Philippe Model a trois passions : les chaussures, les chapeaux et la décoration. Il a le privilège d'avoir fait de chacune d'elles un de ses métiers. Il crée des chaussures, il dessine des chapeaux et il décore des maisons, des hôtels, des salons ou des boutiques. Sa maison, nichée à deux pas de la place Vendôme, à Paris, est un hôtel particulier construit par Jules Hardouin Mansart, l'architecte de Versailles, en 1697. Avec infiniment de patience et de talent, avec beaucoup de go...

Philippe Model a trois passions : les chaussures, les chapeaux et la décoration. Il a le privilège d'avoir fait de chacune d'elles un de ses métiers. Il crée des chaussures, il dessine des chapeaux et il décore des maisons, des hôtels, des salons ou des boutiques. Sa maison, nichée à deux pas de la place Vendôme, à Paris, est un hôtel particulier construit par Jules Hardouin Mansart, l'architecte de Versailles, en 1697. Avec infiniment de patience et de talent, avec beaucoup de goût et d'imagination, avec des moyens relativement modestes, avec une énergie inépuisable et avec une quantité considérable de travail, Philippe Model a entièrement recréé le lieu. Mieux, il lui a donné une nouvelle vie. Après l'avoir lavé des souillures que le temps lui avait fait subir, il a ressuscité les volumes, les couleurs et les formes que Mansart avait rêvé. Il a cependant pris soin, ici et là, de laisser visibles quelques traces des époques précédentes, preuves des transformations que l'immeuble a connues au fil des siècles. Philippe Model conçoit sa maison comme un décor de théâtre... celui dans lequel il jouerait son propre rôle, chaque jour différent et toujours soucieux d'étonner son public. Car il s'agit bien, pour le créateur, d'un jeu. Il déteste ce qui est figé, immobile, convenu. Il préfère ce qui change parce qu'il aime la vie. Alors, au gré des besoins ou de sa fantaisie, il ajoute des meubles ou des tissus, modifie une couleur, change une teinte, transforme une pièce, donne à ses murs le faste d'un palais vénitien, le charme d'un cottage anglais ou encore le mystère d'une maison cubaine décrépie... Mais toutes ses mises en scène sont toujours, jusque dans leur plus extrême fantaisie ou même dans leur extravagance, impeccablement fidèles à l'esprit, à l'allure de Mansart. Sa splendide maison, Philippe Model la met à la disposition de qui la désire : pour un dîner, un cocktail, un concert de musique de chambre ou encore un défilé de mode... Le créateur ouvre sa demeure, offre en partage ses idées subtiles et raffinées, les objets qu'il a créés, chaussures et chapeaux qu'il utilise en ornement à la place de bouquets de fleurs, la patine de ses meubles et l'âme qu'il a rendue à ses magnifiques pièces de réception. En tout, la perfection du Grand Siècle a été revue et corrigée û comme atténuée, adoucie û pour être en parfait accord avec notre temps.... Et aussi l'éternité. Robert Colonna d'Istria