DJ/producteur et patron du club privé Jalousy

" Ma garde-robe est le reflet de mon histoire personnelle. J'ai eu une adolescence plutôt difficile et mes goûts vestimentaires n'y étaient pas pour rien. A l'époque, j'étais fan de The Cure, je rêvais de me maquiller comme Robert Smith, je m'étais même acheté un tee-shirt à l'effigie du groupe. Dès que j'ai pu voler de mes propres ailes, tout l'argent que je pouvais gagner avec...

" Ma garde-robe est le reflet de mon histoire personnelle. J'ai eu une adolescence plutôt difficile et mes goûts vestimentaires n'y étaient pas pour rien. A l'époque, j'étais fan de The Cure, je rêvais de me maquiller comme Robert Smith, je m'étais même acheté un tee-shirt à l'effigie du groupe. Dès que j'ai pu voler de mes propres ailes, tout l'argent que je pouvais gagner avec mes premiers boulots allait dans mes fringues. Je suis passé par tous les extrêmes, je me suis même décoloré les cheveux en blanc ! J'ai très vite découvert à quel point les vêtements pouvaient m'aider à me mettre en scène, à entrer dans un personnage, ce qui est essentiel pour un artiste. A 40 ans, je peux être considéré comme un " vieux " DJ ; ce que je porte pour mixer, je ne peux plus vraiment le faire à la ville. Je prends d'autant plus de plaisir à choisir mes tenues de scène. Quand je joue en festival devant des milliers de personnes, j'aime bien que les gens se disent : " C'était sympa la musique du gars avec la drôle de chemise à fleurs. " Ces chemises, je ne les mets qu'une fois. Je les chine dans des brocantes, elles sont uniques. Au quotidien, je m'habille toujours en noir des pieds à la tête : des jeans Lee, toujours, un tee-shirt, un pull Jean Paul Knott usé jusqu'à la corde, un blouson en cuir All Saints qui se patine, jamais de logo visible en tout cas, aujourd'hui j'ai horreur de ça. J'adore les chaussures, je suis fan de Nike Air, mais aussi des modèles en cuir, plus classiques. C'est une des premières choses que je remarque chez les gens. Longtemps, j'ai refusé de mettre des costumes car j'associais cela à la voie que mes parents voulaient me voir suivre. J'ai découvert Café Costume et depuis, il m'arrive même de mixer en complet ! J'aime la touche dandy, la fantaisie, le côté un peu rock des doublures originales que je suis le seul à voir. "