-- 1 -- CORAL GABLES

Dans les années 20, le richissime agent immobilier George Merrick décide de fonder sa propre ville, en imposant des règles esthétiques et en accordant une large place à la verdure. Les styles hispanique, vénitien, mauresque ou colonial dictent les formes de chaque artère de Coral Gables. Les maisons, toutes plus splendides les unes que les autres, dévoilent des tourelles et des toits en tuiles rouges qui sentent bon la Méditerranée. On y trouve la plus belle piscine de Miami - le Venetian Pool -, mais aussi le célèbre Biltmore Hotel (photo), où Al Capone ...

Dans les années 20, le richissime agent immobilier George Merrick décide de fonder sa propre ville, en imposant des règles esthétiques et en accordant une large place à la verdure. Les styles hispanique, vénitien, mauresque ou colonial dictent les formes de chaque artère de Coral Gables. Les maisons, toutes plus splendides les unes que les autres, dévoilent des tourelles et des toits en tuiles rouges qui sentent bon la Méditerranée. On y trouve la plus belle piscine de Miami - le Venetian Pool -, mais aussi le célèbre Biltmore Hotel (photo), où Al Capone adorait déguster du caviar... En pleine renaissance depuis une bonne dizaine d'années, Downtown attire d'abord le regard par ses gratte-ciel - dont les 242 mètres du Four Seasons. Une exploration plus méticuleuse laisse apparaître des atouts moins évidents : des bâtiments Art déco, des parcs, un métro aérien, des cafés à la cuisine hétéroclite ou des boutiques avec vue sur la baie. Ici, une église directement accolée à la Bank of America, à deux pas du quartier de Little Havana, preuve ultime que tout est permis... Le décor de carte postale s'étire sur 11 kilomètres de sable blanc et d'eau tiède. Les fameuses cabines de surveillance ont une particularité : chacune possède un look différent. La " Riviera américaine " est aussi connue pour ses boutiques de luxe, ses rangées de palmiers, ses terrasses à cocktails ou les restos chics qui animent les façades colorées d'Ocean Boulevard. A la nuit tombée, les clubbers sont de sortie dans leur Ford Mustang décapotable. A l'aube, les joggeurs prennent le relais. Plantée au milieu d'arbres tropicaux, le Barnacle est l'une des maisons les plus célèbres de Miami. Imaginée en 1886 par l'architecte naval Ralph Munroe, elle condense tout son charme sur sa seule terrasse, où les rocking-chairs arrêtent le temps. Un lieu à la fois sauvage et paisible, à quelques enjambées d'un quartier du Grove qui n'a pas du tout oublié son esprit bohème. Jadis, les hippies et les artistes y coulaient des jours heureux. Aujourd'hui, on y déjeune sous les figuiers ou les fenêtres fleuries de maisons aux architectures désinvoltes. Miami aime soigner son design. C'est aussi vrai pour plusieurs de ses hôtels. Situé à South Beach, The Setai en est probablement l'un des plus éloquents exemples. Récemment rénové, il abrite 120 chambres de luxe et s'épanouit dans un magnifique décor mêlant l'élégance de l'Art déco et le raffinement asiatique. Le programme ? Plage privée, trois piscines (avec trois températures différentes : eau chaude, tiède ou froide), restaurants gastronomiques supervisés par le chef français Mathias Gervais, spa oriental et jardin tropical... Au sommet, la Penthouse Suite de 930 m2 est sans aucun doute la plus belle chambre de Floride. www.thesetaihotel.com PAR NICOLAS BALMET