UN CONCEPT. Fondé en 1834, ce couvent situé sur la frontière linguistique a abrité les Filles de saint Joseph de Templeuve. Dans les années 70, l'endroit s'est départi de sa fonction religieuse et a connu plusieurs destinées. Jusqu'à ce que Johan et Sofie Vriens le rachètent, voici quinze ans, et le transforment en chambre d'hôtes. S'il y a bien une constante dans le parcours du propriétaire, c'est le changement. Ebéniste de formation, Johan a d'abord ouvert un café à Anvers avant de tenir un bed & breakfast à Gand. La rénovation de ce monastère a duré une décennie. Pour le réaménager, notre hôte a dû faire évacuer 130 containers de déchets, poser 28 000 briques, planter 8 000 boutures de buis, et lais...