" Les Egyptiens ", par Françoise Dunand et Roger Lichtenberg, Chêne, 239 pages.
...

" Les Egyptiens ", par Françoise Dunand et Roger Lichtenberg, Chêne, 239 pages. " Change, Brussels Capital of Europe ", ouvrage collectif, Prisme Editions, 304 pages. " Cachemire, le paradis oublié ", textes de Marc Epstein, photographies de Marie Dorigny, Chêne, 159 pages. " Pôles ", textes et photos par Rémy Marion, Vilo, 189 pages + CD. " Michel Polnareff ", par Fabien Lec£uvre, Ramsay/Vade Retro, 144 pages. Dans la même série, ouvrages consacrés à Johnny Hallyday, Claude François, Jacques Brel et Eddy Mitchell. " Afrique, les mains du Monde ", par Jacques Anquetil, Solar, 206 pages. " Design en Belgique1945 û 2000 ", par Lise Coirier en collaboration avec Denis Laurent, Racine, 192 pages. " Un nouveau regard sur la Terre ", par François et Nöel Graveline et l'entreprise PlanetObserver, Solar, 204 pages. " L'Héritage culinaire de la Villa Lorraine ", par Freddy et Patrick Vandecasserie, Stichting Kunstboek, 160 pages. " Jardins du monde romain ", par Patrick Bowe, Flammarion, 169 pages. " Allain Provost, paysages inventés ", textes de Michel Racine, Stichting Kunstboek, 283 pages. " Au pays des oiseaux ", par Franck Renard, éditions du Perron, 166 pages. " Tangos ", par Jean-Luc Thomas, Solar, 127 pages. " Les Palais indiens ", texte de George Michell, photographies d'Antonio Martinelli, Thames & Hudson, 231 pages. " La Patine du temps ", par Robin Forster et Tim Whittaker, Hoëbeke, 192 pages.1. Egypte antique L'album veut rendre compte de la richesse et de la remarquable créativité d'une civilisation dont l'histoire commence 3500 ans avant l'année zéro et qui a laissé force témoignages sur les modes de vie, les savoirs et techniques, la conception du monde. Les auteurs û une égyptologue et un docteur en médecine û ont le talent de tout expliquer avec une rigueur jamais austère et d'analyser les faits de manière savante et attrayante. Parmi les documents photographiques : les grands classiques inévitables, mais aussi quelques images originales. M.E.B. n 2. L'avenir de bruxelles Bruxelles ma belle sont, hélas, des mots qui ne vont pas toujours très bien ensemble. Au fil de son histoire, la capitale européenne a, en effet, subi de nombreuses agressions en matière d'architecture et d'urbanisme. Alors que son rôle prépondérant au niveau international se confirme, les urbanistes, les architectes et ses habitants se doivent de lui créer un visage à la hauteur de ses ambitions. Dans cet ouvrage, en s'appuyant sur une étude historique rigoureuse et une analyse très fouillée de la situation actuelle, plusieurs bureaux de grands architectes européens livrent les résultats de leur réflexion prospective sur Bruxelles. Passionnant. S.L. n 3. Paradis blessé En dépit du conflit entre Indiens et Pakistanais qui déchire la région depuis plus de dix ans, le Cachemire demeure ce pays qui avait fait dire en 1665 à François Bernier : " Le royaume dépasse en beauté tout ce que j'avais anticipé ." Grand reporter au journal " Le Monde ", Marc Epstein brosse un portrait multiple d'un paradis certes blessé, mais qui continue de charmer, avec ses champs de safran, ses bateaux aux volets sculptés dans le bois de santal, l'apparente sérénité des brodeuses de châles, les fleurs de lotus, les fêtes de mariage et cela malgré les casques, les bottes, les fusils mitrailleurs... M.E.B. n 4. Spectacle total Voyageur polaire avec à son actif plus de quarante périples du Labrador à la mer de Ross, Rémy Marion est aussi un remarquable concepteur. Non seulement il joue au charme et au sourire avec les lieux, les êtres, les lumières, les moments magiques, mais il y va de commentaires pluridisciplinaires auxquels l'autorise sa maîtrise du sujet et, cerise sur l'iceberg, il joint à l'album un CD audio pour 60 minutes de cris d'animaux sauvages, de symphonies des vents, de crissements et tonnerres des géants de glace. Il rappelle qu'autodidacte est un très beau titre de noblesse, qui force le respect. M.E.B. n 5. Le grand Polnareff illustré Dans la série " Les photos collectors racontées par Fabien Lec£uvre ", l'ouvrage grand format consacré à Michel Polnareff mérite un détour. Moins pour le commentaire de Lec£uvre û légèrement redondant û que pour l'exceptionnelle série de photographies rares, oubliées, voire totalement inédites, d'un des plus brillants artistes français des années 1960-1970. Colorés, allumés, mondains, intimistes, posés ou spontanés, ces clichés de l'ex-beatnick malingre devenu idole body-buildée, constituent un véritable témoignage historique du parcours unique de Polnareff. On le découvre au Japon, en coulisses, avec Johnny, façon Salut Les Copains ou star fatale, sur la scène de l'Olympia, bref, dans toutes les trames qui vont de l'obscurité à la gloire. Sans oublier les fameuses photos " dénudées " de 1972... Ph.C. n 1. Le c£ur dans les mains L'artisanat d'Afrique noire demeure authentique, si l'on passe du Sénégal au Rwanda, via le Mali ou le Niger. L'auteur, historien reconnu du textile, inventorie les produits de l'intelligence des mains qui passent par les matières locales : terre, minerai, bois, indigo ou noix de cola, calebasse, laine, coton, raphia. Les motifs, la polychromie, les techniques sont chargés d'une importante symbolique magico-religieuse. Avant d'être utilisé ou échangé, l'objet doit plaire aux dieux, aux génies. De là, lecteur qui