Il est des choses qui agissent sur notre mémoire comme les stimuli imposés par Pavlov au chien de sa célèbre expérience. Des signaux nous mettant en joie parce qu'annonciateurs d'un plaisir imminent. C'est le cas des bermudas qui arpentent à nouveau les artères de la ville - que l'on cautionne ou non ce fashion statement - ou du Bikini que l'on ressort du tiroir où il séjournait depuis près d'un an, deux révélateurs incontestables de l'arrivée des congés. Du 6 juillet au 10 août, Le Vif Weekend explore la petite et la grande histoire d...

Il est des choses qui agissent sur notre mémoire comme les stimuli imposés par Pavlov au chien de sa célèbre expérience. Des signaux nous mettant en joie parce qu'annonciateurs d'un plaisir imminent. C'est le cas des bermudas qui arpentent à nouveau les artères de la ville - que l'on cautionne ou non ce fashion statement - ou du Bikini que l'on ressort du tiroir où il séjournait depuis près d'un an, deux révélateurs incontestables de l'arrivée des congés. Du 6 juillet au 10 août, Le Vif Weekend explore la petite et la grande histoire de ces objets du quotidien rimant avec soleil. De réminiscences, il en sera encore question avec les personnalités que nous rencontrerons durant ces cinq semaines où votre magazine prend ses quartiers d'été pour paraître dans Le Vif/L'Express. De notre médaillée olympique Nafissatou Thiam à François Demachy, nez de la maison Dior, en passant par le créateur de mode Paul Smith, toutes et tous évoqueront pour nous une parenthèse estivale qui a modifié le cours de leur existence. En attendant, dans le numéro que vous tenez entre les mains, c'est Sophie Fontanel, écrivaine, journaliste et influenceuse, qui se remémore certains souvenirs croustillants. Comme le 26 décembre de ses 14 ans où une tante un peu olé olé l'emmena dans un club parisien... et l'y planta, le temps d'une partie de jambes en l'air rémunérée. Dans son roman publié en août prochain, elle revient également sur une métamorphose qui lui permet aujourd'hui d'arborer crânement ses cheveux gris. Une prise de position, c'est sûr, à l'heure où le jeunisme fait trop souvent office de norme. Mais la belle saison n'est-elle pas le moment idéal pour se permettre toutes les audaces ? Les téméraires tenteront le make-up d'oreilles, les plus sages se contenteront d'y accrocher des boucles dépareillées. En tout, la rédaction a pointé pour vous une douzaine de ces tendances à contre-courant des idées reçues, et vous dit comment les apprivoiser. Quant à la plus intrépide d'entre nous, celle qui a déjà osé les escarpins Mickey, testé le chamanisme, piloté une formule 1, un wavekart ou une pénichette, elle s'essaie cette semaine à la lettre d'adieu. Après six années de collaboration dans nos pages, Valentine Van Gestel signe en effet sa dernière chronique, qu'elle soit infiniment remerciée pour son enthousiasme, sa hardiesse et son humour que vous avez particulièrement appréciés, chers lecteurs. Et n'ayez crainte, votre Vif Weekend vous réserve de jolies surprises pour la rentrée. D'ici là, on vous souhaite de vous fabriquer de merveilleux souvenirs de vacances. RÉDACTRICE EN CHEF DELPHINE KINDERMANSLa belle saison n'est-elle pas le moment idéal pour se permettre toutes les audaces ?