faciliter le travail du soin que l'on applique ensuite, représente désormais 10 % du marché des soins visage de la marque ! Un produit qui, comme Hydramax + Active de Chanel ou Multi-Active de Clarins, vise résolument des femmes plus jeunes qui apprécient la fraîcheur et l'apparente " limpidité " d'un produit dont la connotation médicale a tendance à inspirer confiance. Mais que se cache-t-il vraiment derrière les packagings soignés et les textures fondantes ? Douze produits stars au banc d'essai. Lire en pages 38 à 40.La cible : les peaux déshydratées. La promesse : réguler la teneur en eau de la peau et booster l'efficacité hydratante des soins auquel il est associé. Son actif hydrorétenteur fonctionne comme une éponge : il aide la peau à capter l'eau et freine son évaporation. Le compagnon idéal des voyages en avion. La première sensation : le gel bleuté et fondant rafraîchit la peau instantanément. On a l'impression qu'elle " boit " le sérum. La sensation de tiraillement disparaît, comme par magie. Mais si l'on a la peau très sèche, on ressent le besoin d'appliquer quelque chose " en plus ". Et après : au bout d'une semaine d'application matin et soir, la peau semble moins " assoiffée ". Elle ne tire plus durant la journée. C'est encore mieux si : on associe au sérum la toute nouvelle crème Hydramax + Active Nutrition. Une texture riche - grâce à la cire de roses notamment - qui pénètre sans graisser en laissant sur la peau un délicat parfum de pêches blanches et de jasmin. Hydramax + Active Sérum de Chanel, 68,13 euros.La cible : les peaux ternes et fatiguées. La promesse : stimuler les gènes de réparation de l'épiderme qui se mobilisent en cas d'agression extérieure. Parce qu'ils réagissent moins vite lorsque l'on vieillit, la peau récupère moins bien et se marque en surface. Le concentré plus riche en actif que la crème classique contient aussi des tenseurs qui vont lisser la peau en surface. La première sensation : la galénique à base de cire d'abeille et de beurre de karité fond au contact de la peau. La texture n'est pas celle que l'on attend d'un sérum et le coup de fraîcheur n'est pas au rendez-vous malgré les notes vertes et citronnées du parfumage. Mais le confort, lui, est bien là. Et l'effet lisseur plutôt bluffant, surtout si l'on repasse sur les rides marquées. Et après : au bout d'une semaine d'application matin et soir, le teint paraît plus clair et la peau reste douce au toucher, toute la journée, notamment grâce aux fibres et aux poudres qu'elle contient. Ce soin riche juste ce qu'il faut n'a pas besoin d'être associé à un autre produit. Code Jeunesse Concentré de L'Oréal Paris, 16,99 euros. La cible : toute femme soucieuse de préserver son capital jeunesse. La promesse : libérer les cellules des toxines qui s'y sont accumulées et de ce fait relancer les mécanismes de réparation naturelle et la longévité cellulaire. L'efficacité du soin que l'on applique ensuite s'en trouve renforcée. La première sensation : dès l'application, la peau est comme " regonflée ". La texture est fraîche sans être collante, ce qui est souvent difficile à concilier dans un sérum. Et après : au bout de quelques jours, la peau s'illumine, on a visiblement l'air moins fatiguée. Les ridules sont lissées, les traits paraissent reposés. C'est encore mieux si : on associe le sérum à un soin antiâge. Lorsque l'on applique une fine couche de crème Capture Totale, c'est comme si la peau changeait de texture. Elle paraît plus élastique, plus ferme aussi. Les examens cliniques l'affirment : au bout d'un mois, les effets correcteurs de la Crème cumulée à l'action du sérum sont doublés. Sérum One Essential de Dior, 110,11 euros.La cible : tout type de peau dès qu'apparaissent les premiers signes de vieillissement. La promesse : booster la production naturelle de l'élastine et du collagène, ces protéines qui " soutiennent " la peau et ont tendance à se dégrader, notamment sous l'action des rayons UV du soleil. La première sensation : ce sérum blanc, crémeux, n'a pas d'effet tenseur sur la peau qui l'absorbe immédiatement. En revanche, les pigments qu'elle contient illuminent le teint instantanément. Il