Le front de mer hédoniste et cosmopolite

Qu'on aime ou qu'on déteste ce bord de mer ourlé de cafés, de restaurants et de grands hôtels internationaux, c'est là que bat le c£ur de la ville. Dès l'aube et jusqu'à la tombée de la nuit, amateurs de rollers, joggeurs ou familles convergent vers la Tayelet, une promenade longue de 14 kilomètres, en perpétuelle effervescence. Sur ce ruban de sable, qui borde la ville du port de Namal, au nord, jusqu'à la vieille ville de Jaffa, au sud, les plages se succèdent sans se ressembler, chacune attirant son public, ses fêtes et ses mondanités.
...

Qu'on aime ou qu'on déteste ce bord de mer ourlé de cafés, de restaurants et de grands hôtels internationaux, c'est là que bat le c£ur de la ville. Dès l'aube et jusqu'à la tombée de la nuit, amateurs de rollers, joggeurs ou familles convergent vers la Tayelet, une promenade longue de 14 kilomètres, en perpétuelle effervescence. Sur ce ruban de sable, qui borde la ville du port de Namal, au nord, jusqu'à la vieille ville de Jaffa, au sud, les plages se succèdent sans se ressembler, chacune attirant son public, ses fêtes et ses mondanités. ART + HOTEL. À deux tas de sable du front de mer, ce boutique-hôtel est plus original que sa façade veut bien le laisser paraître. Férus d'art contemporain, les propriétaires ont donné carte blanche à cinq artistes israéliens (Ayelet Carmi, Doron Rabina, Olaf Kunman...) qui ont investi, chacun, un étage. Mention spéciale aux petits déjeuners buffet servis dans le patio. Chambre double à partir de 140 euros, petit déjeuner inclus. 35, rue Ben Yehuda. Tél. : + 972 3 797 1700. COOLA. Plus qu'un spa, cet espace strictement réservé à la gent féminine est aussi un endroit de rendez-vous entre copines. Situé dans l'un des hangars du nouveau port de la ville, ce lieu aménagé comme un appartement propose les soins esthétiques classiques, mais aussi des cours de danse du ventre ou de yoga. Massage corps, 67 euros l'heure. Hangar 26, port de Tel-Aviv. Tél. : + 972 3 544 44 62.PISCINE GORDON. Avec ses chaises longues, ses larges parasols blancs, son deck en teck et ses trois bassins, cette piscine posée sur la plage est digne d'un palace. Et, pour parfaire le tableau, sachez qu'elle est très peu fréquentée. Entrée, 10,50 euros. Front de mer. Tél. : + 972 3 762 33 00. MANTA RAY. Follement romantique, ce pavillon circulaire dressé sur la plage même est l'endroit rêvé pour un dîner en tête à tête. Les habitués se pressent en terrasse autour des plateaux de mezzés, de crevettes sautées (20 euros), l'une des spécialités maison. On raffole aussi du pain arabe frotté à l'huile d'olive. Alma Beach. Tél. : + 972 3 517 47 73.DVIR GALLERY. Présente sur les principales foires internationales (Bâle, la Fiac...), cette galerie, réputée, vient d'ouvrir sa troisième adresse, dans un ancien hangar à bateaux sur le port de Jaffa. Minimaliste, cet espace présente une sélection pointue de photos, sculptures lumineuses et vidéos d'artistes internationaux : Pavel Wolberg, Douglas Gordon, etc. Hangar 2, port de Jaffa. Tél. : + 972 3 683 23 42.C'est le plus ancien quartier de la ville. Peut-être le plus beau, aussi. Avec ses ruelles sinueuses, ses petites maisons recouvertes de bougainvillées et sa forte concentration d'artistes, il a conservé le charme d'un village. Les familles yéménites ont peu à peu laissé la place à des cafés bondés, des restaurants branchés et des boutiques de jeunes créateurs déjantés faisant de Névé Tzedek l'un des endroits les plus animés et les plus modeux de Tel-Aviv. NÉVÉ TZEDEK HOTEL. Une adresse confidentielle, planquée au fond d'une rue calme. Chineur et collectionneur d'art, le propriétaire a aménagé cinq suites, de la taille d'un appartement, avec de magnifiques salles de bains en pierre et un patio-jardin. À partir de 285 euros la nuit, petit déjeuner compris. 