Notre séleciton : monocoque Dufour 36, 11 mètres, pour 8 personnes, entre 1 990 et 2 890 euros la semaine selon la saison.
...

Notre séleciton : monocoque Dufour 36, 11 mètres, pour 8 personnes, entre 1 990 et 2 890 euros la semaine selon la saison. Catamaran Athena 38, 12 mètres, 8 personnes, entre 2 990 et 4 240 euros. A louer chez Corsica 2001, tél. : + 334 95 10 13 89. Notre sélection : monocoque Bavaria 40, 12 mètres, 7 personnes, de 1 600 à 2 750 euros, au départ de Split ou de Zadar. A louer sur le site : www.ventportant.com Le tarif est calculé sous forme d'un loyer à la journée, entre 675 et 1 500 euros. A louer sur le site www.coolsailing.com, qui propose les services de très nombreux loueurs. Notre sélection : monocoque Moorings 40, 12 mètres, 8 personnes, entre 323 et 486 euros la journée. Moorings : 0800 80 30 30. n C'est le paradis du cabotage. En descendant d'Ajaccio vers le sud, on peut alterner baignades sur les immenses plages de Cupabia ou de Tralicettu et dîners intimes dans des criques translucides du littoral sartenais. L'arrivée sous les falaises de Bonifacio demeure un instant exceptionnel. De là, l'archipel des Lavezzi et surtout la Sardaigne û 12 milles nautiques, soit deux heures à la voile û sont à quelques encablures. Vous pouvez également rejoindre Porto-Vecchio, la station jet-set de la Corse. C'est la destination à la mode. On peut encore, au mois de juin, mouiller devant " son " île déserte, seul au monde. Et, entre Karlobag et Dubrovnik, il y en a 1 066, certaines portant encore les vestiges d'une citadelle ou d'une ruine de théâtre romain. Bercé par le sirocco, on peut aussi s'aventurer dans les paysages lunaires de l'archipel du parc national des Kornati ou s'engager dans de véritables fjords menant à de petits villages perdus. Autre avantage : la Croatie s'est équipée d'une infrastructure de 16 marinas qui permettent de trouver abri dans des ports parfois classés au Patrimoine mondial de l'Unesco. Et l'arrivée sur la citadelle de Dubrovnik est toujours un grand moment. Entre voilier classique et le trois-mâts de milliardaire, il existe une formule de semi-luxe : le caïque turc. Ces élégantes goélettes longilignes en bois (environ 25 mètres), qui peuvent accueillir une vingtaine de personnes, sont le paradis des bandes de copains. On peut facilement étaler une dizaine de matelas sur le pont et un équipages de 5 marins s'occupe de tout à bord. Au départ de Göcek ou Bodrum, les eaux limpides et calmes de la côte lycienne mènent de ruines byzantines à des criques bordées de pins et d'oliviers. Entre les villes, le littoral reste encore vierge et propice aux plongeons des hautes cabines du caïque. Nouveauté grâce aux récentes évolutions géopolitiques : pousser jusqu'aux somptueuses îles grecques, très proches des côtes turques, ajoute encore aux charmes de la mer Egée. Sous ce nom difficile à prononcer se cache l'un des paradis préférés des marins " hellénistes ". Cet archipel que l'on aborde à partir de Kos (temple du VIe siècle avant Jésus-Christ et sources chaudes) permet d'explorer de hauts lieux historiques, tel Patmos, tout en faisant des haltes dans des petits ports de pêcheurs ou sur les plages de Pserimos. Les conditions de navigation et de baignades sont idéales, les innombrables îles abritant de la houle.