LE RESTAURANT AU BORD DE L'EAU - 3RI4EN

Cette adresse prend ses aises à l'endroit précis où la Dyle et la Nèthe forment le Rupel, l'affluent de l'Escaut. Depuis la terrasse, le curieux peut observer les imposantes péniches voguer vers Anvers. En plus de cette situation stratégique, le site offre d'autres sensations aquatiques : entre roseaux et nénuphars, le parc communal tout proche se découvre comme un point de chute idéal pour la faune locale. La cuisine se revendique de brasserie, entre tradition et modernité. Sur l'assiette, cela donne un délicieux carpaccio de thon mariné au gingembre et soja ou un filet d'agneau parfumé au thym servi avec une délicate ratatouille. En dehors des heures de repas, une carte s'occupe des " petites faims " à coups de croque-monsieur et de soupe du jour.
...

Cette adresse prend ses aises à l'endroit précis où la Dyle et la Nèthe forment le Rupel, l'affluent de l'Escaut. Depuis la terrasse, le curieux peut observer les imposantes péniches voguer vers Anvers. En plus de cette situation stratégique, le site offre d'autres sensations aquatiques : entre roseaux et nénuphars, le parc communal tout proche se découvre comme un point de chute idéal pour la faune locale. La cuisine se revendique de brasserie, entre tradition et modernité. Sur l'assiette, cela donne un délicieux carpaccio de thon mariné au gingembre et soja ou un filet d'agneau parfumé au thym servi avec une délicate ratatouille. En dehors des heures de repas, une carte s'occupe des " petites faims " à coups de croque-monsieur et de soupe du jour. 91, Vissersstraat, à 2840 Rumst. Tél. : 03 888 79 43, www.drierivieren.be Ouvert tous les jours, de 11 h à minuit (fermé le mardi entre octobre et mars). Paquebot Art déco amarré aux quais de l'Escaut, le Zuiderterras offre une vue inédite sur Anvers. Bob van Reeth, l'architecte qui a mené le projet, a opté pour un bâtiment tout en transparence où le verre et le métal sont omniprésents. Lorsqu'il fait beau, la terrasse est l'une des plus en vue d'Anvers. À recommander : les spécialités de la mer. En entrée, les croquettes aux crevettes, salsa de tomate et crevettes épluchées à la main sont un régal. En plat, le cabillaud rôti au four, perles de légumes, pommes parisiennes, chlorophylle de fines herbes témoigne de la maîtrise du chef, Steven Conard, entre bons fournisseurs et cuissons justes. Budget serré ? On peut également profiter de l'endroit à la faveur d'un verre. 37, Ernest Van Dijckkaai, à 2000 Anvers. Tél. : 03 234 12 75, www.zuiderterras.be Ouvert tous les jours, de 9 h à minuit (cuisine ouverte de midi à 23 h durant les mois d'été). Véritable institution à Lier depuis 1936, Cremerie Jerome s'impose comme le meilleur glacier de la région. La recette ? Une vision artisanale et traditionnelle qui joue la carte de l'intransigeance sur les matières premières. Outre les classiques cornets - mention pour le parfum moka -, la maison propose plusieurs spécialités. Parmi celles-ci, on pointera une série de déclinaisons franchement réussies autour de l'esquimau, genre trop souvent formaté selon des standards industriels. On notera également une abondante gamme de gâteaux glacés, notamment le Ringelier, blockbuster local, un anneau glacé à base de vanille, de stracciatella noisette et de ganache. Une salle de 40 places assises est prolongée par une terrasse urbaine prise d'assaut quand il fait beau. 11, Frederik Peltzerstraat, à 2500 Lier. Tél. : 03 480 11 35, www.cremeriejerome.be Ouvert du mardi au jeudi, de 