1 . Bloom La galerie d'art new-look

Il y a quelques semaines à peine, les couloirs du tout nouvel hôtel Bloom, qui ouvrira officiellement ses portes le 20 septembre à la place de l'ancien Royal Crown, n'étaient encore qu'un grand chantier, fleurant bon la peinture fraîche et résonnant des éclats de rire d'une cinquantaine d'étudiants venus de l'Europe entière. Leur mission ? Eclabousser de couleurs les murs autour des lits. Raconter au pinceau ou à la bombe un brin de vie, une émotion. En créant une fresque qui donnera à ces pièces au design élégant mais sans surprise une signature arty. Une première vague d'artistes a terminé, le 21 août dernier, la décoration de 57 chambres. Les jeunes, sélectionnés par la Ligue européenne des Instituts artistiques ( NDLR : connue sous le nom le label ELIA) qui regroupe près de 350 écoles et académies des beaux-arts dans 47 pays, sont rémunérés par l'hôtel. Pas question donc de leur demander de travailler gratuitement en échange de l'espace et de l'attention dont ils disposeront comme trop d'actions de " mécénat " ont tendance à le faire. Des informations sur l'£uvre et son auteur seront éditées sur le site de réservation - un kaléidoscope bien utile pour choisir sa ...

Il y a quelques semaines à peine, les couloirs du tout nouvel hôtel Bloom, qui ouvrira officiellement ses portes le 20 septembre à la place de l'ancien Royal Crown, n'étaient encore qu'un grand chantier, fleurant bon la peinture fraîche et résonnant des éclats de rire d'une cinquantaine d'étudiants venus de l'Europe entière. Leur mission ? Eclabousser de couleurs les murs autour des lits. Raconter au pinceau ou à la bombe un brin de vie, une émotion. En créant une fresque qui donnera à ces pièces au design élégant mais sans surprise une signature arty. Une première vague d'artistes a terminé, le 21 août dernier, la décoration de 57 chambres. Les jeunes, sélectionnés par la Ligue européenne des Instituts artistiques ( NDLR : connue sous le nom le label ELIA) qui regroupe près de 350 écoles et académies des beaux-arts dans 47 pays, sont rémunérés par l'hôtel. Pas question donc de leur demander de travailler gratuitement en échange de l'espace et de l'attention dont ils disposeront comme trop d'actions de " mécénat " ont tendance à le faire. Des informations sur l'£uvre et son auteur seront éditées sur le site de réservation - un kaléidoscope bien utile pour choisir sa chambre en connaissance de cause car le décor qui plaît à l'un n'est pas toujours du goût de l'autre... -, sur le programme de télévision de l'hôtel et bien sûr au mur de la chambre où la photo et le curriculum de l'étudiant seront affichés. Un fragment de chacune des fresques sera aussi visible dans le lobby. D'ici à la fin 2008, les 306 chambres et suites du Bloom dont la déco de base rappelle que le Jardin Botanique est à deux pas, discrètes touches de vert à l'appui, auront toutes été livrées à l'imagination sans limites de ces jeunes créatifs, faisant de cet établissement d'un genre nouveau une galerie d'art permanente. 250, rue Royale, à 1210 Bruxelles. Tél. : 02 220 66 11. Internet : www.hotelbloom.com Installé dans un immeuble des années 1920, à la façade joliment préservée, ce nouvel hôtel de luxe, habillé par un collectif de designers européens, fait l'audacieux pari de s'installer dans un quartier en plein revival, à un jet de pierre des gares Thalys et Eurostar. Jouant la carte du total look black & white, éclairé par endroits de détails brillamment colorés, comme ces chaises en Plexi vert pomme de l'espace petit déjeuner ou les coussins orange vif du courtesy bar ( NDLR : réservé aux seuls clients de l'hôtel qui s'autofacturent leurs consommations), le be Manos a su créer la surprise en invitant des résidents virtuels dans chacune des chambres, conviés à partager ainsi l'intimité des clients par photographies interposées. Sous le regard espiègle du photographe Karol Cohen, ces anonymes - tous volontaires, ce sont en majorité des amis des propriétaires - vous accueillent dès la porte de la chambre dans laquelle ils se sont laissés mettre en image. Des photos souvent drôles, parfois coquines qui confèrent au lieu une atmosphère particulière. Pour briser la monotonie, chaque étage possède aussi son code de couleur - du jaune clair au mandarine foncé - que l'on retrouve dans les repères lumineux du couloir comme dans les verres et les coupelles posés sur le bureau de la chambre. Très originaux, les lustres en verre du bar et du restaurant et les rideaux en plaquettes métalliques qui rappellent les robes Courrèges des sixties ont été spécialement créés pour le be Manos par le Labo Design, un jeune bureau parisien d'archi. Dans un esprit très boutique hôtel, un choix de meubles et d'accessoires est d'ailleurs disponible à la vente. 23-27, square de l'Aviation, à 1070 Bruxelles. Tél. : 02 520 65 65. Internet : www.bemanos.com Après deux années de rénovation confiée à l'architecte Marc Humblet, ce petit hôtel propose 12 chambres - dont un duplex - qui occupent les cinq étages et l'entresol de cette jolie maison de maître du quartier Dansaert, si cher aux fashionistas. Le design ultracontemporain des salles de bains s'y mêle harmonieusement à la chaleur des planchers de chêne clair huilé. Le linge de lit et de bain, les coussins et les tapis griffés Mia Zia apportent une délicate touche orientale à cet établissement de charme qui accueille aussi un restaurant où l'on privilégie le grignotage raffiné de tapas revisités. 57, rue Antoine Dansaert, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 213 00 80. Internet : www.hotelcafepacific.com Ouvert il y a un peu moins d'un an, cette adresse où le blanc se décline dans toutes ses nuances, offre une vitrine de premier choix à la jeune création belge. Chacune des 53 chambres accueille pour une année une pièce récente, voire inédite d'un designer. Un objet de la vie quotidienne, un meuble, un miroir ou un tapis, exposés aussi pour la plupart dans le lobby dans de grandes bulles de plastique et disponibles à la vente. Le temps d'un week-end, l'hôtel se changera d'ailleurs exceptionnellement en concept store 100 % design. Dans le cadre du festival Design September, vous êtes invité, les 22 et 23 septembre, à déambuler de chambre en chambre pour découvrir l'univers scénarisé de ces jeunes créateurs. Et même à faire votre shopping selon le principe du " cash & carry " ( NDLR : on paie et on emporte) pendant toute la durée de ce DESIGNR. RDV. 212, avenue Louise, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 644 29 29. Internet : www.thewhitehotel.be DESIGNR. RDV, Internet : www.promateria.be A deux pas de la Grand-Place, derrière la Monnaie, cet ancien monastère du xve siècle abrite un tout nouvel établissement de luxe qui ouvrira ses portes le 1er novembre prochain. Derrière la façade conservée à l'identique, les 150 chambres et suites aux couleurs sombres et chaudes donnent sur un patio intérieur. Un havre de paix en plein centre-ville aménagé dans l'ancien cloître du couvent. La déco sobre et classique combine design contemporain et meubles baroques comme on aime à le faire aujourd'hui. 9, rue Léopold, à 1000 Bruxelles. Ouvert à partir du 1er novembre prochain. Tél. : 02 203 08 08. Internet : www.thedominican.be Isabelle Willot