Le Z4, véritable ovni chez BMW, est-il sans concurrence sur le marché des roadsters sportifs ?

Eh non : ce petit bolide doit subir la concurrence directe de la Mercedes SLK qui se vend deux fois plus que lui. Il lui reste donc encore bien du chemin à parcourir...
...

Eh non : ce petit bolide doit subir la concurrence directe de la Mercedes SLK qui se vend deux fois plus que lui. Il lui reste donc encore bien du chemin à parcourir... Quels sont ses arguments ? Le Z4 est un pur roadster deux places à l'habitacle furieusement sportif : aucune fioriture ni d'équipement pléthorique ne sont donc offerts. Autre argument : le bruit rauque et envoûtant de son 6 cylindres. Sur la route, rien ne semble non plus lui résister. A près de 200 km/h (sur circuit), il possède encore de l'énergie. Grâce au ciel, sa vitesse maximale est bridée à 240 km/h ! On notera aussi une consommation raisonnable de 8,2 litres aux 100 km et un équilibre de châssis excellent. Du grand art ! Pour le conduire, faut-il donc avoir la main " sportive " ? Pas du tout : on ne pilote quand même pas le Z4 toute la journée sur un circuit automobile ! Il se révèle aussi agréable en ville que sur autoroute grâce à son moteur qui impressionne durant une conduite tout en douceur par son étonnante disponibilité, même à de très bas régimes. Et l'habitacle : pas trop sobre ? Sobre mais de bon goût. Les sièges sont confortables et ergonomiques, offrant un excellent maintien latéral. Les instruments de bord se veulent discrets et il y a de la place pour éparpiller ses menus objets : dans une boîte à gants, deux poches rigides dans les portes et un compartiment d'une dizaine de litres logé dans la cloison arrière, entre les sièges. La capote doit sans doute occuper l'entièreté du coffre... Pas du tout : le roadster est doté d'une capote pliante bien conçue : elle ne demande qu'un minimum de place lorsqu'elle est repliée. La partie antérieure rigide se pose sur la toile comme un couvercle pour être verrouillée à fleur de carrosserie. Le Z4 n'a donc besoin ni d'une bâche, ni d'un couvercle de logement. Résultat : un coffre qui peut accueillir au moins une grande valise... Précieux ! Le Z4 possède-t-il un atout-charme ? Sans aucun doute son look inimitable avec un capot moteur extralong, un empattement long, des porte-à-faux réduits et une position de conduite ultrabasse et reculée. Un vrai roadster pur et sportif ! A quel film pourrait-on l'associer ? A " Cars " des studios Pixar. Il pourrait sans peine jouer dans les nouvelles aventures de Flash McQueen ! Sur quelle route de rêve pourrait-on l'emmener ? Pour sa classe, sa sportivité et sa souplesse de conduite : sur le circuit F 1 de Monaco ! Modèle testé : La BMW Z4 2.5si Moteur : 6 cylindres en ligne délivrant 160 kW (218 chevaux) 0-100 km/h (sec) : 6, 5 sec. Poids : 1 360 kg Consommation moyenne : 8, 4 l Prix : 36 400 euros Chantal Piret