Le concept était simplissime : suivre quatre enfants, en version " no comment ", de leur naissance à leur première bougie. De cette démarche objective est né Bébés, un film documentaire, produit par Alain Chabat et réalisé par Thomas Balmès, sorti fin 2010 en DVD. Quatre familles, quatre pays - Namibie, Japon, Mongolie et États-Unis -, quatre conceptions de la vie... et pourtant une irrépressible envie commune de manger des cailloux,...

Le concept était simplissime : suivre quatre enfants, en version " no comment ", de leur naissance à leur première bougie. De cette démarche objective est né Bébés, un film documentaire, produit par Alain Chabat et réalisé par Thomas Balmès, sorti fin 2010 en DVD. Quatre familles, quatre pays - Namibie, Japon, Mongolie et États-Unis -, quatre conceptions de la vie... et pourtant une irrépressible envie commune de manger des cailloux, une passion partagée pour les animaux et une détermination identique à s'affirmer bipède. Ces mômes démontrent sans le savoir qu'ils sont les mêmes, par-delà les clichés. Petit, le photographe James Mollison avait une chambre mansardée à Oxford, remplie de figurines Action Man, de pages déchirées du magazine Smash Hits, de posters de surfeurs... Lorsque Fabrica, le centre de recherche créative de Benetton, lui demande de travailler sur les droits de l'enfant, c'est en hommage à sa tanière qu'il imagine ce livre paru récemment, Where Children Sleep (Ed. Chris Boot), compilant plus de cinquante photos de lieux où des jeunes de par le monde s'endorment chaque soir, de la Japonaise Kaya, dont la maman dépense 1 000 euros par mois pour l'habiller, à Bilal, le berger bédouin, qui sommeille dehors avec les chèvres. Une façon de dénoncer les inégalités via le quotidien des gosses, sans que l'auteur prononce un mot. Quand Anthony Asael et Stéphanie Rabemiafara se sont rencontrés, ils ont décidé de tout plaquer. 620 000 km parcourus et 192 pays visités plus tard, ils sont revenus en Belgique avec 25 000 dessins et poèmes d'enfants pour raconter la planète à travers leurs yeux. De ces témoignages naïfs a éclos une expo, Art in All of Us, à voir à la gare Centrale d'Anvers jusqu'au 8 mai prochain (www.artinallofus.be). L'enfant est partout aujourd'hui... Il se pavane avec des looks à sa mesure ( lire en pages 14 à 20). Ses parents, ça les rassure ( lire en pages 24 à 27). Dans la presse aussi, il assure ( lire en pages 36 et 37). Mais souvent, il sature... Tant de choses sont faites avec lui, mais pas pour lui. L'enfant-roi cherche sa voie. Heureusement, avec un film, un livre ou une expo, certains grands jouent les porte-voix. FANNY BOUVRY - SECRÉTAIRE DE RÉDACTIONUne détermination identique à s'affirmer bipède.