Question " supercars ", la palme revient généralement aux Européens. Avec sa GT-R, Nissan s'attaque pourtant sans complexe à ce créneau. Et avec un argument de poids : un prix plancher dépassant à peine les 83 000 euros.
...

Question " supercars ", la palme revient généralement aux Européens. Avec sa GT-R, Nissan s'attaque pourtant sans complexe à ce créneau. Et avec un argument de poids : un prix plancher dépassant à peine les 83 000 euros. Autre argument de poids : dans sa livrée de base, la nipponne dispose déjà d'un équipement ultracomplet mais, revers de la médaille, les clients potentiels vont devoir faire preuve de patience car toute la production destinée à la Belgique pour l'année 2010 est déjà vendue ! Moins noble et " chantante " qu'une mécanique à huit ou dix cylindres, le moteur de la Nissan GT-R se contente d'un six cylindres en V de 3,8 l. Grâce à deux turbocompresseurs l'alimentant en air frais, le bloc développe néanmoins une cavalerie généreuse de 485 cv. Sur papier, la GT-R impressionne avec un passage de 0 à 100 km/h réalisé en 3,5 s et une vitesse de pointe de plus de 300 km/h (314 km/h). Dans les faits, cette GT-R est une véritable catapulte à la moindre sollicitation de l'accélérateur. Grâce à l'excellente boîte automatique à double embrayage égrenant les rapports avec une extrême célérité, les accélérations s'avèrent encore plus impressionnantes. De quoi atteindre, en quelques secondes, des vitesses largement prohibées sur nos routesà Grâce à sa traction intégrale pouvant transmettre jusqu'à 50 % du couple vers les roues avant, la GT-R parvient à communiquer efficacement la fougue de son moteur. On se montrera néanmoins plus circonspect quant à la durée de vie de certains éléments mécaniques de la transmission. En conduite soutenue, les différentiels tendent en effet à chauffer rapidement. Heureusement, l'instrumentation complète renseigne efficacement quant à la température de tous les éléments vitaux de la belle. Les conducteurs les plus chevronnés regretteront l'interdiction de déconnecter totalement le système de stabilité électronique (fonction pourtant aisément disponible mais pouvant mettre la mécanique à rude épreuve) sous peine de perdre la garantie du constructeurà Reste que, même si elle ne bénéficie pas du blason, ni de la qualité de construction d'une Porsche Turbo, la Nissan GT-R affiche le meilleur rapport prix/performance du marché. Et de loinà+ Performances hors normes + Prix intéressant + Boîte à double embrayage efficace + Freinage à la hauteur - Garantie sous condition - Surchauffe de la transmission - Délai de livraison interminableJean-François Christiaens n