Turquie Un nid au pays des fées

Jacques Avizou a tout quitté il y a dix ans. La France, son job d'architecte, ses habitudes, sa maison. Direction la Cappadoce, une région volcanique qu'il venait de découvrir, fasciné, à l'occasion de vacances. Un choix osé ? " Montez donc tout en haut de ce que l'on appelle ici le Château et vous comprendrez mon coup de foudre ", glisse-t-il, mystérieux. Le château ? Un énorme piton de tuf haut de plus de 60 mètres, dominant la ville d'Uçhisar, qui, à l'heure du soleil couchant, se pare de couleurs rougeoyantes. A l'intérieur de cette vigie naturelle, sculptée dans la tendre pierre par l'érosion, un dédale de galeries et d'escaliers mène au sommet. De là, on découvre toute la vallée, un paysage somptueux, lunaire, avec une succession de grottes, de falaises, de canyons, et surtout des colonnes façonnées par le vent, ces fameuses curiosités géologiques appelées " cheminées de fées ".
...

Jacques Avizou a tout quitté il y a dix ans. La France, son job d'architecte, ses habitudes, sa maison. Direction la Cappadoce, une région volcanique qu'il venait de découvrir, fasciné, à l'occasion de vacances. Un choix osé ? " Montez donc tout en haut de ce que l'on appelle ici le Château et vous comprendrez mon coup de foudre ", glisse-t-il, mystérieux. Le château ? Un énorme piton de tuf haut de plus de 60 mètres, dominant la ville d'Uçhisar, qui, à l'heure du soleil couchant, se pare de couleurs rougeoyantes. A l'intérieur de cette vigie naturelle, sculptée dans la tendre pierre par l'érosion, un dédale de galeries et d'escaliers mène au sommet. De là, on découvre toute la vallée, un paysage somptueux, lunaire, avec une succession de grottes, de falaises, de canyons, et surtout des colonnes façonnées par le vent, ces fameuses curiosités géologiques appelées " cheminées de fées ". Fasciné par la beauté du site, situé à 300 kilomètres au sud-est d'Ankara, Jacques Avizou a acheté et entrepris de restaurer, une à une et dans la plus pure tradition, 14 habitations semi-troglodytiques, creusées autrefois dans le tuf puis laissées à l'abandon. " Un vrai régal pour moi, qui n'avais travaillé que le béton jusque-là. En même temps, le pari était risqué : l'étanchéité, la solidité de la roche, les systèmes d'aération naturels... tout était un mystère ", raconte-t-il. Pour que l'architecture s'intègre parfaitement dans celle du village aux pierres ocre et blanches, le Français a fait appel à une équipe d'ouvriers et d'artisans maîtrisant parfaitement le savoir-faire local. D'où un raffinement et une authenticité poussés jusque dans les moindres détails : voûtes en berceau, cheminées et niches sculptées, cuve à vin à même le roc, kilims (tapis tissés), poteries d'origine... Chacun des studios et résidences possède une terrasse panoramique ou un jardin fleuri où il fait bon profiter de la tranquillité des lieux. Les amateurs de marche emprunteront les divers sentiers, certains partant du pied des maisons. Le must étant tout de même de survoler en ballon cette partie de la Cappadoce. C'est vraiment là, dans les airs, que la magie du pays des fées prend toute son ampleur... Les cuevas font partie du patrimoine culturel andalou. C'est là, dans ces demeures traditionnelles de paysans, que Federico García Lorca (1898-1936) situe l'action d'un des chefs-d'£uvre de la littérature espagnole, " Noces de sang ". Longtemps abandonnées, aujourd'hui réhabilitées, ces caves troglodytiques, même si elles gardent une apparence extérieure modeste, sont devenues confortables. Les plafonds voûtés et chaulés de blanc surplombent des sols constellés de mosaïque andalouse et des cheminées couvertes de faïences bleues et vertes. Dans les niches aménagées dans la pierre se cachent un lit, une alcôve sculptée, un mobilier typique en bois... Et, à quelques kilomètres, en contrepoint de ces belles demeures rustiques, la flamboyante Grenade déploie ses palais chatoyants, ses fontaines mauresques, ses patios parfumés de jasmin et de rose... C'est le seul 4-étoiles de Matmata, village troglodytique du Grand Sud tunisien perdu au c£ur d'un incroyable paysage lunaire ; pour l'anecdote, c'est là, au milieu de ce fabuleux décor montagnard, que fut tourné " La Guerre des étoiles " ! N'hésitez pas à réclamer, au moment de réserver, l'une des chambres creusées dans la roche. Fraîches, même durant les grandes chaleurs, elles sont décorées avec goût et simplicité. Idéal pour les siestes vespérales avant de tenter un plongeon dans la piscine panoramique de l'hôtel. Devant vos yeux, cratères et plaines rocailleuses s'étendent à perte de vue. Pour fuir la foule qui envahit régulièrement le site alentour, le mieux est de profiter des centaines de kilomètres de pistes quasi désertes. D'autant que certaines commencent juste en bas de l'hôtel. Nichées dans la falaise bordant l'estuaire de la Gironde, près du village de Meschers, les grottes de Matata ont, depuis le Moyen Âge, accueilli contrebandiers désireux de cacher leur sel, corsaires en fuite ou huguenots persécutés... Cet endroit hautement romanesque renferme aujourd'hui six chambres avec terrasse panoramique exceptionnelle embrassant à la fois le plus large estuaire d'Europe, la côte du Médoc et la pointe de Grave. Vos nuits seront bercées par le bruit des vagues et les effluves de romarin ou de lavande du jardin. A noter, pour les enfants, jouxtant l'hôtel, un petit musée expliquant la vie dans les grottes au Moyen Âge. Cet ancien monastère, niché au creux d'une falaise surplombant la Loire, en plein vignoble de Vouvray, est l'endroit idéal pour un week-end romantique entre deux visites de châteaux. Chambres voûtées, belle piscine et terrasse donnant sur le fleuve... Sans oublier le délicieux restaurant de poissons, particulièrement réputé dans la région. Les amateurs de luxe et de tranquillité apprécieront. Un drôle de nom, qui convient parfaitement à l'originalité de cette demeure, implantée à flanc de coteau, au c£ur de la Touraine. Alain et Cathy proposent deux chambres troglodytiques authentiques et une troisième aménagée sous les combles, dans l'ancien pigeonnier de leur ferme, qui date du xvie siècle. Les pièces en pierre blanche sont réchauffées de lits à baldaquin et de meubles aux couleurs vives. Amandine Hirou