Derrière chaque vêtement Max & Lola, il y a des mots, un imaginaire, des références - ici, " les années 50, Jackie Kennedy, Dior, Chanel, le glamour et la fragilité en même temps "... Il y a du savoir-faire aussi, des modèles dessinés jusque dans les moindres détails et des matières assemblées avec doigté par Kaatje Sandra, une Bruxelloise qui crée pour les mômes des silhouettes raffinées et audacieuses, à porter en toute décontraction. Et puis, il y a surtout des envies, celles de cette férue...

Derrière chaque vêtement Max & Lola, il y a des mots, un imaginaire, des références - ici, " les années 50, Jackie Kennedy, Dior, Chanel, le glamour et la fragilité en même temps "... Il y a du savoir-faire aussi, des modèles dessinés jusque dans les moindres détails et des matières assemblées avec doigté par Kaatje Sandra, une Bruxelloise qui crée pour les mômes des silhouettes raffinées et audacieuses, à porter en toute décontraction. Et puis, il y a surtout des envies, celles de cette férue de mode, formée en architecture d'intérieur, et venue au stylisme par passion et intuition - " pour cette pièce phare de l'été 2012, je voulais un petit manteau près du corps, avec des manches tailleur, un mélange de coton et de soie, un fond pastel bleu clair et des fils de diverses couleurs brodés qui donnent une allure très graphique à l'ensemble. Je l'ai fait shooter par Christophe Gilbert, qui a un univers si particulier... "Ce vestiaire, qui entend rendre les enfants espiègles et beaux à la fois, a mis un quart de siècle à s'affirmer, à se peaufiner, pour arriver aujourd'hui à une ligne mature, parfaitement imparfaite comme le pointent de nombreux amoureux de la griffe. Vingt-cinq ans de création qui se devaient d'être soulignés, pour la belle saison à venir, avec une collection exceptionnelle - " très vive, très colorée, très patchwork ", comme la définit Kaatje. Sans oublier les prints - confettis et couronnes notamment pour célébrer l'anniversaire - omniprésents dans l'ADN de la marque, et qui sont développés par la créatrice et son mari artiste plasticien. Une garde-robe estivale qui s'annonce donc comme un feu d'artifice pour rappeler que sans Max & Lola la création belge pour les kids ne serait probablement pas où elle en est aujourd'hui, c'est-à-dire parmi les plus pointues et les plus prisées de la planète. Et que la dynamique qu'elle a réussi à initier, à une époque où l'on se contentait d'habiller les gosses en sages écoliers, a aujourd'hui fait de nombreux émules... Autant de raisons de se (re)plonger dès le printemps dans les réalisations de Kaatje qui, pour l'occasion, a mis sur pied un concours de dessin. Chaque enfant visitant l'un de ses points de vente (*), dès fin février prochain, recevra un puzzle vierge, à décorer sur le thème de la fête. Les £uvres produites seront à télécharger sur le site Web du label et les plus belles seront sélectionnées par les internautes et primées en juin... Happy birthday Max & Lola ! (*) www.maxlola.comFANNY BOUVRY