UN CONCEPT. Lorsqu'il y a dix ans, David Lavigne se porte candidat pour reprendre le camping communal de Chiny-sur-Semois, l'endroit fait peine à voir, tellement il est laissé à l'abandon. Seul élément encore valable, repéré sur place ? Un vieux chalet en bois, époque après-guerre, entouré de deux magnifiques sapins. Soit une vue de carte postale qui impose d'emblée un nouveau nom au coin : Camping Le Canada. Patiemment, David rafistole, débroussaille et réaménage le lieu en terrasses, pour ne plus avoir à rougir lorsqu'il accueille des campeurs à la recherche de nature et de sérénité, sur les abords de la Semois.
...