Histoire.

Quand le navigateur Vasco de Gama accoste en 1498 sur l'île, celle-ci est déjà un important comptoir persan et arabe. Les Portugais, pour se ménager une escale vers l'Inde, s'y installent dès 1507. L'île accède au rang de capitale du Mozambique en 1752, avant d'être détrônée en 1898 par Lourenço Marques, l'actuelle Maputo.
...

Quand le navigateur Vasco de Gama accoste en 1498 sur l'île, celle-ci est déjà un important comptoir persan et arabe. Les Portugais, pour se ménager une escale vers l'Inde, s'y installent dès 1507. L'île accède au rang de capitale du Mozambique en 1752, avant d'être détrônée en 1898 par Lourenço Marques, l'actuelle Maputo. Ambassade du Mozambique , 97, boulevard Saint-Michel, à 1040 Bruxelles. Tél. : 02 735 62 07. De Belgique, composer le +258 suivi du numéro de votre correspondant. Le metical (MZM). 1 euro vaut 28,34 MZM. La TAP, compagnie aérienne portugaise, assure une liaison Bruxelles-Lisbonne-Maputo. Tél. : 02 753 26 30. Autre solution : un vol Bruxelles-Johannesburg-Maputo avec Iberia. Tél. : 078 15 00 27. De Maputo, la LAM, compagnie aérienne du Mozambique, dessert quotidiennement les villes de Pemba et de Nampula (située à 150 km de l'île de Mozambique), à partir de 236 euros HT A/R (LAM Maputo , tél. : 149 05 90). De nombreux taxis et bus conduisent du nord du pays à l'île de Mozambique. L'île de Mozambique offre de nombreuses pensions à l'atmosphère séduisante et insolite, qui ont en outre le mérite d'être bon marché. La Casa Branca, située dans le nord-est, est l'hôtel le plus charmant de l'île : hauts plafonds, accueil chaleureux, vue imprenable sur l'océan Indien. Compter 18 euros pour une chambre double avec petit déjeuner. Tél. : 661 00 76. L'hôtel Patio dos Quintalinhos. Face à la grande mosquée, l'établissement, tenu par un architecte italien, propose de vastes chambres au-dessus d'une cour fleurie. La terrasse installée sur le toit de la pension offre une belle vue sur l'île. Chambre double à environ 26 euros. Tél. : 661 00 90. E-mail : gabrielemelazzi@hotmail.com Reliquias est le haut lieu culinaire de l'île. A la lueur des bougies, dans une salle aux murs couverts d'antiquités, on déguste des langoustines au beurre et au citron, ainsi qu'un caril de camarão. Une charmante terrasse fait face au continent. Fermé le lundi. Environ 10 euros le repas complet. Le restaurant est dépourvu de téléphone, mais il est facilement repérable dans la " ville de pierre et de chaux ". Complexo Indico sert d'excellentes crevettes grillées sur une terrasse qui regarde l'île de Goa. Compter 10 euros pour un repas complet. L'établissement est un véritable balcon sur l'océan Indien. Il fait office de boîte de nuit en fin de semaine. Les spectacles de danse tufo permettent de s'imprégner de la culture arabo-bantoue de l'île, le naharra. Ils s'improvisent pour la plupart dans les ruelles étroites du quartier des paillotes, à la nuit tombée. Pour assister aux grandes prestations, qui ont lieu les jours de fête, il faut se renseigner à la mairie ou au restaurant Reliquias. Les musiciens et les danseuses accueillent chaleureusement les étrangers. Demandez la traduction des chants : les paroles sont souvent savoureuses. "Afrique orientale et australe", Cap aventure, Gallimard ; "Afrique australe", Lonely Planet ; "Le Faux-Fuyant", Alexandre Kauffmann, Arléa, 1er/mille.Alexandre Kauffmann