suffit de l'appliquer sur une partie du visage et de comparer pour s'en rendre compte. Et après : au bout d'une semaine d'application matin et soir, les petites rougeurs et les imperfections de surface ont disparu. C'est particulièrement spectaculaire sur les ridules entourant les arêtes du nez et la commissure des lèvres. C'est encore mieux si : on combine avec la Crème Régénération Intense, à condition de respecter le rituel d'application. Réchauffer une noisette dans le creux de la main avant de faire pénétrer la texture en tapotant le visage du bout des doigts. Sérum Régénération de La Mer, 264 euros. La cible : la femme urbaine exposée à la pollution. La promesse : offrir une protection efficace contre les radicaux libres grâce à la présence d'un complexe antipollution exclusif, composé de karité, de menthe et de probiotiques. Ce sérum très pointu veut aussi donner une seconde jeunesse à notre peau en stimulant la synthèse naturelle du collagène et en lissant les rides. La première sensation : ni trop fluide ni trop épaisse, la texture s'applique facilement et pénètre sans se faire prier. Le parfum est très agréable, on a l'impression d'être au beau milieu d'un champ de fleurs. La peau est immédiatement lissée et retrouve sa bonne mine naturelle. Le flacon-pompe est très pratique. Et après : le sérum remplit parfaitement son rôle de " doudoune " pour protéger l'épiderme. L'effet antirides reste discret, mais indiscutablement, la peau est plus souple et plus sereine. C'est encore mieux si : on applique par-dessus la Crème Secret du Temps. Des actifs raffermissants et des protéines de blé pour un ovale parfait. Sérum Beauté du Temps de Sampar, 65,50 eurosLa cible : un produit 2 en 1 (visage et yeux) pour les femmes pressées. La promesse : une hydratation 24 heures non-stop et une action antifatigue en un seul geste. La recette botanique réunit huit laits végétaux, cinq sèves végétales et quatre huiles essentielles. La première sensation : une délicieuse fraîcheur et un parfum aromatique divin ! La texture, très fluide, est très vite absorbée et donne une réelle sensation d'hydratation. Le concept " visage et yeux " est bien pratique, il permet une gestuelle simple et rapide. Et après : fini, la peau qui tire le matin. On la sent plus douce, plus rebondie et le teint est visiblement plus clair et reposé. C'est encore mieux si : on complète le sérum par une fine couche de crème. Bonne nouvelle : il est compatible avec tous les soins de la marque. Sérum Crème Fraîche de Beauté de Nuxe, 31,50 euros.La cible : les femmes qui veulent freiner les premiers signes de l'âge. La promesse : intervenir simultanément sur deux causes majeures du vieillissement : la glycation tissulaire (rigidification des fibres) et l'oxydation cellulaire (vieillissement par les radicaux libres). La carnosine piège la glycation. Un complexe composé des extraits de pin maritime et des vitamines C et E lutte contre les radicaux libres. La première sensation : le dosage est ultraprécis. La texture fine et non grasse fond dans l'épiderme illico presto. On peut se maquiller sans attendre, ça ne brille et ne colle pas. Et après : la peau est nette et lumineuse. Au bout de trois semaines on a l'air moins fatiguée. Bref, on a une mine plus fraîche. C'est encore mieux si : on optimise la prévention en accompagnant le sérum d'un soin assorti (Soin Multi-Correcteur Rides Éclat), adapté à chaque type de peau : peaux normales à mixtes et peaux sèches et sensibles. Sérum Intensif Antirides Éclat Derm Aox de La Roche-Posay, 35,90 euros. Génifique Activateur de Jeunesse de Lancôme La cible : les peaux altérées par l'âge. La promesse : révéler la jeunesse de la peau en favorisant la production des protéines caractéristiques d'une peau jeune. Soit un teint plus homogène, une peau plus lumineuse, plus lisse et plus souple. La première sensation : le sérum couleur pierre de lune, distillé par un compte-gouttes, s'étale sur la peau avec onctuosité. Impression voile de douceur. Et après : au bout d'une semaine, les rides des sillons naso-géniens paraissent estompées, la peau reposée. C'est encore mieux si : matin et soir, on y associe