10 h à 20 h, et du vendredi au dimanche, de 10 h à 21 h. Il synthétise à lui seul toute la coolitude d'Anvers. Le pitch de Coffee & Vinyl ? Une adresse dédiée aux vinyles - il y en a environ 15 000 neufs et de seconde main - qui s'improvise également galerie d'art et bar. La décoration 100 % berlinoise combine les codes d'un magasin de disques tel qu'on pouvait les trouver autrefois - affiches de concerts, bacs de rangement, amplis old school... - et une série de petits espaces cosy aménagés avec du mobilier chiné. Le tout pour un charme fou agrémenté de détails sympa façon Wi-Fi et journaux à lire sur place. L'après-midi, on s'arrête le temps d'un café, la spécialité de l'endroit - surtout le frappuccino glacé. À l'apéro, on vient y siroter un verre de cava ou un Spritz à base de Cynar... idéalement en terrasse. Une petite faim ? Vive les grignotages façon croque-monsieur ou pâtisserie. 45, Volkstraat, à 2000 Anvers. Tél. : 03 337 77 93, www.coffeeandvinyl.com Ouvert du mardi au samedi, de 10 h à 19 h, et le dimanche, de midi à 19 h. À proprement parler, Seef Bier n'est pas le patronyme d'une micro-brasserie. Il s'agit d'une bière anversoise mythique qui a été relancée au mois de mars dernier. Depuis son retour sur le marché, elle fait le buzz. On la doit à Johan Van Dyck, un ancien cadre de la brasserie Moortgat (Duvel), qui la brasse sous l'étendard Antwerpse Brouw Compagnie - un label qui n'a malheureusement pas pignon sur rue. Si l'on parle tant de cette bière, c'est qu'elle remet au goût du jour une recette - restée longtemps enfouie - qui faisait un malheur entre le début du XIXe et du XXe siècle. Pour preuve, à l'époque, on avait donné le nom de Seefhoek à un quartier entier de la ville. Particularités ? Il s'agit d'une bière non filtrée issue entre autres d'un mélange d'épices et de houblon belge. Trouble et dorée, elle fait valoir un volume d'alcool de 6,5 % et réussit un beau compromis entre caractère et sapidité. Disponible dans les différents supermarchés Delhaize de la province d'Anvers. www.delhaize.be À l'endroit où la Belgique tutoie les Pays-Bas, la réserve naturelle de Wortel-Kolonie déploie un magnifique écrin de verdure. Criblée de sentiers de balade - à pied ou à vélo -, de drèves imposantes et de prairies reposantes, la région est idéale pour improviser un pique-nique en famille. C'est surtout vrai au lieu-dit Bootjesven, point d'eau se situant au centre de la réserve prisé par les oiseaux migrateurs. En y disposant une nappe à même le sol, on peut y savourer le calme bienfaisant d'un déjeuner au grand air. Les amateurs en profiteront pour observer les différentes variétés de pins - pin noir de Corse, pin sylvestre... - ainsi que l'intéressante faune - entre autres les chauves-souris aquatiques qui se régalent des insectes imprudents voletant à la surface de l'eau. Wortel-Kolonie, à 2320 Hoogstraten. Entre les jalons 2 et 6 de la promenade Kempens Landschap. www.kempenslandschap.be Avec la boucherie de Benny Vermeulen, l'adage selon lequel l'habit ne fait pas le moine se voit illustré d'une savoureuse façon. En effet, son imposant comptoir est situé dans un supermarché lui-même installé dans d'anciennes halles. On pourrait se méfier s'il n'était pas de notoriété publique que des chefs aussi prestigieux que Johan Segers, Julien Burlat ou Viki Geunes venaient se fournir ici. Par quoi sont-ils alléchés ? Par l'odeur du travail bien fait, pardi. Depuis quarante ans, Benny Vermeulen met un point d'honneur à ne rien sous-traiter de ses denrées qu'il vend, depuis le désossage jusqu'au produit fini. Comble de la béatitude, l'homme se rend plusieurs fois par semaine à Rungis pour se procurer des viandes hors pair : b£uf Limousin, Blonde d'Aquitaine, agneau de Pauillac... Sans oublier les charcuteries faites maison. 