La collection printemps-été 2008 du label danois Designers Remix Collection ? Une vision vintage " up to date " : des coupes tout en volume, où classiques et couleurs sobres se mêlent aux imprimés d'inspiration Art déco ou seventies. C'est sur l'eau, au c£ur d'une station balnéaire danoise, que Charlotte Eskildsen a choisi de mettre en scène sa collection estivale baptisée " Reconstruction de la rose ". Nick Cave et Kylie Minogue chantent Where the Wild Roses Grow... Des teintes claires, beige é...

La collection printemps-été 2008 du label danois Designers Remix Collection ? Une vision vintage " up to date " : des coupes tout en volume, où classiques et couleurs sobres se mêlent aux imprimés d'inspiration Art déco ou seventies. C'est sur l'eau, au c£ur d'une station balnéaire danoise, que Charlotte Eskildsen a choisi de mettre en scène sa collection estivale baptisée " Reconstruction de la rose ". Nick Cave et Kylie Minogue chantent Where the Wild Roses Grow... Des teintes claires, beige écru et rose pétale, ouvrent le bal. Les robes d'abord rigides se déplissent au gré des étoffes étirées ou gonflées, ondulant sur les hanches pour un tombé tout en douceur et sensualité. Les coupes aux volumes amples et fluides se resserrent aux genoux ou aux chevilles dans un effet drapé et organique. Les tons tendres font ensuite place aux couleurs acidulées et aux imprimés géométriques. Les ensembles, plutôt casual, s'entrecroisent : mini-boléro et petit short taille haute, pantalons façon sarouel déstructurés, manteau très sixties... Les tuniques beiges ou noires se font tantôt du jour, tantôt du soir, selon les accessoires. Body classe et sexy sur jambes nues ou top décontracté en dessous d'une chemise ample inspirée du répertoire masculin. La rose, discrète mais omniprésente, se cache derrière les lignes douces et rondes des jupes ballons, des boutons de manchettes, des cols froncés, des chapeaux cagoules aux accents végétaux... " Je suis très fière de cette nouvelle collection, confie Charlotte. J'ai totalement changé ma manière de travailler. Au lieu de coucher les modèles sur papier, j'ai travaillé par moulage sur le mannequin, afin d'obtenir le volume et la forme que je souhaitais. "Une ascension fulgurante. Lancé il y a cinq ans, Designers Remix Collection compte déjà 350 points de vente à travers l'Europe et bénéficie d'une récente expansion vers le Japon, les Etats-Unis et le Moyen-Orient. " J'ai démarré dans l'esprit du vintage, explique Charlotte Eskildsen. Le nom de la marque est en quelque sorte un anti-concept. Je voulais souligner le mélange d'influences, le brassage des genres. Mes différents passages chez plusieurs designers m'ont mise en contact avec une panoplie de styles. De plus, je me suis toujours inspirée des marchés aux puces, de l'architecture et de mon environnement. " De nombreuses nouveautés. Bien que très personnel, le style Designers Remix Collection n'en est pas moins danois dans l'âme. Charlotte Eskildsen ne le cache pas : " Le Danemark coule dans mes veines. Au même titre que mes créations s'inspirent du passé pour réinterpréter le présent, mes origines font irrémédiablement partie de moi. " Myriam Banaï