Arrêter de fumer. Perdre du poids. (Re)faire du sport. Moins tirer la gueule. Relativiser. Vivre vraiment l'instant présent. Chaque année, c'est le même cinéma : à l'aube d'un nouveau millésime, on plante le décor de ces éternelles bonnes résolutions bien décidées à nous secouer le quotidien. C'est beau, c'est frais, c'est neuf. Mais les semaines passent et la motivation s'estompe. On y pense et puis on oublie. C'est la vie, c'est la vie. Mais pourquoi diable finit-on toujours par fuir ces ersatz de mini révolutions ? La réponse est dans la question : ce ne sont que de petits bouleversements comportementaux qui, in fine, changeron...

Arrêter de fumer. Perdre du poids. (Re)faire du sport. Moins tirer la gueule. Relativiser. Vivre vraiment l'instant présent. Chaque année, c'est le même cinéma : à l'aube d'un nouveau millésime, on plante le décor de ces éternelles bonnes résolutions bien décidées à nous secouer le quotidien. C'est beau, c'est frais, c'est neuf. Mais les semaines passent et la motivation s'estompe. On y pense et puis on oublie. C'est la vie, c'est la vie. Mais pourquoi diable finit-on toujours par fuir ces ersatz de mini révolutions ? La réponse est dans la question : ce ne sont que de petits bouleversements comportementaux qui, in fine, changeront peu la nature profonde de notre modeste personne. Alors, on se décourage et on se dit : " On remettra ça l'année prochaine. " Ah, si seulement on avait une vraie bonne résolution à portée de main... Une grande, une géante, une planétaire pour cette année 2005 qui s'éveille ! Alors là, oui, on pourrait agir. On pourrait se battre. On pourrait s'y tenir. Quelle résolution ? Changer le monde, pardi ! Tout seul mais tous ensemble. Réellement solitaires mais virtuellement unis dans le même combat universel. Hérésie ? Que nenni ! Car c'est précisément la mission que s'est fixée le projet World Community Grid : mobiliser les internautes du monde entier pour mieux comprendre le " fonctionnement " de l'être humain et le sauver, à terme, de maladies actuellement mortelles. Comment ? En créant un superordinateur virtuel grâce au réseau Internet. A première vue, cela a l'air un petit peu compliqué, mais c'est finalement très simple. En clair, l'idée est de rassembler la puissance de calcul non utilisée par la majorité des ordinateurs domestiques pour mieux s'attaquer à des problèmes hypercomplexes comme, par exemple, le décodage de toutes les protéines du corps humain. L'utilité ? Mieux comprendre des maladies telles que le sida, le cancer ou la malaria et, surtout, arriver à les contrer définitivement. Sur le papier, y a du boulot ! Et pour un paquet d'années, en plus ! Mais quand on sait que 90 % de la puissance des PC n'est pas utilisée à domicile, on se dit qu'on pourrait peut-être réveiller cette force dormante pour réduire le laps de temps nécessaire à ces fameux calculs. D'où l'idée de distribuer le boulot à une armée de volontaires. D'où le projet d'avancer main dans la main û pardon, souris dans la souris ! û sur un site tel que www.worldcommunitygrid.org. Intéressé, mais inquiet ? Pas de panique, vous ne devrez pas passer des heures sur l'écran de votre ordi pour la bonne cause : un petit logiciel de 2 Mo à peine, simple et gratuit, se chargera d'utiliser tout seul la puissance de calcul sous-employée de votre machine pendant l'exécution quotidienne de vos cyber-tâches anodines. Bref, c'est comme le Lotto : c'est facile, c'est pas cher et ça peut rapporter gros. A la différence que le vainqueur du pactole est l'Homme avec un grand H. Pas mal comme bonne résolution 2005, non ? Mais que cela ne vous empêche surtout pas d'arrêter de fumer, de perdre du poids, de (re)faire du sport, de moins tirer la gueule, de relativiser et de vivre vraiment l'instant présent. Pour l'homme avec un petit h, tout simplement. Frédéric Brébant