On oublie que les mains ont une peau aussi délicate, si pas plus, que celle du visage. Fine, dépourvue de glandes sébacées, toujours en première ligne côté exposition et activités, la peau des mains vieillit en accéléré. Le conseil ? Foncez à la case prévention et ce, dès le plus jeune âge. Règle numéro un : d'octobre à mars, on porte des gants, indispensables pour protéger les mains des intempéries. Chaque jour de l'année et plusieurs fois dans la journée, on utilise une crème : nourrissante et anti-UV pour protéger, hydratante et régénérante, le soir, pour réparer. Quant à votre masque hydratant, il peut très bien réconforter vos mains une à deux fois par semaine. Laissez-le poser en couche épaisse, aussi longtemps que possible avant de vous coucher.
...

On oublie que les mains ont une peau aussi délicate, si pas plus, que celle du visage. Fine, dépourvue de glandes sébacées, toujours en première ligne côté exposition et activités, la peau des mains vieillit en accéléré. Le conseil ? Foncez à la case prévention et ce, dès le plus jeune âge. Règle numéro un : d'octobre à mars, on porte des gants, indispensables pour protéger les mains des intempéries. Chaque jour de l'année et plusieurs fois dans la journée, on utilise une crème : nourrissante et anti-UV pour protéger, hydratante et régénérante, le soir, pour réparer. Quant à votre masque hydratant, il peut très bien réconforter vos mains une à deux fois par semaine. Laissez-le poser en couche épaisse, aussi longtemps que possible avant de vous coucher. Incollables et pas collantes, les textures d'aujourd'hui font toute la différence pour protéger les mains. La célèbre Formule Norvégienne de Neutrogena contient pas moins de 40 % de glycérine. Elle est très efficace contre les agressions climatiques (vent, froid, eau, écarts brusques de température) et l'action des produits chimiques desséchants. Très concentrée, elle doit être utilisée parcimonieusement : une petite noisette, appliquée plusieurs fois par jour, est suffisante pour protéger les mains et faire une peau de velours. Protection rapprochée avec la crème Xerand de La Roche-Posay. Son efficacité repose sur une association de glycérine (10 %), d'allantoïne (0,2 %) et d'eau thermale La Roche-Posay. Un actif supplémentaire, l'Antaron, la rend résistante à l'eau. Elle est bien moelleuse et on n'hésitera pas à s'en tartiner les mains le plus souvent possible et surtout après chaque lavage. Chez Vichy, la gamme Lipidiose est une vraie " pro ", spécialisée dans la récupération et le sauvetage des épidermes secs et très secs. Il y a aussi un soin spécifique pour les mains. Son actif vedette, le pro-fybril, joue sur plusieurs fronts, pour faire disparaître les gerçures, soulager les tiraillements et apaiser les rougeurs. La texture est très douce, pénètre instantanément et ne laisse pas de film gras. Confort doudoune avec la crème Douceur des Mains de Payot. A la fois soin de beauté et de confort, cette crème douce et légère agit en un éclair pour assouplir l'épiderme. En une heure, le taux d'hydratation grimpe de 73 %. Au menu, un vaste cocktail de composants, triés sur le volet. Les polyols et la provitamine B5 hydratent. L'huile de jojoba et le beurre de karité nourrissent. Les acides de fruits stimulent le renouvellement cellulaire. Et l'amanduline adoucit. Lors de l'application, effectuez un massage délicat du bout des doigts vers le poignet. Pour dorloter le corps et l'esprit, Estée Lauder propose la ligne Private Spa Body Collection, inspirée des cures de thalassothérapie. A recommander : Smoothing Feat Manicure/Pedicure Treatment, une crème intensément hydratante pour les mains et les pieds. Délicieusement parfumée de notes fraîches et légères, la texture est un régal. Elle est composée de paraffine qui fait la peau douce comme de la soie et d'urée, très hydratante. Le soir, au lit, massez-vous les pieds et les mains avec cette crème fouettée. Ces soins promettent tout : l'hydratation, la douceur, l'élasticité et l'éclat jusqu'au bout des ongles. Dans Nutri-Source de Lancôme, on trouve tout d'abord les célèbres nanocapsules de vitamines E, présentes dans de nombreux soins pour le visage et le corps. Leur rôle est de protéger l'épiderme des radicaux libres, l'une des sources principales du vieillissement cutané. La texture est enrichie d'huile d'amande d'abricot et de beurre de karité. Ce cocktail gourmand nourrit et répare les mains desséchées par le froid et le vent. Pour atténuer et repasser les ridules, il y a aussi un acide de fruits tout doux. Et pour redonner de la force aux ongles fragiles et cassants, la formule contient de la biotine ou vitamine H (la vitamine de la santé de l'ongle). Le tout enveloppé dans une texture fraîche, onctueuse et fondante, immédiatement absorbée par la peau. Coup double, aussi, avec Superhands de Jeanne Piaubert. Les filtres UVA et UVB forment un bouclier de protection, le beurre de karité maintient l'eau dans l'épiderme, limite les rougeurs, les sensations d'inconfort et d'irritation. Dans la formule se cache aussi un agent qui lutte contre les taches. Il est composé de plusieurs extraits