CYLINDRÉE : 1 560 cc
...

CYLINDRÉE : 1 560 ccPUISSANCE : 90 cv à 4 000 tr/min COUPLE : 215 Nm à 2 000 tr/min POIDS : 1 335 kg VOLUME DE CHARGEMENT : 396 l 0-100 KM/H : 12,6 s VITESSE MAXI : 182 km/hCONSOMMATION MOYENNE : 4 l ÉMISSIONS CO2 : 104 g/km PRIX DE BASE : 20 650 euros (- 15 % d'écotaxes)Lancée en 2008, la première Focus écologique ECOnetic rejetait 114 g de CO2/km (ce qui valait une réduction de 3 % à l'achat accordée par l'Etat). Mais aujourd'hui, face à une concurrence importante (Seat Leon Ecomotive, Volkswagen Golf BlueMotion, Volvo C30 DRIVe) descendant sous la barre des 105 g (soit 15 % de réduction), Ford a décidé d'aller encore plus loin. La Focus s'équipe dorénavant d'une boîte de vitesses aux trois derniers rapports allongés. Si les reprises s'en ressentent légèrement, la souplesse du 1.6 TDCi (proposé en 90 ou 110 cv) permet toutefois de conserver un agrément de conduite appréciable. Ce moteur participe également à la diminution de la con-sommation grâce à de légers perfection-nements. Cela dit, malgré ses airs de championne écologique, la Focus se contente toujours de respecter les normes européennes antipollution Euro 4 (et non Euro 5 comme la majorité des concurrentes). Du coup, pour toutes les autres émissions polluantes, la Ford reste en léger retrait. Toutes ces mises à jour techniques, conjuguées aux astuces déjà utilisées par la précédente Focus ECOnetic (aérodynamisme perfectionné, assiette abaissée, pneus à faible résistance au roulement et huile de transmission à faible viscosité), permettent au nouveau millésime de descendre à 104 g de CO2/km (tant en cinq portes qu'en break). Contre 650 euros supplémentaires, Ford propose d'équiper la voiture d'un système Stop&Start faisant chuter les émissions à 99 g/km. L'option n'étant pas nécessaire pour bénéficier de la ristourne maximale de l'Etat, elle ne devrait toutefois rencontrer qu'un succès très limitéàSur la route, la Focus ECOnetic conserve les excellentes aptitudes du modèle traditionnel. Confortable et dynamique, elle se pose en référence du genre. On appréciera également l'accès aisé au coffre et la bonne habitabilité aux places arrière. A l'intérieur, la Focus cache, en revanche, difficilement sa conception assez ancienne datant de 2004. La finition globale de l'habitacle reste assez moyenne. L'insonorisation, quoique satisfaisante, n'égale pas non plus les nouvelles championnes du genre. Jean-François Christiaens