la Crème Activatrice de Jeunesse Génifique. Une texture veloutée, pas trop riche, qui lisse la peau, avec effet doudoune. Génifique de Lancôme, 33 ml, 88 euros. La cible : les peaux abîmées par la pollution. La promesse : former un rempart contre les particules polluantes et les agressions oxydantes. Réparer les dommages causés aux cellules. En un mois, les rides et ridules sont lissées, la peau est visiblement renforcée et le teint est ravivé. La première sensation : le soin apporte un sentiment de fraîcheur et de tonicité à la peau. Sa texture blanche, souple et légère pénètre très rapidement. Elle ne laisse pas de sensation grasse et hydrate suffisamment pour que l'ajout d'une crème hydratante ne soit pas nécessaire. Et après : au bout d'une semaine, les premiers effets se font déjà sentir. La peau semble plus propre, le teint plus lumineux. C'est encore mieux si : on associe ce sérum au masque apaisant Flash Des-Asphyxiant. Comme pour le sérum, sa texture gourmande est enrichie en peptides de Moringa, ces molécules capables de combattre les agressions environnementales qui accélèrent le vieillissement de la peau. Sérum Bouclier Anti-Oxydant d'Yves Rocher, 32 euros.La cible : les peaux ridées, relâchées, ternes. La promesse : corriger les rides, le relâchement cutané et le teint terne. La peau retrouve sa douceur et sa luminosité. La première sensation : deux pressions sur la pompe du flacon, deux gouttes d'un sérum transparent, un délicat effleurage du visage et, instantanément, un grain de peau resserré - l'effet " coat " onctueux est délicieux. Et après : au bout de quelques jours, le visage rayonne, la peau éclaircie semble avoir pris un coup de jeune. On résiste à la tentation de s'enduire tout le corps. C'est encore mieux si : on évite de se maquiller juste après au risque de " plucher " légèrement. On s'offre une double pression pour le cou et le décolleté, soudain comme repassés. Bio-Performance Sérum Super Correcteur de Shiseido, 90 euros.La cible : les peaux surmenées des trentenaires et plus. La promesse : assurer le renouveau des peaux marquées de rides précoces et ternies par les chocs répétés de pics de stress. Et ce grâce à deux actifs : la phytosphingosine et l'extrait de fleur de Nopal. La première sensation : l'odeur florale du sérum est très agréable. Sa texture fluide et crémeuse fond sur la peau, mais nécessite ensuite l'utilisation d'une crème hydratante. La peau semble plus douce. Et après : quelques utilisations suffisent pour un teint plus éclatant, grâce à l'action exfoliante qui élimine les cellules mortes. Quant aux rides et ridules, il faut sans doute persévérer davantage, avant de remarquer des effets bénéfiques. C'est encore mieux si : en complément, on utilise les crèmes Multi-Active Jour et Nuit de Clarins. En plus d'hydrater, ces dernières agissent également sur les rides précoces et préviennent leur réapparition. Multi-Active Sérum Peau Neuve de Clarins, 59 euros.La cible : les femmes qui veulent retarder les effets du temps sur leur peau. La promesse : à la fois booster le processus naturel de réparation des cellules pour retarder leur vieillissement - et donc l'apparition des signes de l'âge tels que ridules, dépigmentation ou déshydratation - et réparer les dommages déjà installés suite à la pollution, à l'exposition aux UV ou même au stress. La première sensation : le confort immédiat d'un sérum, auquel s'ajoute une sensation de peau nourrie mais pas grasse pour autant. Le flaconnage sans esbroufe et le parfum léger, évoquant les huiles essentielles, renforcent l'impression de s'offrir un vrai soin " dermato ", agissant en profondeur, et pas seulement un fugace coup d'éclat. Et après : dès quatre nuits d'utilisation, on note au réveil un teint plus clair et des traits lissés. A terme, un vrai confort pour la peau tout au long de la journéeà dont on constate aussi l'effet a contrario, lorsqu'on fait l'impasse sur le sérum quelques soirs d'affilée. Attention, donc, au risque élevé d'addiction. Advanced Night Repair Synchronized Recovery Complex d'Estée Lauder, 63,05 euros (30ml) ; 90,50 euros (50 ml). Par Isabelle Willot, B.W., A.-F.M., C.PL., D.K.