Premier plaisir du matin...

Un demi-citron dans une tasse d'eau bouillante, un thé vert...
...

Un demi-citron dans une tasse d'eau bouillante, un thé vert... Un endroit où se ressourcer ? La maison de ma mère (ndlr : Jane Birkin) en Bretagne, loin de tout, de tous, pas de téléphone, pas d'Internet, rien, loin, juste la mer, la brume, les côtes sauvages, des bottes, un manteau de mon grand-père, un gros pull que quelqu'un a oublié là. Comme toujours, cette maison mange tout ! Un souvenir qui réchauffe le c£ur ? Presque tout est un souvenir ou va le devenir très vite, et presque tout me réchauffe le c£ur... L'enfance, celle de ma grand-mère, de ma mère, la mienne... Un cadeau à offrir ? J'aime faire des cadeaux très personnels tout au long de l'année, mais c'est souvent très simple. Je passe devant des objets, et, tout de suite, cela me fait penser à quelqu'un, et donc voilà... cadeau ! Sinon, les livres ou les films qui m'ont émue dernièrement. Un truc pour remonter le moral ? Un livre qui me fait rire (Dickens, Cioran, Fante, Bukowski...), des pâtisseries japonaises (Toraya, par exemple), passer une soirée seule ou exploser mon dernier record sur mon flipper... Une évasion à deux ? Londres. Une odeur rassurante ? La chevelure, le crâne de mon fils et celui de son père. La bougie verte qui brûlait toujours chez ma mère. Un livre qui fait du bien ? " Tao of Physics ", du docteur Fritjof Capra, et " Paradise Lost ", de John Milton. Une balade ? Le musée d'Orsay. Un plan surprise ? Dîner chez Lapérouse, 51, quai des Grands-Augustins, face à la Seine, à Paris. Un dimanche en famille ? Les courses à Longchamp. Une automobile ? Une Cadillac verte décapotable. Une chanson a siffloter ? Chez moi, on siffle en famille... Les chansons de mon homme (il est musicien), la chanson du générique des " Cosmocats ", ou " Olive & Tom " avec mon fils. Des vacances réussies ? Avec des gens que j'aime, partout, même à la maison. Un contact sur la peau ? Le saphir. Deux haltes sympathiques ? La librairie WH Smith, rue de Rivoli, à Paris, et la pâtisserie Toraya, pas très loin. Dernier achat coup de c£ur ? Un manteau de fourrure en lapin, imitation panthère. Prochain voyage ? New York, cet été. Une attitude qui vous distingue ? Arachnide. Comme une araignée, je tisse ma toile. Une envie ? Vivre à la campagne ! Une folie ? Avoir acheté super cher, sur Ebay, " Paradis perdu " de Milton, avec les gravures de Gustave Doré. Dernier plaisir de la journée ? Lire la nuit, très tard, au lit, quand toute la maison dort. Propos recueillis par Frédérique de Granvillers