végétaux dont le mûrier et le saxifrage. Selon le type de peau et la quantité de soleil reçue, les taches brunes commencent à parsemer le dos des mains à partir de 35-40 ans. Elles sont le signe de l'épuisement du capital solaire et de la désorganisation progressive de la mélanine, produite, au contact des UV, par des cellules appelées mélanocytes. Or, l'âge, le soleil et les premiers dérèglements hormonaux déséquilibrent cette production et entraînent la formation de taches brunes. Il y a des taches minuscules, d'autres plus étalées, il y en a des planes et des légèrement rugueuses. Toujours bénignes mais inesthétiques... Avant de décider un traitement antitaches " plus lourd ", chez un dermatologue, on peut essayer de les atténuer avec un soin spécifique, tout en sachant que les soins dépigmentants exigent une grande régularité d'application et une longue patience. Rappelons, aussi, que l'on peut retarder l'apparition des taches en utilisant, dès le plus jeune âge, une crème protectrice en ville et un produit solaire à indice élevé (le mieux, c'est un écran total) en vacances. Soya Anti-taches de RoC incorpore dans sa formule deux nouveaux actifs. L'Arlatone agit plus profondément dans la peau et réduit la production de la mélanine au sein des mélanocytes. Parallèlement, des extraits de soja jouent le rôle de " policiers ". Ils régulent le transfert de la mélanine en limitant son flux qui remonte vers la surface de la peau. Côté douceur et confort, il y a de la glycérine et du beurre de karité. Et les filtres SPF 15 empêchent l'apparition de nouvelles taches. La texture est fraîche, légèrement parfumée et à la pénétration facile. Ce soin traite les mains mais aussi les bras et le décolleté. Absolue Mains, la toute nouvelle crème de Lancôme, revendique des performances antiâge et antitaches. Pour résoudre le problème des taches, les laboratoires ont opté pour une approche inédite, en ne s'attaquant pas aux mélanocytes, mais aux kératinocytes (cellules majoritaires de l'épiderme dont le taux s'élève à 85 %) et à leur influence dans la formation de taches brunes. En effet, les dernières découvertes scientifiques ont montré que les kératinocytes libèrent un gaz : le NO ou monoxyde d'azote. Ses molécules rentrent en contact avec les mélanocytes et déclenchent, aussi, la production de mélanine. La solution ? Limiter la production de NO et diminuer, par conséquent, la production de mélanine. C'est le rôle du tout nouveau Méla-No Complex. Pour amplifier ses performances, on l'a associé à la Liquiritine, extraite de la racine de réglisse. Dans le chapitre antiâge, on mentionnera des principes actifs naturels, tels le Wild Yam (igname sauvage), le soja et l'algue brune. Ils relancent la production de lipides, affaiblie par les évolutions hormonales et stimulent la synthèse de collagène et d'élastine. Un cocktail idéal et sophistiqué pour gommer les taches, adoucir et " rajeunir " la peau des mains. Pour lutter contre le vieillissement, les laboratoires suisses Valmont privilégient, depuis des années, les vertus de l'ADN provenant de la laitance de saumon sauvage. Son action protectrice, hydratante, antioxydante et régénérante a fait ses preuves depuis bien longtemps. Présent dans de nombreux soins de la marque, on le retrouve également au menu de Hand Cream, une émulsion blanche et immaculée, délicieusement fluide, qui protège les mains comme un gant invisible : elles sont ainsi douces et bien hydratées. La formule active aussi la microcirculation. La couleur des mains s'uniformise et, à la longue, les taches s'atténuent vraiment. Chez Estée Lauder, la " valeur sûre " fait partie de la prestigieuse ligne Re-Nutriv. Intensive Lifting Hand Creme SPF 15 porte bien son nom. Bourrée d'extraits végétaux très performants (mûre, réglisse, saxifrage, pépins de raisin, sauge et bouleau blanc, notamment), elle agit comme lifting. Chez Shiseido, le soin vedette est Revitaliseur Protecteur pour les Mains SPF 8. Il s'inscrit dans la ligne Benefiance et est formulé comme tous les soins pour le visage de cette ligne haut de gamme : avec de l'acide bio-hyaluronique (excellent hydratant) et le fameux complexe EPC-K (antiradicalaire). En l'appliquant, ne pas oublier de masser les cuticules des ongles (pour les adoucir) ainsi que les avant-bras, très sensibles aux taches de pigmentation. Elle a plus de 10 ans et... pas une ride. Capture Mains antitaches est comme une invisible robe de velours taillée par Dior, extrasouple et ultrasensuelle. Dans la " doublure ", les liposomes " antitaches ", chargés de beta-carotène et de mûrier régulent la production de mélanine, tandis que les liposomes " antivieillissement ", aux peptides de soja, relancent l'activité cellulaire. Conditionné dans un tube bleu nuit, coiffé d'or, Super Aquaserum Mains Issima de Guerlain s'enfile comme des gants ultraraffinés. Sa luxueuse texture renferme une formule richissime qui emprunte ses ingrédients du soin éponyme pour le visage. L'Hydrovitaline, l'Or bleu et la vitamine C se trouvent au c£ur de toutes les bonnes choses nécessaires à la beauté et à la jeunesse des mains. Barbara Witkowska