Ils ont des nez exceptionnels et de la bouteille. Fiona Morrison veille sur la cave du restaurant Hof te Cattebeke (Etikhove). Maxim de Muynck prodigue d'excellents conseils £nologiques à L'Air du Temps (à Noville-sur-Mehaigne). Philippe Emmanuelli est sommelier de formation mais n'hésite pas à préparer de bons petits plats au Café des Spores (bistro à vins et à champignons, à 1060 Bruxelles), dont il est le patron. Nous nous sommes réunis autour d'une grande table. Les 10 flacons de notre blind test étaient... hors de vue. Elise Mommerency, notre assistante de rédaction, vaporisait en cachette les touches olfactives et les soumettait ensuite à l'appréciation des testeurs. Les commentaires de chacun ont été soigneusement notés. Pour faire durer le suspense, nous avons dévoilé à nos trois participants les noms des 10 parfums à la fin de la séance... qui s'est déroulée dans la bonne humeur. Mais pour une lecture aisée de notre compte rendu, nous vous les révélons un à un.
...

Ils ont des nez exceptionnels et de la bouteille. Fiona Morrison veille sur la cave du restaurant Hof te Cattebeke (Etikhove). Maxim de Muynck prodigue d'excellents conseils £nologiques à L'Air du Temps (à Noville-sur-Mehaigne). Philippe Emmanuelli est sommelier de formation mais n'hésite pas à préparer de bons petits plats au Café des Spores (bistro à vins et à champignons, à 1060 Bruxelles), dont il est le patron. Nous nous sommes réunis autour d'une grande table. Les 10 flacons de notre blind test étaient... hors de vue. Elise Mommerency, notre assistante de rédaction, vaporisait en cachette les touches olfactives et les soumettait ensuite à l'appréciation des testeurs. Les commentaires de chacun ont été soigneusement notés. Pour faire durer le suspense, nous avons dévoilé à nos trois participants les noms des 10 parfums à la fin de la séance... qui s'est déroulée dans la bonne humeur. Mais pour une lecture aisée de notre compte rendu, nous vous les révélons un à un. Parfum n°1 Des commentaires immédiats. Fiona décèle des notes florales très présentes, cite la pivoine, mais la trouve trop douce. Philippe repère aussi une note de confiserie et un soupçon de violette. Maxim pense aux cuberdons, insiste sur le côté fleuri, notamment la rose, ajoute une pointe d'agrumes. Il s'agit de... J'adore L'Absolu de Dior. Un grand bouquet floral, composé d'ylang-ylang, de jasmin Sambac, de rose de Turquie, de tubéreuse et soutenu dans le fond par des notes boisées lactées. Parfum n°2 Il est jugé d'emblée comme très fort. Fiona le caractérise comme musqué et balsamique. Pour Philippe, il est chaud, opulent, sombre et entêtant avec des notes balsamiques et camphrées. " Il a une connotation boudoir ", dit-il. Pour Maxim, ce jus évoque le pain d'épice et le bourgeon de sapin. Il s'agit de... Shalimar de Guerlain. Avec ses notes hespéridées, son c£ur floral de rose et de jasmin, son souffle poudré de l'iris et son sillage d'encens, de vanille et de fève tonka. Parfum n°3En humant la touche olfactive, Philippe trouve " qu'il a moins de complexité que le précédent ", tout en étant pep et gai. Fiona devine le jasmin, dit qu'il est très doux, jeune, pas trop sérieux, simple et très " country ". S'il était une couleur, ce serait le vert. Elle insiste aussi sur sa bonne persistance aromatique. Maxim voit plutôt la couleur rose et " le savon pour bébé " (sic).Il s'agit du... N° 5 de Chanel, composé du jasmin de Grasse, mais aussi de la rose, de l'ylang-ylang, du vétiver, de la vanille. Les fameux aldéhydes (notes de synthèse) exaltent les matières premières naturelles et donnent à la fragrance ce côté " propre ", voulu par Coco Chanel.Parfum n°4Un parfum qui n'est pas, selon Fiona, facile à porter. Elle cite des notes balsamiques et fait référence à une bougie parfumée ou encore à un pommander naturel, autrement dit une orange sanguine piquée de clous de girofle. Philippe y voit un parfum masculin, bien que l'arôme soit " entêtant, extrêmement doux ". Très concret, Maxim énumère la guimauve, la violette, la vanille, les fruits confits et compotés, l'abricot, la pêche et termine : " ce parfum " très franc " convient à une personne branchée qui aime les couleurs ". Il s'agit de... Angel de Thierry Mugler. Du patchouli (30 %), du miel, de la vanille et pas mal de notes de synthèse qui lui confèrent ce sillage gourmand caramel barbe à papa.Parfum n°5Il suscite dans l'assemblée une sensation de gaieté et de légèreté. Fiona s'enthousiasme pour son côté féminin, évoque les fleurs blanches en général et la fleur de lys en particulier. " C'est un parfum qui fait sourire, il