Longtemps, l'excuse du look in-fâme des tenues de sport a permis à beaucoup de justifier leur peu d'empressement à rejoindre la salle de gym. Mais voilà, Stella McCartney et Yohji Yamamoto, entre autres, ont fait défiler les survêts sur les catwalks. Maintenant que le training chic est sorti du placard, c'est le club de fitness qui porte le chapeau : trop loin, trop cher, trop moche surtout, sans parler des odeurs de vestiaires et de l'entourage peu amène de bodybuildés un peu trop sûrs d'eux. Pourtant, là aussi, les choses sont en train de changer : la forme des haltères et des machines de fitness compte désormais autant - si pas plus - que la fonction. A Milan, lors du dernier Salon du meuble, Technogym présentait son nouveau tapis de course imagi...

Longtemps, l'excuse du look in-fâme des tenues de sport a permis à beaucoup de justifier leur peu d'empressement à rejoindre la salle de gym. Mais voilà, Stella McCartney et Yohji Yamamoto, entre autres, ont fait défiler les survêts sur les catwalks. Maintenant que le training chic est sorti du placard, c'est le club de fitness qui porte le chapeau : trop loin, trop cher, trop moche surtout, sans parler des odeurs de vestiaires et de l'entourage peu amène de bodybuildés un peu trop sûrs d'eux. Pourtant, là aussi, les choses sont en train de changer : la forme des haltères et des machines de fitness compte désormais autant - si pas plus - que la fonction. A Milan, lors du dernier Salon du meuble, Technogym présentait son nouveau tapis de course imaginé par l'architecte italien Antonio Citterio ( lire encadré). Pour Alias, Philippe Starck dévoilait sa première collection d'accessoires de gym, à utiliser en solo à la maison ou au bureau. " Vos meilleurs projets sont ceux que vous réalisez en pensant d'abord à vous, assure l'infatigable trublion du design. Regardez-moi : je suis vieux, j'ai une vie de dingue et je suis trop gros. Heureusement pour moi, j'ai épousé une fille superbe ( NDLR : Jasmine Abdellatif, qui est aussi son attachée de presse) qui a fait le v£u étrange de vivre avec moi jusqu'à ce que j'aie 100 ans. Ce qui est stupide si vous y pensez, car si je ne change rien à mes habitudes, je serai mort dans cinq ans ce qui ferait d'elle une veuve riche, jeune et sexy ! " Non, je reste en danger parce que je n'ai pas le temps de faire de l'exercice. Ce n'est pourtant pas si difficile : 15 minutes par jour suffisent. On se dit que le club de sport, c'est trop compliqué, qu'installer un équipement chez soi, c'est trop cher et surtout trop encombrant. Bref, vous vous trouvez 1 000 excusesà qui feront que vous mourrez sûrement avant d'avoir 100 ans. Je me suis seulement demandé comment je pouvais aider mes amis et moi-même à survivre en créant une collection d'accessoires - juste ce qu'il faut, pas plus - qui donnent envie de faire de la gym. Il fallait qu'ils soient suffisamment sexy, arty et en même temps discrets pour qu'on puisse toujours les avoir à portée de main, à la maison ou au bureau. Comme cela, entre deux réunions, vous prenez vos poids, woo, woo, woo ( sic) et voilà ! Pareil, woo, woo, woo, pendant que vous lisez vos mails ! Il ne faut rien de plus. Avec cette collection : plus d'excuses. Sans hésiter, le bracelet. Et j'en ferai d'autres de ce type. Il est à la fois doux et confortable, et vous pouvez ajuster son poids comme vous voulez ( NDLR : grâce à des " pastilles " que l'on peut enlever pour alléger le bracelet). J'imagine bien qu'il plaira à toutes les filles qui veulent faire un peu d'exercice avant d'entrer dans leur bikini, cet été. Il leur suffit de porter les bracelets, le collier. Et d'aller faire leurs courses, boire un verre avec une copine, aller bosser. En plus, si on les complimente sur leur bijou, elles pourront même dire fièrement : " non, ce n'est pas un bracelet, c'est ma salle de sport ! " Oh oui : 1,5 kilo à chaque bras. Je vous défie d'essayer ! Bien sûr, il faut prendre l'habitude de tenir son verre à deux mains. L'idée, c'est que cela devienne le nouveau snobisme. Du style : " tu en es à combien toi ? Six kilos déjà ? Moi j'ai commencé à deux, mais je suis sûr que je ferai mieux le mois prochain ". Et ça, c'est un tout nouveau concept. D'ailleurs, je ne vais pas m'arrêter là : la collection comporte aussi un bureau ergonomique nouvelle génération. Et je vais introduire un lit de massage et surtout un lit pour faire la sieste. Car faire la sieste, c'est prouvé scientifiquement, c'est idéal pour bien travailler ! Propos recueillis par Jesse Brouns (traduction et adaptation Isabelle Willot)