23, Van Schoonhovenstraat, à 2060 Anvers. Tél. : 03 233 50 19, www.beenhouwerij-vermeulen.be Ouvert du mercredi au vendredi, de 8 h à 18 h, et le samedi, de 8 h à 17 h. Julien Burlat compte parmi les chefs qui font d'Anvers une ville gastronomique. En plus de ses deux restaurants - Dôme et Dôme sur Mer -, ce Français régale la cité scaldienne avec Domestic, une épicerie fine épurée. Dans un décor à la blancheur éclatante, d'innombrables produits : saucissons Paul Mazeyrat, produits laitiers Pascal Beillevaire, moutarde et pickles Tierenteyn, mais aussi miels, jus, huiles, vins - dont l'effervescent Petit Beaufort d'Alice Beaufort - et cidres fermiers. Une gamme parfaitement complétée par des pâtisseries maison - cake, millefeuille, tartelettes... - et du bon pain également cuit sur place. 37, Steenbokstraat, à 2018 Anvers. Tél. : 03 239 98 90, www.domeweb.be Ouvert du mercredi au samedi, de 7 h 30 à 18 h et le dimanche, de 7 h 30 à 14 h. Cette enseigne qui existe depuis vingt-cinq ans a pris ses quartiers dans une belle maison de coin. Au rez-de-chaussée, un restaurant élégant et contemporain qui accueille tant les hommes d'affaires que les couples en quête d'intimité. Au premier, une salle pour les événements privés. Mais le must du lieu est le grenier spécialement conçu pour les enfants. Aménagée dans l'esprit de ces petits paradis sous les toits qui sont l'apanage des maisons de grands-parents, cette pièce recèle des tas de jouets à l'ancienne, un flipper, un salon particulier, une structure à escalader ainsi qu'un espace de restauration. Le bonheur ! Et nouvelle rassurante pour les parents anxieux : en plus des animateurs qui gèrent cet espace kids, un système de caméra permet, depuis la salle, d'avoir en permanence un £il sur les bambins. Le bon plan ? Y aller le dimanche pour le poulet familial à 16 euros. 69, Molenstraat, à 2018 Anvers. Tél. : 03 216 00 66, www.sensunik.be Ouvert tous les jours, de midi à 14 h et de 17 h à 22 h, le dimanche sans interruption de midi à 22 h. Serge Dewaele est l'un de ces infatigables arpenteurs de parcelles qui trouvent des perles tant en se rendant sur le terrain qu'en nouant des contacts avec les vignerons. Son pré carré ? L'Italie. Mais encore ? Le Piémont. Au fil des années, l'homme est devenu incollable sur ce terroir du haut qui livre des appellations alléchantes : barolo, barbaresco ou encore barbera. Une affaire qui roule ? Oui, à ceci près que le caviste ne se contente pas d'ânonner les étiquettes les plus connues : il a compris que pour se démarquer, il devait exhumer les meilleurs rapports qualité-prix. En dehors du vin, la boutique aligne une petite centaine de références de whiskys orientées petits producteurs. Pour l'été, Serge Dewaele suggère un Dolcetto d'Alba (10,50 euros) venu en droite ligne de l'Azienda Agricola Pierluigi Bera. Ce vin de tous les jours à servir sur des antipasti développe un nez de fruits mûrs ainsi qu'une bouche dont la rondeur est due à un passage en barrique - ce qui est inhabituel pour un dolcetto. 6, Désiré Boucherystraat, à 2800 Malines. Tél. : 015 20 75 85, www.pinart.be Ouvert du mardi au jeudi, de 13 h à 18 h, et le vendredi et samedi, de 10 h à 18 h. PAR MICHEL VERLINDEN