Immersion dans l'art américain récent avec cette expo collective proposée par le Musée Juif de Belgique, After Images. L'idée est de mettre en avant la manière dont les artistes US répondent à l'abondance d'images et d'informations qui caractérisent aujourd'hui la " culture de l'écran " à travers tous les supports artistiques et hiatus qui les séparent : peinture, sculpture, photographie, film et vidéo. L'image est à la fois convoquée et révoquée pour au final dépeindre une nouvelle façon d'aborder celle-ci. Tout ça selon le point de vue d'un New- Yorkais, puisque le commissaire de cet événement est Fionn Meade, chargé des expositions au SculptureCenter dans Big Apple. F.BY.
...

Immersion dans l'art américain récent avec cette expo collective proposée par le Musée Juif de Belgique, After Images. L'idée est de mettre en avant la manière dont les artistes US répondent à l'abondance d'images et d'informations qui caractérisent aujourd'hui la " culture de l'écran " à travers tous les supports artistiques et hiatus qui les séparent : peinture, sculpture, photographie, film et vidéo. L'image est à la fois convoquée et révoquée pour au final dépeindre une nouvelle façon d'aborder celle-ci. Tout ça selon le point de vue d'un New- Yorkais, puisque le commissaire de cet événement est Fionn Meade, chargé des expositions au SculptureCenter dans Big Apple. F.BY. After Images, Musée Juif de Belgique, 21, rue des Minimes, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 512 19 63. www.new.mjb-jmb.org Avec du bio, on pourrait mettre New York en bouteille. Démonstration faite avec Honoré des Prés et son trio d'eaux de parfum qui racontent chacune une tranche de Manhattan fantasmée. Pour la créatrice Olivia Giacobetti, la Grosse Pomme sent à la fois l'huile solaire à la noix de coco des bombes en Bikini de Central Park, le cake aux carottes de brunchs branchés de Brooklyn, le sillage vénéneux d'une vamp in the city (photo). Tout ça sans pétrochimie, sans parfums de synthèse, sans colorants et déjà sans phtalates. En vente en exclusivité chez Senteurs d'Ailleurs, à Bruxelles. I.W. Diane von Furstenberg, ou DvF pour les (presque) intimes, est la créatrice belgo-américaine à l'origine de la robe portefeuille. La pièce, fabriquée dans un jersey infroissable, sans boutons ni fermeture, se noue sur le côté. Le modèle, devenu le symbole du chic instantané des seventies, s'est vendu par millions d'exemplaires depuis lors. On le retrouve également aujourd'hui dans la pré-collection automne- hiver 11-12 de la chasseresse ( photo). Celle que Newsweek consacrait en 1976 comme " la femme qui se vend le mieux dans la mode depuis Coco Chanel " n'a pas pris une ride... Ses créations non plus. C.R. " Un peu funk, un peu trash et un peu chic. " C'est de cette façon que le créateur américain Marc Jacobs décrivait sa collection en 1994. Et aujourd'hui, en apprenant qu'il ouvrira en août prochain une boutique à Bruxelles pour sa collection Marc by Marc Jacobs, flanquée en prime du premier BookMarc d'Europe, on a presque envie de reprendre ces mêmes mots. " Un peu funk " d'avoir choisi le coin de la rue Antoine Dansaert et de la place du Nouveau Marché aux Grains pour s'installer. " Un peu trash " d'avoir attendu si longtemps pour proposer ses pièces dans notre capitale. Mais complètement chic... de pouvoir enfin s'offrir les chaussures, les vêtements ou les accessoires du talentueux créateur, accessoirement directeur artistique de Louis Vuitton. C.R. Que fait-on pour se consoler quand on a un coup de blues et qu'on vit à New York ? On s'offre un cupcake, soit un petit gâteau moelleux à souhait décoré d'un glaçage coloré qui met du baume au c£ur... Pour tester la formule anti- déprime à Bruxelles : rendez-vous chez Lilicup, " la première fabrique artisanale de cupcakes made in Belgique ". Et pour ceux qui touchent vraiment le fond, la charmante boutique aux couleurs tendres propose également des cheesecakes, des brownies et autres sucreries venues d'outre-Atlantique. Les plus courageuses se mettront elles-mêmes aux fourneaux ( lire en page...). F.BY. Lilicup, 65, rue du Page, à 1050 Bruxelles. www.lilicup.comPlongée haletante, Uptown et Downtown, dans Big Apple. De Harlem à Brooklyn, Julien, un Français installé à New York, immortalise " sa ville idéale " au gré de ses humeurs et de ses tribulations urbaines. The City That Never Sleeps est un terrain de jeu fascinant pour le photographe amateur qui dévoile tour à tour sur son photoblog une naïade qui fait bronzette dans Central Park, un bâtiment des tréfonds d'Harlem dégageant une géométrie particulière ou une simple scène de la vie quotidienne à la poésie rétro. Le titre de ses photos, qu'il décrit comme des " palimpsestes de sa mémoire ", est la plupart du temps extrait de chansons qui lui trottent dans la tête. À découvrir sur www.beaucoupdimages.com. CA.L. Individuel, rond, bombé, moelleux... les adjectifs sont nombreux pour décrire ces délices made in USA. À l'origine aux myrtilles ou au chocolat, les muffins se déclinent aujourd'hui chauds ou froids, sucrés ou salés. L'atout de ces petits gâteaux : ils sont faciles à faire. D'où ces 30 recettes sucrées et salées d'une simplicité enfantine. La plus raffinée des gourmandes retiendra la version au foie gras, la moins douée appréciera celle aux pépites de chocolat... Sooooo good ! CH.P. Muffins sucrés et salés, par Véronique Cauvin, Nouvelles variations gourmandes chez Solar, 64 pages. Après Los Angeles, la ville qui ne dort jamais reste le plus grand plateau de tournage à l'air libre du monde. La liste de films cultes tournés là-bas est d'une abondance folle comme les nuits de Broadway - de Il était une fois en Amérique à Quand Harry rencontre Sally en passant par la majeure partie des Woody Allen, tous les styles ont leur chance de réussir à Big Apple. Pour éviter les longs moments d'hésitation comme on en connaissait au temps des vidéos clubs, optez pour New York I Love You (2010). Ce DVD au titre explicite rassemble onze courts- métrages de 10 minutes. Sans liens entre eux, ces petits bouts de fiction parlent de trouver l'amour quelque part autour de Central Park. Ils sont signés par des réalisateurs forcément mad about NY : l'Indienne Mira Nair, le Turc Fatih Akin, le Français Yvan Attal... Le DVD contient un court inédit de Scarlett Johansson. B.G. Pour se la jouer New York State of Mind, on se précipite dans le nouveau corner Starbucks qui vient d'ouvrir Gare centrale, à Bruxelles, pour s'acheter un de leurs mugs bien épais qui gardent le café au chaud plus longtemps. Ne remplir à ras bord que d'americano très, très allongé. I.W. F.BY. / I.W. / C.R. / CA.L. / CH.P. / B.G.