Marcel Breuer " Design and Architecture ", du 13 mai au 3 octobre prochain, au Civa, 55, rue de l'Ermitage, à 1050 Bruxelles. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 18 h 30. Visites guidées sur réservation. Tél. : 02 642 24 50.
...

Marcel Breuer " Design and Architecture ", du 13 mai au 3 octobre prochain, au Civa, 55, rue de l'Ermitage, à 1050 Bruxelles. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 18 h 30. Visites guidées sur réservation. Tél. : 02 642 24 50.Du 13 mai au 3 octobre prochain, en collaboration avec le Civa (Centre international pour la ville, l'architecture et le paysage), le Vitra Design Museum organise, à Bruxelles, une exposition portant sur les meubles, l'architecture et les aménagements d'intérieurs de Marcel Breuer. Cet événement unique s'intègre dans le cadre de la célébration du vingtième anniversaire de la présence de Vitra en Belgique. Pour ce faire, pendant douze mois, le célèbre éditeur de mobilier contemporain présentera, en collaboration avec des musées et des organisations culturelles, cinq superbes expositions sur le thème du design et de l'architecture. Du 5 septembre au 7 novembre, le Centre de la Culture de Knokke-Heist présentera " Verner Panton û Phantasy Landscape, Visiona 2 ", une exposition sur un concept d'habitation visionnaire créé en 1970 par le fameux designer danois Verner Panton ; du 19 septembre au 19 décembre, l'ASBL Grand-Hornu Images mettra en lumière le travail du designer allemand Ingo Maurer (voir Weekend Le Vif/L'Express du 27 février dernier) grâce à l'exposition " Ingo Maurer û Light û Reaching for the Moon " ; du 27 novembre au 20 février 2005, le Centre artistique Z33 à Hasselt organisera l'exposition " Living in Motion " ayant pour thème le nouveau nomadisme et la modularité dans l'habitat contemporain et, enfin, du 18 mars au 19 juin 2005, le Designmuseum de Gand proposera " Airworld ", une expo sur le design des compagnies d'aviation avec un volet spécial sur la Sabena. Un programme d'une grande richesse à l'image du Vitra Design Museum, situé à Weil am Rhein en Allemagne, qui fait la fierté d'Alexander von Vegesack son directeur. " Pour constituer ses collections, le Vitra Design Museum se concentre exclusivement sur trois critères précis : l'innovation en matière de technologie, de matériaux et de design, explique-t-il. Les pièces que nous collectionnons illustrent toujours le processus innovant de la production en série. Marcel Breuer est un bel exemple de ce leitmotiv puisqu'il a tout de suite décelé le potentiel énorme des tubes en acier dans la production de meubles industriels. Tous les autres designers qui ont créé des objets reposant sur la même technique se sont inspirés de son travail. C'était vraiment le plus fort. Le designer allemand Ludwig Mies van der Rohe a peut-être signé des meubles plus élégants mais son travail était moins logique, moins fonctionnel... " Designer et architecte, Marcel Breuer fait partie des créateurs les plus importants du xxe siècle. Il est né en 1902 à Pécs, une ville située au sud-ouest de la Hongrie. Après des études universitaires, il décroche une bourse pour étudier l'art à l'Académie des Beaux- Arts de Vienne. Déçu par le contenu du programme, il laisse rapidement tomber les cours pour travailler dans le bureau d'un architecte viennois jusqu'à ce qu'un ami lui conseille de s'inscrire au Bauhaus, une école d'art et de design qui venait d'être inaugurée en Allemagne. Après avoir suivi les cours préliminaires, Marcel Breuer devint pendant l'été 1921, l'un des six apprentis invités à rejoindre l'atelier de fabrication de meubles. La " Romantic Chair " ou " African Chair ", son premier meuble, entièrement sculptée et peinte à la main évoquait un trône. Bien qu'il fût un des membres les plus prolifiques du Bauhaus et particulièrement apprécié par son fondateur, Walter Gropius, le jeune et fougueux Marcel Breuer préfère de loin créer des meubles que de philosopher sans fin sur le sens et le bien fondé du design. En 1924, il quitte donc la fameuse école pour se rendre à Paris et voler de ses propres ailes. Walter Gropius l'invite cependant à diriger l'atelier de fabrication de mobilier du nouveau Bauhaus à Weimar. Il accepte et, en 1926, réalise son fameux fauteuil reposant sur une structure en