Elle n'a rien compris. Soudain, on l'a pressée d'habiller ses mannequins, on l'a poussée sur le podium, on l'a fleurie et sa vue s'est brouillée, la faute aux spotlights, aux applaudissements, à la confusion des sentiments. Céline De Schepper venait de remporter le 8e Weekend Fashion Award devant dix autres candidats venus du Japon, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne, des États-Unis, de France ou de Belgique. Elle n'a même pas réussi à entendre les raisons de sa victoire ciselées par le jury. Plus tard dans la soirée du jeudi ...

Elle n'a rien compris. Soudain, on l'a pressée d'habiller ses mannequins, on l'a poussée sur le podium, on l'a fleurie et sa vue s'est brouillée, la faute aux spotlights, aux applaudissements, à la confusion des sentiments. Céline De Schepper venait de remporter le 8e Weekend Fashion Award devant dix autres candidats venus du Japon, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne, des États-Unis, de France ou de Belgique. Elle n'a même pas réussi à entendre les raisons de sa victoire ciselées par le jury. Plus tard dans la soirée du jeudi 20 octobre dernier, on lui répétera calmement que si elle est la gagnante de ce concours international organisé par Le Vif Weekend et Knack Weekend, c'est " pour son histoire forte et cohérente créée autour d'une femme contemporaine ", " pour son travail fait avec professionnalisme, fraîcheur et poésie " et parce qu'elle, Céline, est " inspirante et inspirée ". Ainsi en ont décidé Anthony Vaccarello, président de ce jury et créateur de l'année, Anne Chapelle, la femme d'affaires derrière Ann Demeulemeester et Haider Ackermann, Jean-Paul Lespagnard, créateur qui buzze, Aude Gribomont et Niels Radtke, duo de choc à la tête de la boutique bruxelloise Hunting and Collecting, plus les deux fashion editors des magazines. " Cela me donne des frissons ", répète Céline De Schepper, savourant avec gourmandise cet adoubement professionnel, ce coup de pouce financier non négligeable (10 000 euros, ce n'est pas rien) et ces mots qui la confortent. " Je suis heureuse que le jury ait compris ce que je voulais raconter : j'avais peur d'être trop particulière mais quand Anne Chapelle a trouvé ma collection très portable, cela m'a fait tellement plaisir. On peut donc partir dans un délire et avoir envie de mettre la femme sur un piédestal tout en étant contemporaine... " Du haut de ses 23 ans, un diplôme de La Cambre en poche, Céline est entrée en mode avec des ailes. Son vestiaire féminin, titré Sadness is a colour, inspiré par " la beauté pure " des autels mexicains découverts dans Death on the Altar, le livre du journaliste photographe Tomás Casademunt, et par l'architecture d'intérieur " très chargée " de sa muse Iris Apfel, existe désormais en dehors des catwalks. Elle est en vitrine chez Hunting and Collecting, à Bruxelles : en édition limitée, une jupe boule, un pantalon taille haute avec imprimé marbre et un chemisier avec print chevrons. La jeune création a de l'avenir. Et nous sommes à ses côtés. Hunting and Collecting, 17, rue des Chartreux, à 1000 Bruxelles. www.huntingandcollecting.com. Toutes les photos du défilé de ce 8e Weekend Fashion Award sur www.levifweekend.beANNE-FRANÇOISE MOYSON