Sa propriétaire l'a sobrement baptisée La pause insolite. Cela faisait plusieurs années qu'elle en rêvait, après avoir planté quelques roulottes dans le bas de son jardin, face à la rivière. Elle aurait pu se contenter d'une yourte fabriquée de toutes pièces, mais elle voulait de l'authentique, de la chaleur, du nomade, de l'atmosphère de là-bas. Un jour, en apprenant qu'une famille mongole avait des tentes à vendre, elle a sauté sur l'occasion, en rachetant à la fois l'habitation et le mobilier qui l'accompagnait. Il ne restait alors plus qu'à la monter, puis à l'alimenter en chauffage et électricité. Puis à en faire un lieu souriant, dépaysant et apaisant, en harmonie avec le tempérament mi-bohème mi-fantaisiste de celle qui allait la transformer en cocon intensément...