Le cinquième Weekend Photo Award a livré son verdict. Petite modification par rapport aux années précédentes : s'il est encore réservé aux résidents belges et s'enorgueillit plus que jamais de servir de tremplin aux jeunes talents, notre Photo Award n'affiche plus de limite d'âge. Et par le plus grand des hasards, les trois premiers lauréats ont tous moins de 35 ans, à savoir l'âge maximal fixé lors des autres éditions ! Autour du sujet " Pure Vision : pureté, clarté, simplicité ", les quelque 320 participants à cette mouture ont livré un portfolio de cinq photos, et si ce thème abstrait n'a pas rendu la délibé...

Le cinquième Weekend Photo Award a livré son verdict. Petite modification par rapport aux années précédentes : s'il est encore réservé aux résidents belges et s'enorgueillit plus que jamais de servir de tremplin aux jeunes talents, notre Photo Award n'affiche plus de limite d'âge. Et par le plus grand des hasards, les trois premiers lauréats ont tous moins de 35 ans, à savoir l'âge maximal fixé lors des autres éditions ! Autour du sujet " Pure Vision : pureté, clarté, simplicité ", les quelque 320 participants à cette mouture ont livré un portfolio de cinq photos, et si ce thème abstrait n'a pas rendu la délibération facile par la diversité de ses résultats, il offre un panel étonnant d'inspirations que l'on vous propose de découvrir. Présentés aux pages suivantes, les grands gagnants de 2013, le podium composé des quatre principaux lauréats, dont les oeuvres seront reproduites sur bâches grand format sous les arcades des Galeries de la Reine, à Bruxelles. Attribué par nos lecteurs en votant sur Internet, le Prix du public verra quant à lui ses clichés exposés à la Photo Gallery, parmi cinq autres séries de photos ayant retenu l'attention du jury. Initié en 2008 par Le Vif Weekend et Knack Weekend, le concours est mis sur pied avec l'appui de partenaires tels que la Photo Gallery, le distributeur de matériel photographique De Beukelaer (Leica, Tamron, Lowepro) et les vins de Chablis. 34 ans, chef de projet informatique, remporte un appareil et un objectif Leica pour une valeur de 6 120 euros. Inspiré par la grossesse de son épouse, Rebirth utilise l'eau et les plans rapprochés sur le corps humain - focus sensuels sur la peau, le nombril maternel et les cheveux, où se concentre l'A.D.N. - pour explorer les idées de naissance et de renaissance. 24 ans, graphiste, remporte pour 1 535 euros de matériel Tamron et Lowepro. Fifties at nine, une série où se téléscopent l'innocence d'enfants et les comportements typiquement adultes. A travers l'esthétique empruntée aux années 50 et 60, alcool et tabac, jeux de pouvoir et séduction, tout le grisant cocktail de Mad Men. 32 et 26 ans, infirmier et travailleur social (photographe en activité secondaire), remportent pour 975 euros de matériel Tamron et Lowepro. Regards lointains et visages fixes curieusement blanchis, Simples Blanco constitue une série de portraits d'une même famille sous une couche de sucre impalpable, réflexion photographique sur les effets du temps sur trois générations. 53 ans, cadre, remporte un prix de 1 000 euros et une sélection de Chablis d'une valeur de 200 euros. Paysages sans titre, des clichés empreints de mystère qui ont séduit le jury Chablis, grâce à ses " paysages raffinés et mystérieux qui évoquent un sol fertile et parfaitement adaptés à l'histoire maritime de Chablis ".47 ans pour les deux premiers et 27 ans pour le troisième, remportent cinquante billets de Win for Life. Plutôt atypique au milieu de séries dominées par le blanc avec ses couleurs vives sur fond noir, Anatomy of dance a trusté près d'un cinquième des votes exprimés sur Internet. PAR MATHIEU NGUYEN