a un bon équilibre entre la douceur et la fraîcheur. Je lui associe la couleur blanche. " Pour Philippe, il est " sobre, classique et très frais ". Maxim y décèle un côté citronné et une pincée de poivre, y voit des couleurs pâles. La senteur colle bien, selon lui, à la période printanière et à l'éclosion des bourgeons de fleurs. Il s'agit de... Opium de Yves Saint Laurent. A la surprise générale, ce parfum " frais et printanier ", n'est autre qu'un nectar riche et épicé composé de mandarine, de jasmin, de myrrhe, de vanille, de patchouli et d'ambre, dont la publicité lascive accentue le côté voluptueux et opulent. Parfum n°6Des avis partagés. Fiona pense en premier à un bouquet de fleurs, réunissant des roses, des pivoines et des violettes. Puis elle pointe des fruits croquants qui apportent à l'ensemble une belle acidité. Pour résumer, c'est un parfum " assez jeune, subtil et fun ". Rien de tel chez les hommes. Philippe le trouve certes " jeune et assez gai ", mais avant tout gourmand, avec ses notes de pêche et de basilic. Maxim parle d'une odeur un peu terreuse et herbacée qui lui rappelle la tomate du jardin. Quelques minutes plus tard, il y ajoute des fruits exotiques, le lychee, le fruit de la Passion et la grenade. Il s'agit de... Trésor de Lancôme. Mais il n'y a pas de fruits dans sa composition. Rien que des fleurs, rose, muguet, fleur d'abricot, héliotrope, sur un fond de santal et de muscs.Parfum n°7Fiona le compare à un melon plutôt mûr. Elle épingle aussi une douceur sucrée. Philippe aime le côté agrumes " chouette et pep ", et les notes de muguet, mais le trouve aussi un peu " too much ". Maxim se sent projeté en Martinique, y voit beaucoup de fleurs très colorées, y sent le " bon " jasmin et, pour finir, l'attribue à une femme jeune et pleine de vie. Il s'agit de... L'Eau d'Issey d'Issey Miyake. Il a été considéré, dès sa sortie au début des années 1990, comme le précurseur des parfums marins, aquatiques et extrêmement frais. Dans sa composition, les notes aériennes du freesia, du cyclamen, de la pivoine fraîche, du lys blanc s'épanouissent au contact des accents boisés de la tubéreuse, du musc et de l'osmanthus. Parfum n°8Un jus, au début, un peu plus difficile à décortiquer. Mais très vite, les avis enthousiastes fusent. Fiona le définit comme aquatique, avec un côté bleu, vert, un peu iodé. Elle cite la mousse au bord de l'eau, la verveine et la menthe fraîche. Selon elle, on est dans le " code scandinave ". Philippe apprécie les notes aromatiques " différentes des autres parfums " et trouve le jus " complexe, élégant et discret ". Maxim insiste sur le côté marin, y décèle une multitude d'arômes assez adoucis, dont le thé vert et le pamplemousse. Il s'agit de... Pleasures d'Estée Lauder. Bien trouvé car il développe un floral cristallin avec des accents aquatiques, du lys blanc, de la pivoine blanche, de la baie rose et du bois de santal. Parfum n°9Une forte personnalité. Pour Fiona, il est assez démonstratif, " pas très féminin, peut-être unisexe, plutôt sport ". Elle évoque le côté herbal et s'étonne de sentir pour la première fois une douceur qui apparaît en arrière-plan. Pour Philippe, il s'agit d'un parfum de soirée. Il y hume des notes qu'on trouve dans certains cépages, des notes résineuses, musquées, de la réglisse et de la tubéreuse, et le définit comme " fort et capiteux ". Maxim le compare à une... infusion de verveine, relevée par des zestes d'agrumes confits. La couleur jaune très forte, proche de l'orange, lui vient à l'esprit et il pense que ce parfum est idéal pour " une femme masculine ". Il s'agit de... Armani Code de Giorgio Armani. La fleur d'oranger, omniprésente dès les notes de tête, se poursuit dans le sillage, s'entoure de jasmin Sambac, d'ambre et de miel. Parfum n°10Des commentaires unanimes. Pour Fiona, c'est " un grand parfum ". Dès le départ, le côté agrumes est bien défini. Elle est frappée par la puissance de la fraîcheur et par son aspect " alcool ". Pour Philippe, ce jus " très sophistiqué, très aigu et très pointu " rappelle la chartreuse. Il apprécie ses arômes chauds, le côté fumé du cèdre et ses notes fruitées, de la cerise, notamment. Maxim le juge d'emblée comme frais et très carré. Quelques minutes plus tard, il parle de plusieurs étapes bien distinctes : fruits, épices et fleurs. Pour quelle femme ? Maxim n'hésite pas une seconde : " La mienne ! "Il s'agit de Elixir des Merveilles de Hermès. Une composition autour de la clémentine, de la pulpe d'orange sanguine, du chocolat, du biscuit, du sucre et de la vanille. Barbara Witkowska Photos : Renaud Callebaut