Pages réalisées par les Guides Gallimard. Coordination : Françoise de Maulde.
...

Pages réalisées par les Guides Gallimard. Coordination : Françoise de Maulde.Office national italien de tourisme, 176, avenue Louise, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 647 17 41. Internet : www.enit.it. E-mail : enit-bel@infonie.be Téléphoner. De Belgique, composer le + 39 puis le numéro de votre correspondant. Voyager. SN Brussels Airlines propose 6 vols quotidiens à partir de 177 euros A/R taxes incluses. Tél. : 070 35 11 11. Tous les jours, de 8 à 20 heures. Visiter. Guide Rome (tél. : 34 340 86 93. Internet : www.guiderome.com) est une jeune association de guides francophones qui nous font découvrir la Rome antique, baroque ou celle du cinéma. Des prix imbattables (15 euros les trois heures avec un groupe de 8 personnes au maximum) et le sourire en prime. Louer un scooter. Scooters for rent, 84, via della Purificazione. Tél. : 06 48 85 485. A partir de 30 euros la journée. Se loger. L'Atlante Star **** 34, via Vitelleschi. Tél. : 06 68 73 233. Les chambres, petites mais confortables, bénéficient d'une vue superbe sur les toits de Rome, la villa Médicis et la basilique Saint-Pierre toute proche. 285 euros la chambre double. Hôtel Locarno *** 22, via della Penna. Tél. : 06 36 10 841. Internet : www.hotellocarno.com Un ravissant hôtel Art déco, à deux pas de la piazza del Popolo. Ambiance feutrée et terrasse, au dernier étage, pour le petit déjeuner au soleil. A partir de 160 euros pour deux personnes. Hôtel de Russie ***** 9, via del Babuino. Tél. : 06 32 88 81. Ce mythique palace où descendent les stars s'ouvre sur un magnifique jardin qui monte vers la villa Borghese. A partir de 490 euros la chambre double. Se restaurer. A base de tripes et d'abats, et non de pâtes, la cuisine romaine traditionnelle se déguste à La Campana (18, vicolo della Campana. Tél. : 68 67 820), un ancien relais de diligence (50 euros, vins compris). Au Dal Bolognese (1/2, piazza del Popolo. Tél. : 06 36 11 426), on peut savourer de délicates fritures et goûter au bollito misto, de la viande bouillie avec des fruits confits, la spécialité de la maison (50 euros, vins compris). La Carbonara (23, piazza Campo dei Fiori. Tél. : 06 68 24 783) sont tout aussi recommandables (40 euros, vins compris). Prendre un café. Impossible de passer à côté du Sant' Eustachio (82, piazza Sant'Eustachio. Tél. : 06 686 13 09), sans boire un délicieux café italien, crémeux et onctueux. L'été, rien de mieux, pour se rafraîchir, qu'une granita di caffé (glace pilée au café) à la Tazza d'oro (via degli Orfani). Prendre un verre. La jeunesse romaine se presse sur la terrasse du bar à vins Vineria Reggio (15, Campo dei Fiori. Tél. : 06 688 032 68). Vue sur la piazza la plus branchée de Rome et belle carte de vins (moscato d'Asti et prosecco). Coup de c£ur. A Ostiense, le quartier qui monte, un musée d'art antique s'est ouvert, il y a deux ans, dans une ancienne centrale électrique. De fragiles caryatides et autres Athéna casquées flirtent avec des moteurs diesel colossaux fabriqués par Franco Tosi. Entre les machines anthracite et les sculptures ivoire, on ne sait pas ce qu'on admire le plus ! Centrale Montemartini, 106, via Ostiense. Tél. : 06 574 80 42. De 4,13 euros à 8,26 euros l'entrée. Lire. " Rome ", collection Aller & Retour, Gallimard ; " Poésies ", par Pier Paolo Pasolini, Gallimard. Dalila Kerchouche n