Porta Nuova n'a pas volé son nom : aux alentours de la Piazza Gae Aulenti, tout ou presque est neuf. Une luxueuse artère commerçante, des tours résidentielles et de bureaux ou encore des espaces verdoyants agrémentent désormais le paysage. Et ce quartier n'a pas fini de se développer : six centres culturels et musées, un supermarché souterrain, des boutiques branchées, des restaurants, quatre lignes de métro et un train à grande vitesse, en sous-sol également, verront prochainement le jour.
...

Porta Nuova n'a pas volé son nom : aux alentours de la Piazza Gae Aulenti, tout ou presque est neuf. Une luxueuse artère commerçante, des tours résidentielles et de bureaux ou encore des espaces verdoyants agrémentent désormais le paysage. Et ce quartier n'a pas fini de se développer : six centres culturels et musées, un supermarché souterrain, des boutiques branchées, des restaurants, quatre lignes de métro et un train à grande vitesse, en sous-sol également, verront prochainement le jour. L'endroit a pourtant longtemps été considéré comme sans attrait, des bâtiments vides et des terrains en friche faisant office de décor. Cette partie oubliée, au nord-ouest de ville, semblait alors se contenter de son statut de zone de transit, n'attirant que quelques voyageurs prenant le train à la gare de Garibaldi. En témoigne la porte parfaitement conservée sur la Piazza XXV Aprile, datant de 1810 et qui a donné son nom au lieu. Elle fut autrefois érigée sur une ancienne route romaine reliant Milan à Branzi, dans la commune de Bergame. Une joyeuse agitation règne aujourd'hui dans le coin, l'ensemble de ce territoire étant piétonnier comme le veut le Plan vert imaginé, pour ce site, par Boeri Studio, Pelli Clarcke Pelli Architects et Kohn Pedersen Fox. Plus de 90 000 m2 de parcs et de jardins publics ont été construits ou remis à neuf, des pistes cyclables ont été créées, ainsi qu'un pont dédié aux usagers faibles de presque un kilomètre de long et un gratte-ciel qui ne dégage pas la moinde émission de CO2. Si la remise en état globale était supposée aboutir pour l'ouverture de l'Expo universelle, début mai, cette deadline n'a pu être respectée. Çà et là, entre deux buildings, émerge encore une grue... Mais les investisseurs du Qatar, désormais omniprésents dans le quartier, risquent d'accélérer le processus. Et même d'ajouter encore quelques bâtiments dans les années à venir...C'est le coeur battant du quartier. La place circulaire est entourée de gratte-ciel et illuminée par des " arbres solaires ", soit des éclairages de rue imaginés par Ross Lovegrove et fonctionnant à l'énergie solaire. Une fontaine ultramoderne trône au milieu de l'espace. Replay y a ouvert l'an dernier un concept store " multi-expérience " de 1 500 m2. Muji, Sephora, Nike et Hugo Boss y sont également présents. La bonne adresse du coin : la librairie La Feltrinelli qui fait aussi office de café et de restaurant, où l'on peut rapidement manger un bout le midi pour trois fois rien. En mars de l'année dernière, le supermarché Eataly a pris ses quartiers dans l'ancienne salle de théâtre et de cinéma Smeraldo. Avec ses six restaurants et son nombre incalculable de variétés de pâtes, d'huiles d'olive, de charcuteries fines et de fromages, l'endroit est un paradis pour les amateurs de cuisine italienne. " Better food, better life " est le leitmotiv des lieux. 10, Piazza XXV Aprile. www.eataly.net. C'est la nouvelle artère de boutiques de luxe de la ville. Légèrement en pente et reliant les places Corso Como et Gae Aulenti, elle est complètement piétonne. Costume National, Maison Martin Margiela et Les Hommes (lire par ailleurs) ont été parmi les premiers à s'y installer. Moschino y ouvrira également une boutique prochainement. En français, " le bois vertical ". Il s'agit d'un complexe d'appartements imaginé par le trio d'architectes Stefano Boeri, Gianandrea Barreca et Giovanni La Varra. Entièrement végétalisés, les deux bâtiments accueillent l'équivalent d'un hectare de verdure. 730 arbres, 11 000 plantes et 5 000 arbustes sont installés sur les terrasses des deux tours s'élevant à 110 mètres de hauteur. Optimal en matière d'isolation, de purification de l'air et d'écosystème, mais aussi particulièrement esthétique. Entre la Via Gaetano de Castilla et la Via Federico Confalonieri. L'endroit fut pendant des années la rédaction de Vogue et d'Elle Italie. Aujourd'hui, c'est une boutique culte gérée par Carla Sozzani, On y achète vêtements, objets design, livres, cosmétiques, etc. Le lieu est à Milan ce qu'est Colette à Paris et abrite aussi une cour intérieure verdoyante - où l'on peut boire un verre -, une toiture-terrasse, une galerie et trois chambres d'hôtes. Une expo y présente, jusqu'à fin août, des esquisses et des répliques de chaussures iconiques griffées Ferragamo. 10, Corso Como. www.10corsocomo.com C'est la boulangerie la plus connue de la ville. Il existe cinq points de vente mais celui-ci est le plus beau. L'établissement a été repris l'an dernier par le designer italien Antonio Citterio. De délicieux cappuccino et des tortine monoporzione sont servis dans le salon de dégustation. Les pains, pâtisseries et pizzas cuites au four à bois sont un régal. 5, Piazza XXV Aprile. www.princi.it L'enseigne dispose de deux parfumeries à Milan : l'une est située dans le grand magasin de luxe Excelsior et l'autre est installée, depuis un an, dans la Via Corso Como. Fragrances de niche et bougies odorantes de marques - Fornasetti, Eight and Bob, Blood Concept et Acqua di Stresa - s'y alignent. Le prix moyen d'un flacon oscille entre 150 et 250 euros... tandis que le plus cher revient à 590 euros. 2, Corso Como. www.averyperfumegallery.com Il s'agit du bar-restaurant des frères à la tête de la marque de mode Dsquared2. Aux fourneaux, on retrouve le chef Elio Sironi, qui a officié durant sept ans au sein du restaurant de l'hôtel Bulgari et qui est réputé pour son interprétation pure et moderne des classiques de la Botte. La terrasse en toiture offre une vue imprenable à 360 degrés sur la ville. Un petit plongeon dans l'une des deux piscines sera possible dès le 1er juillet prochain. 7, Via Ceresio. www.ceresio7.com Les gens du cru ne le crient pas trop fort mais il semblerait que le thé soit en passe de devenir le nouveau café. Chez Dammann Frères, une enseigne d'origine française désormais aux mains de la société italienne Illy, on retrouve pas moins de 290 sortes à la carte. Les best-sellers ? Le Goût Russe Douchka, un thé noir inventé dans les années 50, et le thé vert Bali. Chaque année, deux à trois saveurs différentes viennent s'ajouter à la gamme. Le plus : des spécialistes sont là pour guider les indécis. 12, Piazza XXV Aprile. www.dammann.fr Situé aux abords du quartier, à environ un 1,5 km du Duomo, l'établissement est le dernier 5-étoiles en date de la cité. Il offre tout le confort que l'on peut attendre d'un palace : un service excellent, un splendide spa, un restaurant gastronomique et même un gardiennage pour compagnons domestiques. 1, Corso di Porta Nuova. www.palazzoparigi.it PAR ELLEN DE WOLF" Milan est un grand musée à ciel ouvert un peu poussiéreux. Heureusement, des projets de cette ampleur lui offrent une nouvelle énergie. "