4, rue Degania. Tél. : + 972 3 516 01 40.DANS TAHANA MERKAZIT, à la lisière de Névé Tzedek, les anciens entrepôts militaires et la gare qui permettait de relier au début du xxe siècle Jaffa et Jérusalem viennent d'être superbement restaurés pour devenir un lieu d'exposition et de promenade, avec cafés et boutiques, à l'image des chais de Bercy à Paris. Belle illustration de ce mouvement, initié en Allemagne dans l'entre-deux-guerres, cette artère abrite la plus belle collection architecturale mondiale de cette époque. Dans les années 30, environ 4 000 bâtiments ont été érigés sur ce modèle. Des bâtiments recouverts d'un crépi blanc, aux balcons rectangulaires et aux fenêtres hublot, qui ont valu à Tel-Aviv le surnom de " Ville blanche ". À l'occasion de son centenaire, en 2009, un important programme de réhabilitation a été entrepris. Fière de son patrimoine, la ville organise désormais tous les samedis matin une visite de ce " musée à ciel ouvert ". www.white-city.co.ilHÔTEL MONTEFIORE. Intime, cet écrin de 12 chambres (chacune a sa bibliothèque personnelle) a réussi à s'imposer bien qu'il ne soit pas en bordure de plage. Lové dans une belle maison classée des années 20, il est luxueux sans être bling : chaque client se voit attribuer un membre du personnel, à sa disposition 24 heures sur 24. Chambre double à partir de 300 euros, petit déjeuner compris. 36, rue Montefior. Tél. : + 972 3 564 61 00.TAPAS AHAD HA'AM. Dans une ambiance surchauffée, au son du flamenco, on déguste une sélection de tapas catalanes (artichaut au fromage blanc, 5 euros, salade de poulet mariné et avocat, 7 euros) réinterprétées à la sauce israélienne - sans friture et sans mayonnaise - par le très réputé chef Jonathan Roshfeld. 27, rue Ahad Haam. Tél. : + 972 3 566 69 66.ABRAXAS NORTH. La bonne pioche de l'année ! Le jeune chef Eyal Shani, qui s'est fait remarquer à l'occasion de son émission de télévision, travaille avec maestria les légumes, les poissons et les herbes sélectionnés avec soin chez des maraîchers locaux. Rougets au four et à la cive, pommes de terre farcies aux petits légumes et au fromage blanc... tout est juste et exécuté avec sincérité. 40, rue Lilenblum. Tél. : + 972 3 546 44 35.BAR ROTHSCHILD 12. Installé dans un vieil immeuble abandonné, sur le très chic boulevard, ce bar est l'une des adresses les plus hype du moment. Les initiés savent bien que c'est à l'arrière que ça se passe. Dès 22 heures, le son monte : groupes de rock ou d'électro et talents émergents se bousculent sur cette petite scène bondée tous les soirs. 12, boulevard Rothschild. Tél. : + 972 3 510 64 30.PAR-DERRIÈRE. Une cour arborée, plantée de citronniers, de bambous et de jasmin, quelques canapés chinés aux puces de Jaffa... Il n'en fallait pas plus à David Aboucaya pour ouvrir le premier garden wine bar de Tel-Aviv. Et pour être à la hauteur de ses ambitions, ce quadra a engagé un sommelier spécialisé dans les vins du monde entier, servis autour de tartines de foie haché ou crostinis de brie et miel. Verre de chardonnay à partir de 5,60 euros. 4, rue King George. Tél. : + 972 3 629 21 11.Par Sylvie Wolff