recevez l'hommage de ce livre, à vous considérer comme tel... M.E.B. n 2. Création 100 % belge Fruit de trois années de recherches, cet ouvrage trilingue conte la fabuleuse histoire du design belge de 1945 à 2000. Si, en matière de création et d'innovation, l'Italie et la Scandinavie font, à juste titre, la pluie et le beau temps sur la planète design, au fil du temps, la Belgique s'est, elle aussi, taillé une réputation plus qu'enviable. Actuellement, la jeune génération de designers belges fait d'ailleurs un tabac sur la scène internationale. Des créateurs tels que Maarten Van Severen, Xavier Lust ou Vincent Van Duysen voient leurs projets édités par de prestigieuses marques internationales de design. Un beau coup de projecteur sur la création belge. S.L. n 3. Arrêt sur images Personne ne le conteste : on fait dire aux chiffres ce qu'on veut. En irait-il de même pour les photos ? Certains effets sont étonnants, dans cette collection de 90 images prises par satellite. Ainsi, la juxtaposition d'écailles de crocodile et d'une vue de la terre d'Arnhem, en Australie, ou l'£il à la pupille immaculée qui semble être le mont Egmont, en Nouvelle-Zélande, ou encore la patte d'oie formée par l'embouchure du Mississippi. On se demande parfois si tout est bien réel ; on nous assure qu'il s'agit là d'£uvres d'art naturelles. Dans l'affirmative, qu'attend-on pour les préserver ? M.E.B. n 4. Comme à la Villa La Villa Lorraine, une institution dans le paysage bruxellois, nous propose le meilleur de ses recettes dans un ouvrage exécuté à quatre mains : celles du chef Freddy Vandecasserie et de son fils Patrick. A noter : de nombreuses idées à retrouver pour composer vos menus de fêtes. J.-P.G. n 5. Rome, côté jardins Ils étaient fous, ces Romains. De jardins par exemple, dont ils ont largement pourvu leur empire comme l'attestent des empreintes encore visibles de la Grande-Bretagne à la Lybie, du Portugal à l'Asie Mineure. Leur conception et leur ordonnancement avaient été influencés par ceux û plus anciens û du Proche-Orient, de Grèce et d'Egypte. Cette évocation bien documentée, qui mêle vues actuelles et documents anciens, donne une mesure d'une qualité de vie et d'un raffinement qui ont inspiré à leur tour les grands jardins ultérieurs, à commencer par ceux de la Renaissance. M.E.B. n 1. Grands paysages La couverture, signée Yann Arthus-Bertrand, présente une vue aérienne des plus saisissantes du parc Diderot à la Défense à Paris. Elle donne sans aucun doute la dimension des £uvres du paysagiste français Allain Provost. Celui-ci s'est mis au service d'£uvres gigantesques comme le terminal Eurotunnel à Calais ou le parc Citroën à Paris. Cet ouvrage de belle facture, réservé aux initiés d'architecture des jardins, propose également aux autres une magnifique découverte de ces paysages imaginés. J.-P.G. n 2. Ses trucs en plumes Le photographe animalier est un drôle d'oiseau. Migrateur émérite, il est aussi capable d'une longue et opiniâtre immobilité û l'affût û pour obtenir le cliché différent, original, voire exceptionnel. Ayant choisi de montrer les oiseaux, le Verviétois Franck Evrard a entrepris un long périple à travers l'Europe, de l'extrême nord de la Norvège aux Pyrénées, en passant par Sourbrodt et les îles Shetland, pour saisir dans toute leur majesté multicolore la chouette de Tengmalm, le pipit farlouse, le grosbec casse-noyaux ou le cygne chanteur. Ses commentaires, sobres et didactiques, destinent l'album au profane comme à l'amoureux. M.E.B. n 3. En amoureux partage Tous les tangos d'hier et plus encore ceux d'aujourd'hui déploient ici leurs charmes envoûtants, depuis la naissance de cette passion brûlante, à la fin du xixe siècle dans un quartier pauvre de Buenos Aires. Chorégraphie enflammée et tragique, le tango se prête admirablement à la photographie, sans pour autant dévoiler son mystère. " C'est beau le tango, beau à pleurer /... Existe-t-il une danse plus érotique, bien que trop savante pour s'y mettre sans fracas ?" L'avant-propos de Hanna Schygulla est une juste invitation au voyage historique et passionné. M.E.B. n 4. Splendeurs architecturales Véritables petites villes, les palais sur lesquels régnèrent tout à tour souverains hindous et musulmans ont gardé jusqu'à nos jours leur beauté exceptionnelle. Un architecte photographe et un orientaliste spécialiste de l'Inde ont su capter la magie et les richesses architecturales qui ont vu le jour, du xiie siècle à l'époque de la souveraineté britannique, de la culture musulmane à... l'Art déco. Les photos, impressionnantes, n'ont pas pour seul objectif de " faire beau " ; elles s'accordent au commentaire érudit pour faire comprendre toutes les étapes de la vie quotidienne à travers le temps. M.E.B. n 5. Tel logis, tel maître ? Ce livre suppose que les maisons et les objets reflètent la personnalité de chacun et constituent un bastion protégeant du monde extérieur. L'ouvrage passe en revue et détaille les différents endroits d'une demeure ancienne et la manière de les rendre agréables, avec une prédilection pour l'exploitation ou la réutilisation des choses anciennes. Une règle : ne jamais brider son imagination et céder à l'attrait indémodable des bâtiments anciens. Agrémenté de 300 photographies, de conseils techniques, de nombre d'adresses utiles (en France) et de " trucs " pour dénicher à moindre prix ce qui fera la différence. Amateurs de zen s'abstenir. M.E.B. n