tubes d'acier chromé qu'il baptisera par la suite Wassily en hommage à Wassily Kandisky, l'un des célèbres professeurs de l'école du Bauhaus. Ce siège révolutionnaire remporte un succès incroyable, à la plus grande surprise de son auteur. " J'étais persuadé que ce meuble serait mal accueilli et me vaudrait moult critiques, affirmait le créateur, mais c'est exactement l'inverse qui s'est produit. " De 1928 à 1933, Marcel Breuer parcourt l'Europe et finit par s'installer en Suisse où il continue à produire ses meubles en tubes d'acier qui se taillent un joli succès et remportent des prix. Il n'a de cesse d'expérimenter des formes et des matériaux nouveaux tels que l'aluminium, le contreplaqué et le bois stratifié. Ses meubles originaux et innovants font rapidement date dans l'histoire du design. Des dizaines d'années plus tard, ils inspirent toujours les créateurs des horizons les plus divers. Parallèlement à sa production de meubles, Marcel Breuer réalise également de nombreux aménagements d'intérieurs. Parmi les plus célèbres, on compte la maison de maître de Walter Gropius à Dessau, l'appartement du metteur en scène Erwin Piscator à Berlin. Plus tard il signera également des intérieurs en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis qui modifieront profondément la culture de l'habitat du xxe siècle. Malgré son succès phénoménal en tant que créateur de mobilier et d'aménagements d'intérieur, Marcel Breuer se considère avant tout comme un architecte et entend se consacrer pleinement à l'édification de bâtiments. En ce domaine, ses débuts sont plus lents, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Mais il ne faut pas oublier que le contexte historique de l'époque (crise économique et début de la Seconde Guerre mondiale) n'est pas favorable à la création architecturale et à la construction en général. A partir du milieu des années 1940, il ouvre un bureau d'architecture à New York et se consacre presque exclusivement à la construction de maisons particulières. Dès le début des années 1950, il signe ses premières réalisations prestigieuses telles que le siège de l'Unesco à Paris, en collaboration avec les architectes Nervi et Zehrfuss ou, plus tard, le Whitney Museum of American Art à New York. Son image de marque ? L'utilisation sculpturale du béton, qu'il apprécie pour sa plasticité et son caractère massif, et qu'il intègre abondamment dans la création de nombreuses églises contemporaines. En 1976, après une brillante carrière émaillée de nombreux prix et récompenses, Marcel Breuer se retire de la vie professionnelle avant de s'éteindre en 1981. " L'exposition que nous organisons en collaboration avec le Vitra Design Museum explore les différents aspects de la carrière de Marcel Breuer, précise Christophe Pourtois, le directeur du Civa. Le design est l'activité marquante de la première période de son £uvre et nous exposons la quasi-totalité de ses réalisations. On pourra également admirer des pièces uniques et des prototypes. Tous les objets sont présentés de manière systématique et rigoureuse. Chacune des quatre parties de l'exposition, intitulée " Matériaux ", se réfère à l'exploration d'un matériau en particulier tel que le bois massif, l'acier tubulaire, l'aluminium et le contreplaqué. Outre le mobilier exposé, les visiteurs pourront également découvrir des dessins, des catalogues de meubles et un grand nombre de photographies contemporaines des £uvres d'architecture intérieure de Marcel Breuer afin de mieux appréhender son travail. " En ce qui concerne la seconde période de l'activité du créateur, ayant trait à l'architecture, l'exposition s'articule autour de douze maquettes spécialement réalisées pour l'occasion. " Réparties dans les catégories " Maisons ", " Espaces " et " Volumes " et complétées par des croquis, des plans et des photographies, ces maquettes parviennent à rendre parfaitement compte de la diversité et de la profusion du travail de Marcel Breuer en matière d'architecture ", conclut Christophe Pourtois. Cette grande exposition rétrospective est une occasion unique pour découvrir et comprendre la démarche créative de l'un des designers-architectes les plus avant-gardistes de son époque tout en s'imprégnant de l'influence de son travail dans notre vie contemporaine. Serge Lvoff